R et D en aquaculture au Canada de 2013

Poissons – Saumons

Projet pilote d’élevage en recirculation du saumon atlantique en milieu terrestre dans les installations de la Première Nation ’Namgis

Le projet de la Première Nation ’Namgis a comme objectif de produire du saumon atlantique dans un système d’aquaculture terrestre biosécuritaire en parc clos et en recirculation (SAR).

La SOS Marine Conservation Foundation et Tides Canada sont des partenaires du projet.

Le projet vise à évaluer la viabilité commerciale du SAR en tant que solution de rechange à l’élevage du saumon atlantique dans des parcs en filets jusqu’à ce qu’il atteigne une taille commerciale.

Les premiers saumoneaux seront placés dans l’installation en janvier 2013. La première récolte est prévue vers le début de l’année 2014.

Ce projet permettra de confirmer les coûts de production prévus ainsi que les hypothèses sur les plans biologique et technique. Les données recueillies permettront d’optimiser la conception et la construction d’une installation commerciale à grande échelle (cinq modules).

Le premier module permettra d’élever trois cohortes de saumons, depuis l’état de saumoneau (100 g) à celui de poisson de taille commerciale (5-6 kg), à des densités de niveau commercial (50 kg/m3) résultant en une production totale de 470 tm de saumon chaque année. Les essais de grossissement pour ce projet pilote se poursuivront jusqu’en 2014.

La planification du projet et la conception du système ont débuté en 2010. Le PIAAM a appuyé la première étape du projet (en 2011-2012), pendant laquelle on a terminé la conception du système, finalisé les critères de mesure du rendement, acquis d’importantes technologies novatrices et entrepris la construction.

AvR. 2011 – mars 2012
(Les essais de grossissement se poursuivront jusqu’en 2014)

Financement : MPO – Programme d’innovation en aquaculture et d’accès au marché (PIAAM) co-Financement : Tides Canada’s Salmon Aquaculture Innovation Fund; Technologies du développement durable Canada; Premières Nations ’Namgis; Affaires Autochtones et Développement du Nord Canada; Coast Sustainability Trust; la fondation Ritchie; Hydro C.-B. (Power Smart)

nom du responsable : Garry Ullstrom (K’udas Limited Partnership)

Équipe du projet : George Speck, Eric Hobson, Robert McKenzie, Diane Cornish, Chief Bill Cranmer, Per Heggelund, Garry Ullstrom, Catherine Emrick, Andrew Wright, Jackie Hildering, Cathal Dinneen (K’udas Limited Partnership)

collaborateurs : SOS Marine Conservation Foundation; Tides Canada; The Conservation Fund’s Freshwater Institute

Contact : GarryU@namgis.bc.ca

www.namgis.bc.ca/CCP/Pages/default.aspx

Système en construction d’aquaculture terrestre

Effets de l’hypoxie sur le saumon atlantique élevé en eau côtière et en cage

Ce projet a pour but de déterminer dans quelle mesure une teneur réduite en oxygène (hypoxie naturelle et hypoxie induite par élevage en eau côtière) nuit à la croissance et au fonctionnement du système immunitaire chez le saumon atlantique.

Le premier objectif du projet était d’élever des postsaumonneaux et des saumons de stade précommercial en laboratoire dans des conditions de teneur réduite en oxygène dans le but de quantifier, sur 90 jours, les effets de l’hypoxie sur la croissance et le métabolisme (y compris la production et la qualité des protéines et des lipides) en simulant les conditions d’élevage par régulation de tous les autres paramètres environnementaux, de la densité du stock et du stress. Le deuxième objectif était d’effectuer des tests de provocation du virus de l’anémie infectieuse du saumon sur des postsaumonneaux et des saumons de stade précommercial dans des conditions de tension réduite en oxygène. Les systèmes immunitaires non spécifiques et spécifiques ont été examinés simultanément pour établir comment le stress métabolique induit par l’hypoxie agissait sur la résistance aux maladies et la physiologie immunitaire. L’expérience, pendant laquelle toutes les conditions environnementales étaient contrôlées, a également permis de déterminer l’efficacité du vaccin lorsque les poissons étaient élevés dans des conditions de stress environnemental.

sep. 2009 – mars 2012

Financement : MPO – Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) co-Financement : Cooke Aquaculture Inc.

nom du responsable : Brian Glebe (MPO)

Équipe du projet : John Martell, Steve Leadbeater, Nellie Gagne (MPO); Katja Anttila, Patricia Schulte (UCB)

collaborateurs : Keng Pee Ang (Cooke Aquaculture Inc.)

Comparaison des méthodes d’élevage du saumon en eau salée et des méthodes normales d’élevage en eau douce

Le présent projet doit évaluer l’effet de différents environnements d’élevage, du saumoneau jusqu’à l’adulte, sur la physiologie et le comportement du saumon adulte. Plus précisément, on effectuera une comparaison entre le saumon capturé alors qu’il était saumoneau en dévalaison du Parc national de Fundy, puis élevé dans un environnement d’écloserie traditionnel en eau douce jusqu’au stade adulte et le saumon juvénile de même origine, élevé pendant une même période dans des installations en eau salée (parcs en filet en milieu marin). Après l’élevage dans ces deux environnements différents, nous mesurerons, puis analyserons un ensemble de caractéristiques biologiques pertinentes à la survie et au succès de la reproduction du saumon atlantique dans la nature. Ces renseignements informeront les gestionnaires des avantages et inconvénients que présentent les différentes stratégies d’élevage du saumon de la baie de Fundy et pourront aider à la conservation de cet assemblage unique de populations en voie de disparition.

nov. 2009 – mars 2012

Financement : MPO – Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) co-Financement : Association des pisciculteurs du Canada Atlantique (ACFFA); Parc Canada

nom du responsable : Patrick O’Reilly (MPO)

Équipe du projet : Trevor Goff (MPO); Corey Clarke, Renee Wissink (Parc Canada)

collaborateurs : Sybil Smith, Caroline Graham (ACFFA)

Contact : Patrick.OReilly@dfo-mpo.gc.ca

Réduction de la présence d’ammoniac et de déchets solides dans les piscicultures de saumon quinnat

Les processus métaboliques s’opérant dans les piscicultures produisent des déchets, comme dans tout élevage d’animaux. Ainsi sont rejetées dans l’environnement certaines matière azotées tel que l’ammoniac. Or l’augmentation de la teneur en azote peut entrainer une diminution de l’efficacité avec laquelle les poissons utilisent les aliments pour croître et maintenir leur condition. Le rejet de déchets azotés dans l’environnement peut avoir des incidences à la fois sur l’écosystème et sur la pisciculture de laquelle proviennent ces déchets. Le rejet d’un excédent d’axote dans l’environnement est associé à des pertes économiques potentielles puisqu’un tel rejet indique que les aliments ne sont pas totalement utilisés par les poissons d’élevage. De plus, ces rejets peuvent également avoir des conséquences réglementaires sur les exploitations aquacoles. Les organismes de réglementation et l’industrie sont à la recherche de pratiques exemplaires qui permettront de réduire les concentrations de ces composés, parfois élevées, que l’on observe à proximité des piscicultures.

Dans le cadre de ce projet, les chercheurs examineront comment les régimes d’alimentation conçus pour stimuler la croissance compensatrice* pourraient favoriser le rejet d’azote dans l’environnement durant la production de saumon quinnat. L’exploitation adéquate de la croissance compensatrice, en alternant les périodes de privation de nourriture et les périodes d’alimentation, offre la possibilité de réduire la quantité de déchets azotés rejetés dans l’environnement, tout en amélioration l’utilisation des aliments par les poissons d’élevage.

Ce projet de recherche facilitera l’amélioration de la durabilité écologique des élevages de saumon quinnat en eau de mer et pourrait s’appliquer à la culture de toutes les espèces de saumon.

La croissance compensatrice* représente l’augmentation de la croissance qui se produit quand un animal est nourri à des niveaux normaux après une période de croissance lente induite par des facteurs environnementaux (p. ex., privation de nourriture, basse température, exposition à la lumière ou la photopériode). Les causes physiologiques qui sous-tendent la croissance compensatrice chez le saumon ne sont pas entièrement comprises.

*La capacité de charge écologique est la plus forte densité pouvant être cultivées sans compromettre les autres composantes de l’écosystème (p. ex., appauvrissement en phytoplancton)

oct. 2012 – MAI 2014

Financement : MPO – Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA); AgriMarine Industries Inc.

nom du responsable : Ian Forster (MPO); Lawrence Albright (AgriMarine Industries Inc.)

Contact : ian.forster@dfo-mpo.gc.ca

Outils génétiques pour le développement de l’élevage du saumon quinnat du Nord

Creative Salmon, un partenaire de l’industrie, conserve une souche de saumon quinnat dérivée du saumon quinnat sauvage du fleuve Yukon ainsi que des échantillons de laitance cryoconservée de mâles sauvages du Yukon (recueillis au moment de l’établissement de la souche entre 1993 et 2004) et de mâles domestiqués élevés depuis 1995. Nous avons examiné deux classes d’âge de poissons vivants et toute la laitance cryoconservée en se servant de douze loci microsatellitaires ayant été utilisés sur les poissons sauvages. L’analyse de l’identification des stocks a révélé que la composition des poissons reproducteurs de la souche du Yukon de Creative Salmon était composée de 60 % de géniteurs dans le tronçon principal (population reproductrice la plus près du site de collecte à Minto), et de 40 % de géniteurs dans la rivière provenant des affluents du fleuve Yukon en amont de Minto.

Les classes d’âge individuelles de poissons domestiqués provenant du Yukon présentaient une diversité génétique réduite. Cependant, un niveau de diversité élevé chez les mâles reproducteurs indique que la perte de diversité a eu lieu lors de la domestication, et qu’elle n’était pas associée à un effet fondateur.

Nous avons identifié huit marqueurs micro-satellitaires polymorphes afin de réaliser une analyse des liens de parenté auprès des souches de saumon quinnat provenant du nord de la Colombie-Britannique et du Yukon. L’analyse de la souche du Yukon de Creative Salmon a révélé que, bien que les classes d’âge aient présenté une faible diversité, l’ensemble du stock vivant de reproduction (toutes les classes d’âge) et du stock de laitance congelé de poissons domestiqués était aussi diversifié que les autres souches domestiquées. Il existe une base génétique suffisante pour élaborer un programme de sélection contrôlé en vue d’améliorer la souche du Yukon de Creative Salmon.

Avr. 2010 – mars 2012

Financement : MPO – Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

nom du responsable : Ruth Withler (MPO – SBP)

Équipe du projet : Janine Supernault (MPO – SBP); Barb Cannon (Creative Salmon); Bruce Swift (TriGen Fish Improvement Ltd.)

Contact : Ruth.Withler@dfo-mpo.gc.ca

Développement d’une installation en recirculation biosécuritaire et novatrice destinée à la production durable de matière première et de saumoneaux de haute qualité

Le secteur de la salmoniculture de Terre-Neuve-et-Labrador, notamment Northern Harvest Sea Farms Ltd., dépend des importations de saumoneaux. Cette dépendance nuit à la compétitivité des exploitations de Terre-Neuve et du Labrador, et pose un risque sur le plan de la biosécurité, car les exploitations doivent souvent importer des saumoneaux de taille inférieure à la taille optimale à des périodes de l’année non idéales en raison des contraintes imposées par la logistique du transport de poissons sur une longue distance.

Le projet consiste à développer une installation terrestre d’écloserie et de stock de reproduction équipée d’une technologie de recirculation, permettant un contrôle complet des paramètres de production, des températures et de la chimie de l’eau.

Le système proposé de traitement des effluents et la structure du site différeront des systèmes de recirculation, car l’eau souterraine utilisée dans le système sera évacuée dans la terre une fois que les déchets seront séparés de l’eau de rejet. L’emploi de dispositifs de dénitrification réduira les volumes d’eau d’évacuation nécessitant un traitement, mais aussi la quantité de substances organiques à filtrer, entreposer et éliminer ainsi que les besoins énergétiques de chauffage. Des dispositifs de dénitrification sont employés en aquaculture, mais ils ne sont pas utilisés pour la production de saumoneaux, et ils ne sont pas présents en Amérique du Nord. La méthode décrite devrait diminuer sensiblement l’empreinte écologique de l’installation.

avr. 2011 – déc. 2012

Financement : MPO – Programme d’innovation en aquaculture et d’accès au marché (PIAAM) co-Financement : Agence de promotion économique du Canada Atlantique (APECA); Ministère des Pêches et de l’aquaculture de Terre-Neuve et du Labrador (DFA)

nom du responsable : Aaron Craig (Northern Harvest Sea Farms Ltd.)

Équipe du projet : John Gale (FracFlow Consultants); Don Downer (Centre of Environmental Excellence)

collaborateurs : Fracflow Consultants Inc.; Silk Stevens Ltd.; Centre of Environmental Excellence (Grenfell College, Terre-Neuve)

Contact : aaroncraig@northernharvestseafarm.com

www.northernharvestseafarm.com

Unité de recirculation

Programme de sélection du niveau de performance et du développement de stocks de reproduction du saumon atlantique pour la production commerciale aquacole en eau salée sur la côte est du Canada

Ce programme est une collaboration sciences-industrie à éléments multiples dont les objectifs généraux sont les suivants : 1) examiner la variabilité génétique des caractéristiques choisies par l’industrie qui amélioreront la viabilité commerciale, 2) sélectionner des individus montrant une amélioration de ces caractéristiques, et 3) établir une souche du saumon atlantique sélectionnée particulièrement pour l’élevage dans les conditions commerciales de trois entreprises de pisciculture du Canada atlantique (Northern Harvest Sea Farms Ltd., Gray Aqua Farms Ltd. et Admiral Fish Farms Ltd.). Seront étudiées les variations génétiques et l’héritabilité liées à la maladie bactérienne du rein, au pou du poisson, à la croissance, au rendement en filet et aux déformations. Cela sera accompli en marquant certains poissons et en réalisant des essais pour créer deux noyaux de reproduction qui produiront des stocks de reproduction pour les partenaires de l’industrie. De plus, un élevage collectif de familles sera mis en place dans les cages en mer des exploitations du Nouveau-Brunswick et de Terre-Neuve-et-Labrador pour l’évaluation des récoltes en ce qui a trait à la croissance, au rendement en filet et à l’incidence des déformations (la filiation des poissons sera indiquée grâce à des marqueurs moléculaires). Ce programme permettra en outre d’augmenter la traçabilité en facilitant l’identification des saumons de l’œuf à l’assiette. À ce jour, des familles ont été créées pour les deux premières classes d’âge, la descendance des saumons a été marquée avec des étiquettes à transpondeur passif intégré, l’essai du pou du poisson est terminé, le défi de la maladie bactérienne du rein est en cours, et divers points de données ont été enregistrés relativement à chacun des poissons.

oct. 2010 – Oct. 2015

Financement : Agence de promotion économique du Canada Atlantique (APECA) – Fonds d’innovation de l’Atlantique (FIA) co-Financement : Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick (FINB)

nom du responsable : Amber Garber (CSMH)

Équipe du projet : Susan Hodkinson, Bill Robertson (CSMH); Aaron Craig (Northern Harvest Sea Farms Ltd.); Robin Muzzerall (Gray Aqua Farms Ltd.); Chris Rayner (Admiral Fish Farms Ltd.); Brian Glebe (MPO); Jane Tosh (U. Guelph); Ben Forward, Tony Manning (CRP); Dan MacPhee (Maritime Vet Services Ltd.); Mike Beattie (MAAP)

Contact : agarber@huntsmanmarine.ca

www.huntsmanmarine.ca

Confinement reproductif pour l’élevage de lignées génétiquement améliorées de saumon atlantique

Le confinement reproductif pour les populations aquacoles s’impose pour empêcher le flux génétique vers les populations sauvages, la colonisation indésirable de nouveaux habitats, les pertes d’énergie consacrée au développement des gonades ainsi que pour assurer la protection de la propriété intellectuelle et des profils génétiques exclusifs. Le confinement reproductif est la condition préalable à l’amélioration génétique des espèces aquacoles par transgénèse. D’après les évaluations effectuées, l’induction de la triploïdie (c.-à-d., l’ajout d’un jeu supplémentaire de chromosomes) semble une méthode prometteuse pour assurer la stérilité, surtout appliquée aux salmonidés. Toutefois, on considère le rendement des triploïdes inférieur à celui des diploïdes, leur production exige beaucoup de main-d’œuvre et les procédures actuelles ne peuvent pas garantir 100 % de triploïdie. Par conséquent, des améliorations sont nécessaires afin d’exploiter pleinement le potentiel économique de la stérilité pour l’élevage du saumon atlantique. L’objectif ultime de ce projet est de développer des technologies à partir des techniques traditionnelles de sélection génétique qui faciliteront l’élevage de saumons atlantiques stériles avec des rendements équivalents, ou supérieurs, au rendement des souches diploïdes fertiles que l’on utilise actuellement. Les résultats de ce projet pourront être appliqués au confinement reproductif de lignées commerciales de saumon et au saumon transgénique à croissance rapide AquAdvantage, en plus de servir de base à des approches de confinement reproductif pour d’autres poissons.

jan. 2009 – EN COURS

Financement : Agence de promotion économique du Canada Atlantique (APECA) – Fonds d’innovation de l’Atlantique (FIA) co-Financement : AquaBounty Technologies; Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG); Fondation canadienne pour l’innovation (FCI); Research & Development Corporation of Newfoundland and Labrador (RDC); Innovation PEI; Biotalent Canada

nom du responsable : Debbie Plouffe, Dawn Runighan (AquaBounty Technologies)

Équipe du projet : John Buchanan (AquaBounty Technologies)

collaborateurs : Tillman Benfey (UNB); Brian Glebe (MPO); Santosh Lall, Darrin Reid, Mike Reith, Sean Tibbetts (NRC); Matt Rise (MUN)

Contact : dplouffe@aquatechcenter.com

Fratries transgéniques et non transgéniques

Santé des saumons juvéniles au début de leur séjour en eau de mer et durant leur migration à proximité des piscicultures de saumon

Récemment, des rapports ont indiqué que les faibles taux de retour des saumons en Colombie-Britannique sont attribuables aux infections des saumons juvéniles par des poux du poisson et d’autres pathogènes issus des piscicultures de saumon. Il existe peu de données pour nous aider à comprendre comment et quand les infections de poux du poisson se développent chez les salmonidés juvéniles après leur entrée dans l’eau de mer. De plus, il n’y a pas eu d’étude systématique sur la santé générale des saumons juvéniles au début de leur séjour en eau de mer. Sans ces données, il est impossible de prévoir le rôle, le cas échéant, des piscicultures de saumon en tant que source d’infection par le pou du poisson ou d’autres pathogènes des poissons sauvages juvéniles. Ce projet s’appuie sur les programmes de collaboration en cours entre Pêches et Océans Canada, l’industrie de l’aquaculture et la Fondation du saumon du Pacifique, qui étudient plusieurs aspects de la santé des saumons juvéniles en Colombie-Britannique. Les objectifs généraux de ces programmes sont de fournir des données de base pour évaluer le rôle, le cas échéant, des piscicultures de saumon en tant que source de pathogènes pour les saumons juvéniles. Dans le détroit de Georgie et le détroit de Johnstone, le développement d’infections de poux du poisson chez le saumon rose juvénile, le saumon kéta et les hôtes autres que les salmonidés seront examinés et classifiés une fois par année pendant une période de trois ans à partir de 2010. Les taux d’infestation par le pou du poisson seront surveillés du début du séjour des poissons dans l’eau de mer jusqu’à leur arrivée dans le détroit de la Reine-Charlotte. En ce qui concerne les bras de mer Muchalat et Esperanza, le fait d’augmenter le nombre de prélèvements d’échantillons pendant les dénombrements de poux du poisson permettra d’obtenir des échantillons de saumon kéta convenables pour les analyses histologiques et microbiologiques qui débuteront en 2011.

oct. 2010 – MAI 2014

Financement : MPO – Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) co-Financement : Grieg Seafood BC Ltd.

nom du responsable : Stewart Johnson (MPO)

Équipe du projet : Luis Afonso, Sonja Saksida (CAHS)

collaborateur : Barry Milligan (Grieg Seafood BC Ltd.)

Contact : Stewart.Johnson@dfo-mpo.gc.ca