Lutte contre le braconnage du saumon de l’Atlantique

La Direction de la conservation et de la protection de Pêches et Océans Canada favorise et assure la conformité aux lois, aux règlements, aux politiques et aux mesures de gestion visant la :

Les agents des pêches mènent leurs activités sur l’eau, sur les quais, dans les communautés et dans les installations. Ils assurent la conservation et la protection des espèces, et la viabilité à long terme des pêches autochtones, commerciales et récréatives partout au Canada.

Chaque année, la Direction consacre des milliers d’heures à la surveillance et collabore activement avec les organisations autochtones, les groupes industriels et les pêcheurs afin d’assurer :

Dans la plupart des régions du Canada atlantique et du Québec, les saisons de pêche au saumon sont fermées pour des motifs de conservation. Certaines rivières de la Nouvelle-Écosse et de Terre-Neuve-et-Labrador sont exclues de cette décision. Dans ces rivières la pêche avec remise à l’eau au moyen de mouches artificielles à hameçons simples sans ardillon est permise.

Les agents des pêches mettent tout en œuvre pour lutter contre le braconnage du saumon de l’Atlantique en :

Les agents des pêches, les garde-pêche autochtones et contractuels (à Terre-Neuve-et-Labrador) s’engagent régulièrement à :

Le Service national de renseignements sur les pêches aide à orienter les enquêtes afin que les agents des pêches puissent se concentrer sur les zones les plus à risque.

Signaler le braconnage du saumon de l’Atlantique

Pour signaler tout acte de braconnage sur la côte est, contactez-nous.

Le braconnage en chiffres

Lutte contre le braconnage du saumon de l’Atlantique

En 2017, des agents des pêches ont passé plus de 105 000 heures à la recherche de braconniers du saumon de l’Atlantique dans le Canada atlantique et le nord du Québec

  • 41 avertissements ont été donnés
  • 379 infractions ont été constatées
  • 259 accusations ont été portées
  • 34 saisies d’engins et de prises sans surveillance

Les infractions comprenaient :

  • des engins de pêche illégaux ou utilisation illégale d’engins de pêche
  • la pêche dans des zones fermées ou hors saison
  • la pêche sans permis
  • la vente ou l’achat illégal de saumon de l’Atlantique
  • la conservation du saumon de l’Atlantique là où il est interdit de le garder, ou la conservation de poissons de taille plus petite que la taille réglementaire

Liens connexes

Date de modification :