Initiatives et mesures de gestion de l’aquaculture

Renseignez-vous sur nos plus récentes initiatives dans le domaine de l’aquaculture.

Sur cette page

Gestion de l’aquaculture par zone

La gestion par zone améliorera la collaboration entre les partenaires fédéraux, provinciaux et autochtones. Cette méthode améliore l’échange d’information, la planification collective, la surveillance et la gestion continues des activités aquacoles. Elle permet de veiller à ce que les caractéristiques environnementales, sociales et économiques uniques des zones côtières et marines sont comprises lorsque des décisions sont prises concernant l'emplacement et l'exploitation des installations aquacoles.

L’aquaculture par zone ne se limite pas aux impacts potentiels sur un site en particulier. Elle prend également l’écosystème dans son ensemble en considération, comme une baie ou un estuaire où ces installations seraient situées.

Certains pays ont entrepris une planification et une évaluation plus complètes des activités aquacoles potentielles. L’approche par zone proposée tiendra encore plus compte des préoccupations des Autochtones et des collectivités lors de la planification et de l’approbation des installations aquacoles.

Nous visons le nord de l’île de Vancouver comme emplacement général pour mettre à l’essai cette approche. Nous avons entamé des discussions avec la province de la Colombie-Britannique, les peuples autochtones et les collectivités.

Cadre de gestion des risques liés à l’aquaculture

Nous sommes en train d’élaborer un cadre de gestion des risques liés à l’aquaculture pour orienter l’élaboration des futures politiques en matière d’aquaculture. Ce cadre fournira également des conseils sur la façon dont l’approche de précaution devrait être intégrée au processus décisionnel fédéral en matière d’aquaculture. Enfin, il offrira des conseils sur le meilleur moment de le faire.

L’objectif du cadre est d’expliquer la façon dont nous gérons les risques liés à l’aquaculture, en particulier lorsqu’il y a des incertitudes scientifiques. Il permettra de savoir comment appliquer l’approche de précaution pour gérer l’aquaculture de manière durable.

Le cadre est fondé sur la science, mais son application sera également orientée par :

Engagement renouvelé envers la Stratégie de développement de l’aquaculture

Les gouvernements fédéral, provinciaux et du Yukon ont établi la Stratégie de développement de l’aquaculture du Conseil canadien des ministres des pêches et de l’aquaculture. Cette stratégie vise à soutenir la croissance continue d’une production aquacole qui est durable du point de vue social, environnemental et économique.

La stratégie établit un plan triennal conçu pour améliorer :

  1. un cadre réglementaire fédéral et provincial/territorial
  2. la coordination de la gestion de la santé des poissons d’aquaculture
  3. le soutien de la croissance économique régionale par l’aquaculture

Lors de la réunion du Conseil de juin 2017, les ministres ont convenu d’accélérer les travaux entrepris dans le cadre de la Stratégie.

Lors de la réunion de décembre 2018 le Conseil a confirmé le mandat. Cela signifie que nous poursuivrons nos travaux sur la Stratégie au moins jusqu’en 2022.

Jusqu’à présent, les travaux entrepris dans le cadre du premier pilier sont terminés, mais ils se poursuivent pour les piliers 2 et 3.

Date de modification :