Document de recherche 2003/26

Conditions océanographiques physiques sur la plate-forme Scotian et dans le golfe du Maine en 2002.

Par Drinkwater, K.F., Petrie, B., Pettipas, R.G.,
Petrie, W.M. et Soukhotsev, V.

Résumé

Les conditions océanographiques physiques sur la plate-forme Scotian et dans le golfe du Maine ainsi que dans les zones extracôtières adjacentes ont été soumises à un examen en 2002. La plupart des régions de la plate-forme Scotian et du golfe du Maine ont été dominées par la chaleur et la salinité en 2002. La température annuelle moyenne de la surface de la mer à Boothbay Harbor a été la troisième plus chaude en 97 ans et la neuvième plus chaude à St. Andrews en 81 ans. On a observé que les eaux étaient particulièrement chaudes dans le golfe du Maine, à toutes les profondeurs dans la baie de Fundy, à Prince 5, sur le banc de Georges et sur le haut-fond Lurchers. Dans les régions où les données sur la salinité étaient disponibles comme à Prince 5, l'eau était plus salée que la normale. À la station 2 d'Halifax (H2), les couches de surface et celles près du fond étaient plus chaudes que d'habitude mais, à la profondeur intermédiaire, la température a varié tout au cours de l'année entre plus froide et plus chaude que la moyenne. À la station H2, l'eau a montré des salinités supérieures à la normale à toutes les profondeurs. De même, l'eau était chaude dans les biefs les plus profonds du bassin Emerald et dans les couches supérieures de 50 à 100 m, sur le banc Misaine et dans le Sydney Bight. Dans ces deux dernières régions, l'eau des couches inférieures était plutôt froide. Les températures des eaux profondes du détroit de Cabot (200 à 300 m) se sont situées dans la partie supérieure de la normale. Les températures de la surface de la mer à Halifax et sur la quasi-totalité de la plate-forme Scotian au cours du relevé du poisson de fond effectué en juillet faisaient exception aux conditions chaudes. Les températures et la salinité de la couche inférieure, enregistrées sur la plate-forme, ont varié dans l'espace, mais elles étaient en général dominées par des anomalies positives. On y a enregistré, cependant, une augmentation perceptible des températures de fond comparativement à 2001. Sur la plate-forme Scotian, la stratification verticale dans la partie supérieure de la colonne d'eau (entre la surface et 50 m) a continué à s'affaiblir en 2002 par rapport aux quelques dernières années; elle était inférieure à la normale pour la deuxième année consécutive. Les positions moyennes annuelles de la limite frontale plateforme/talus et du Gulf Stream ont été semblables à celles observées en 2001. La limite frontale plate-forme/talus se situait en haute mer par rapport à sa position normale alors que le Gulf Stream se trouvait du côté de la terre par rapport à sa position habituelle.

 Document PDF complet
55 pages (16243K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :