Truite d'élevage

Brook troutRainbow troutSteelhead

Illustration : Brenda Guild

Noms :

Truite arc-en-ciel/saumon arc-en-ciel (Oncorhynchus mykiss), truite brune/truite de mer (Salmo trutta), touladi/truite grise (Salvelinus namaycush) et omble de fontaine/truite mouchetée (Salvelinus fontinalis)

Emplacements :

Alberta, Colombie-Britannique, Île-du-Prince-Édouard, Manitoba, Nouveau-Brunswick, Nouvelle-Écosse, Ontario, Québec, Saskatchewan et Terre-Neuve-et-Labrador

Méthodes :

Juvéniles : écloseries sur terre (circulation directe et recirculation)

Grossissement : parcs en filets en eau douce (et en eau salée pour la truite arc-en-ciel), bassins allongés et étangs

Stock de géniteurs : sur terre (circulation directe et recirculation)

En bref

La truite arc-en-ciel et l'omble de fontaine comptent parmi les espèces de poisson d'eau douce les plus communément élevées en aquaculture au Canada. Les truites arc-en-ciel qui passent la plus grande partie de leur vie en mer ou qui sont élevées en eau salée sont appelées saumons arc-en-ciel. L'Ontario était le plus grand producteur de truites au Canada. Outre les sites de production commerciale de la truite, de nombreuses installations d'élevage privées produisent des poissons à des fins de mise en valeur des stocks et de pêche récréative. La truite est la troisième plus important espèce cultivée au Canada en termes de valeur à la ferme. La plupart des truites arc-en-ciel sont exportées vers les États-Unis.

Valeur

La moyenne annuelle de la valeur à la ferme de la truite d'élevage était de 40,7  millions de dollars dans les cinq dernières années (2011-2015). L’Ontario a produit 50% de cette quantité. La valeur à la ferme correspond à la valeur du produit une fois ce dernier vendu par le producteur.

Production

Une moyenne annuelle de 7 000 tonnes de truites a été produite au Canada dans les cinq dernières années (2011-2015). L’Ontario a produit 55% de cette quantité. L'industrie ontarienne est concentrée à deux endroits, soit au sud-ouest de la province où sont produits essentiellement des alevins destinés à l'empoissonnement et à la mise en valeur, et au nord de la province, où l'on trouve la plupart des sites de grossissement dans les eaux de la baie Georgienne et autour de l'île Manitoulin, dans le chenal nord du lac Huron.

Le Québec est un important producteur de truites; la truite arc-en-ciel et l’omble de fontaine sont les principales espèces d'élevage. L'aquaculture en eau douce du secteur québécois est pratiquée partout dans la province, quoi que certains élevages sont concentrés dans l'Estrie, les Laurentides, l'Outaouais, et le Centre du Québec.

La truite arc-en-ciel est la plus importante espèce aquacole en Saskatchewan. La production commerciale de cette province se concentre presque entièrement autour du lac Diefenbaker.

Pour en savoir plus sur les répercussions de l'aquaculture, consultez :

Réglementation

L'élevage des truites fait l'objet d'une réglementation complète à l'échelle fédérale, provinciale et territoriale pour veiller à ce que les installations piscicoles maintiennent des normes élevées en matière de salubrité des aliments, de santé animale et de durabilité environnementale. Les gouvernements provinciaux et territoriaux doivent également assumer des responsabilités réglementaires pour délivrer des permis aux sites piscicoles et aux usines de transformation. La gestion de l'industrie aquacole est fondée sur les sciences; elle s'appuie également sur les connaissances locales et traditionnelles.

En Colombie-Britannique, les permis d'élevage de truite sont administrés par Pêches et Océans Canada en vertu du Règlement du Pacifique sur l’aquaculture alors que l'administration des tenures des sites d'aquaculture est régie par la réglementation provinciale.

Recherche scientifique

La recherche scientifique étaye l'élaboration de règlements et le processus décisionnel en matière d'élevage de la truite au Canada. La réglementation vise notamment à prévenir les effets nuisibles de l'élevage de la truite sur la qualité de l'eau et sur l'environnement. Notamment, des recherches ont porté sur des techniques évoluées en matière d'aliments et de nourrissage afin de parvenir à une absorption optimale des aliments par la truite d'élevage. D'autres recherches sur l'élevage en eau douce ont abordé certaines questions touchant la santé des truites, et notamment la maladie des eaux froides d'origine bactérienne.