Document de recherche 2002/001

Évolution récente des températures au fond et de l'abondance et la répartition de la morue (Gadus morhua) dans les sous-divisions 3Pn et 3Ps de l'OPANO, d'après les relevés plurispécifiques hivernaux et printaniers

Par E. Colbourne and E. F. Murphy

Résumé

Ce document présente une analyse qui met en relation les températures mesurées près du fond dans la division 3P de l'OPANO lors des relevés hivernaux et printaniers et les répartitions spatiales et l'abondance de la morue (Gadus morhua) pour la période 1983 - 2001. Nous avons étudié les variations interannuelles de l'habitat thermique près du fond en calculant la superficie du plancher océanique pour chaque intervalle de 1 oC de la température de l'eau de fond. L'analyse a montré un changement significatif de l'habitat thermique dans la région, la superficie des bancs où l'eau de fond est inférieure à 0 oC ayant fortement augmenté du milieu des années 1980 au milieu des années 1990. Au cours de cette période, la plupart des mouillages d'engins effectués dans le cadre des relevés sur le banc Saint-Pierre et les secteurs orientaux de 3Ps n'ont capturé aucune morue. À partir de 1996, la superficie des bancs où l'eau était à 0 oC a significativement baissé, atteignant des valeurs très faibles en 1998 et disparaissant complètement en 1999 et en 2000. En 1998, la superficie des bancs où la température de l'eau dépassait 1 oC représentait environ 50 % de la superficie totale, soit la première fois que cette mesure donnait une valeur appréciable depuis 1984, et elle a augmenté encore pour atteindre environ 70 % en 1999 et 85 % en 2000. En 1999 et en 2000, des prises de morue accrues s'étendaient sur la région du banc Saint-Pierre en même temps que les eaux de fond de température inférieure à 0 oC disparaissaient de la région. De nombreux mouillages d'engins n'ont capturé aucune morue dans les secteurs orientaux lors des relevés de 2001 coïncidant avec le retour d'eaux froides dans la région. Dans tous les relevés, la plupart des captures les plus abondantes ont été réalisées dans les eaux plus chaudes (>2-3 oC) le long des pentes du banc Saint-Pierre et dans les secteurs situés à l'ouest de ce banc. L'examen des distributions cumulatives de la température et des prises indique que la morue est associée à la portion la plus chaude de la gamme de températures observées, la relation étant plus forte pour le poids des prises que pour leur nombre.

Document PDF complet

Offre de produire le document dans les deux langues officielles :

Ce rapport contient des termes scientifiques et techniques; il a été publié dans la langue officielle du groupe de travail ou du scientifique expert qui l’a produit. Si ce document n’est pas disponible dans la langue officielle de votre choix, veuillez communiquer avec le Secrétariat.

Avis d’accessibilité :

Ce document est disponible en format PDF. Si le document suivant ne vous est pas accessible, veuillez communiquer avec le Secrétariat pour l’obtenir sous une autre forme (par exemple un imprimé ordinaire, en gros caractères, en braille ou un document audio).

Date de modification :