Document de recherche 2002/46

Conditions océanographiques dans l'estuaire et le golfe du St-Laurent en 2001 : zooplancton

Par M. Harvey, J.F. St-Pierre, Pierre Joly et G. Morrier

Résumé

L'information présentée dans ce rapport décrit l'état du zooplancton dans le Saint-Laurent en 2001. Ces résultats provient de l'analyse des données de deux stations fixes situées dans la Gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé et de six transects répartis dans l'ensemble de l'estuaire maritime et du golfe du Saint-Laurent. Des informations additionnelles provenant d'une grille de 48 stations échantillonnées depuis 1994 dans l'estuaire maritime et le golfe du Saint-Laurent sont aussi présentées. Nous mettons l'accent sur les conditions en 2001, que nous comparons ensuite aux observations recueillies en 1999 et 2000 dans le cadre du programme de la zone Atlantique (PMZA) et aux observations sur le macrozooplancton recueillies de 1994 à 2001.

Stations fixes et transects du PMZA

  • En 2001, le minimum et le maximum de biomasse de zooplancton ont été observés en avril dans la Gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé, respectivement. Ce résultat montrant que la biomasse de zooplancton est minimum dans la Gyre en avril alors qu'au même moment elle est maximum dans le courant de Gaspé semble « typique » étant donné que la même situation a été observée en 1999 et 2000.
  • La biomasse et l'abondance moyennes de zooplancton observées en 2001 dans la Gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé correspondaient à ce que nous avons observé en 1999 et 2000 aux mêmes stations.
  • L'abondance totale du zooplancton en 2001 oscillait entre 22 000 et 317 000 individus m-2 dans le courant de Gaspé et entre 28 500 et 213 000 individus m-2 dans la Gyre d'Anticosti. À ces deux stations, l'abondance totale du zooplancton observée en 2001 correspondait aux observations pour 2000.
  • Les copépodes (oufs, juvéniles et adultes) étaient clairement les organismes dominants, constituant plus de 80 % de la communauté zooplanctonique à toutes les dates d'échantillonnage dans la Gyre d'Anticosti et le courant de Gaspé, sauf en mai et juillet dans le courant de Gaspé.
  • Dans la Gyre d'Anticosti, l'abondance minimum et maximum des copépodes se sont manifestées en mai et novembre, respectivement, et se sont produite en même temps que les valeurs minimum et maximum observées en 2000. Dans le cas du courant de Gaspé, l'abondance minimum et maximum de ces organismes ont été observées en juin et septembre, respectivement, soit environ 1,5 mois plus tôt qu'en 2000.
  • La biomasse totale du zooplancton a oscillé entre 3 et 208 g m-2 (poids humide) le long des six transects échantillonnés en juin et décembre 2001 dans l'estuaire maritime et le golfe du Saint-Laurent. Les plus fortes biomasses ont été observées le long des transects situés au dessus du chenal Laurentien (Estuaire du Saint-Laurent, Sept-Îles, Anticosti et détroit de Cabot) et les plus faibles, dans le nord (Bonne Bay) et le sud (Îles-de-la-Madeleine) du golfe du Saint-Laurent.
  • La biomasse du zooplancton observée au printemps et à l'automne 2001 le long des six transects correspondaient aux observations faites en 2000 dans l'ensemble des régions, sauf le long du transect des Îles-de-la-Madeleine, où la biomasse du zooplancton était trois et deux fois plus élevée au printemps et à l'automne 2001 qu'au printemps et à l'automne 2000, et le long du transect du détroit de Cabot, où la biomasse était deux fois moins élevée à l'automne 2001 qu'à l'automne 2000.
  • L'abondance globale du zooplancton était généralement plus faible en 2001 qu'en 2000 dans toutes les régions, au printemps et à l'automne, sauf à de l'automne dans le sud du golfe (transect des Îles-de-la-Madeleine), où la situation inverse a été observée.
  • Globalement, dans le l'estuaire maritime et le golfe du Saint-Laurent, l'abondance totale du zooplancton était de 64 % et 41 % plus faible au printemps et à l'automne 2001 qu'au printemps et à l'automne 2000. Cette différence dans l'abondance entre ces deux années était imputable à la plus faible abondance d'oufs de copépodes et d'invertébrés en 2001.

Abondance, biomasse et composition spécifique du macrozooplancton de 1994 à 2001

  • Les biomasses de méso- et de macrozooplancton n'ont pas augmenter de façon significative en 2001 par comparaison avec 2000.
  • Des changements importants dans l'abondance moyenne de certaines espèces de macrozooplancton ont cependant été observées: 1) une baisse chez l'euphausiacé Thysanoessa raschii, 2) une augmentation chez l'euphausiacé Meganyctiphanes norvegica, le chétognathe Sagitta elegans, les espèces zooplanctoniques gélatineuses Aglantha digitale, Obelia sp. et Boreo sp., et l'amphipode pélagique Themisto libellula.
  • L'abondance moyenne de cette dernière espèce (T. libellula) a augmenté, pour passer de 0,17 individu m-2 en 2000 à 9,2 individus m-2 en 2001.
  • Il existait une corrélation négative significative entre l'indice annuel de la température au cour de la CIF (Gilbert, 2002) et l'abondance de T. libellula dans l'estuaire maritime et le nord-ouest du golfe du Saint-Laurent de 1994 à 2001.
  • Selon cette relation, cette espèce pourrait être considérée comme une espèce indicatrice de l'intrusion massive dans le golfe du Saint-Laurent d'eaux froides provenant du courant du Labrador via le détroit de Belle Isle. Si cette hypothèse se révèle vraie, d'importantes intrusions d'eau froide ont eu lieu dans le golfe en 1995, 1998 et 2001.

 Document PDF complet
20 pages (6550K)

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :