R et D en aquaculture au Canada de 2011

Poissons – Saumons

Contrôle de la liquéfaction musculaire après la récolte des saumons atlantique d'élevage

Le syndrome de la chair molle est un problème important pour l'industrie aquacole puisqu'il compromet la qualité du produit et qu'il est à l'origine de préjugés négatifs de la part des consommateurs à l'égard des poissons d'élevage. Chez les saumons d'élevage de l'Atlantique (Salmo salar), le parasite Kudoa thyrsites constitue la cause la plus fréquente du syndrome de la chair molle. À l'heure actuelle, on ne dispose toujours pas de traitement pour maîtriser cette infection. Des techniques alternatives, telles que l'exposition à des pressions hydrostatiques élevées (PHE) par exemple, ont été couronnées de succès pour la maîtrise d'infections parasitaires dans d'autres industries de transformation de la viande. Au cours du présent projet, l'industrie a mené un essai concernant l'utilisation de PHE pour maîtriser la liquéfaction musculaire causée par Kudoa thyrsites. Des poissons entiers et des filets ont été soumis à plusieurs intensités de pression pour différentes périodes de temps. Les manifestations de liquéfaction musculaire (présence et nombre de cratères) ont été surveillées quotidiennement durant cinq jours consécutifs. Des procédures opératoires normalisées pour le contrôle de la qualité des filets traités et non traités à la pression ont été utilisées afin d'évaluer certains paramètres de qualité tels que la couleur, la texture, l'intégrité de la chair (absence de fissures) et l'odeur. Les résultats ont démontré que l'exposition à des PHE n'était pas efficace pour la suppression de la liquéfaction musculaire et qu'elle avait un effet négatif sur la qualité du produit en modifiant sa couleur et sa texture.

Juil. 2009 – Mars 2010 • Financement : MPO Programme d'innovation en aquaculture et d'accès aux marchés (PIAAM), Marine Harvest Canada (MHC)
Équipe du projet : Diane Morrison (MHC) ; Luis Afonso (CAHS C.-B.), Alexandra Eaves (CAHS C.-B.), Stewart Johnson (MPO), Tiffany MacWilliam (MHC)
Information: Diane Morrison ( Diane.Morrison@marineharvest.com) /aquaculture/sustainable-durable/index-fra.htm

Séquençage du génome du saumon atlantique

Génome Colombie-Britannique est associé à l'Agence chilienne de développement économique (CORFO), le programme InnovaChile, au Conseil de recherches norvégien et au Fonds norvégien de recherche pour l'industrie de la pêche et de l'aquaculture en vue de séquencer le génome du saumon atlantique. Le génome bien établi du saumon aura des avantages directs pour les industries des pêches et de l'aquaculture du monde entier. L'objectif de ce projet constitué de plusieurs phases est de produire une séquence génomique qui permet de déterminer le contenu et l'organisation des gènes du génome du saumon atlantique. Ce génome servira ensuite de référence et guidera le séquençage du génome d'autres salmonidés, notamment ceux du saumon du Pacifique et de la truite arc-en-ciel, ainsi que de parents éloignés comme l'éperlan et le brochet. Contrairement aux projets de séquençage du génome humain ou de souris, la séquence du génome du saumon atlantique ne sera pas considérée comme « définitive ». La qualité de la séquence du saumon atlantique sera d'une importance cruciale, car elle doit être suffisante pour soutenir des analyses détaillées, telles que des comparaisons de régions dupliquées dans le génome et des études de génomique comparative incluant d'autres espèces de poisson. La séquence sera utilisée pour la gestion de populations de stocks de poissons sauvages, la salubrité et la traçabilité des aliments, la conservation des populations en péril ainsi que le choix de géniteurs en fonction de traits d'importance commerciale.

Nov. 2009 – en cours • Financement : Génome Colombie-Britannique, Conseil norvégien de la recherche (CNR), Fond pour la recherche industrielle sur les pêches et l'aquaculture, Norvège (FHF), Agence de développement économique du Chili (CORFO) programme InnovaChile
Information:Mohammed Hasham ( mhasham@genomebc.ca) http://www.genomebc.ca/partners/international-collaborators/international-cooperation-to-sequence-the-atlantic-salmon-geno/

Saumon atlantique entier chargé dans une cuve

Surveillance du plancton et évaluation du saumon juvénile dans le passage Discovery

Ce partenariat de recherche coopératif vise à surveiller les niveaux de phytoplancton et de zooplancton dans le nord du détroit de Georgie afin de déterminer quelles sont les dates optimales pour la mise à l'eau des saumons coho permettant d'améliorer leur taux de survie. Le projet, dans le cadre duquel des données sont collectées pour la quatrième année, est facilité par le Centre des sciences de la santé animale de la Colombie-Britannique (CAHS C.-B.), en partenariat avec l'Écloserie de la rivière Quinsam de Pêches et Océans Canada et la « A-tlegay Fisheries Society ».

La disponibilité de la nourriture suite à la libération de l'écloserie est essentielle à la survie initiale du saumon. Par l'entremise de ce projet, le CAHS C.-B. et ses partenaires élaborent des outils de suivi qui serviront à déterminer quel est le moment propice pour libérer les saumons coho juvéniles par rapport à la productivité maximale dans le milieu littoral. Le but premier du projet consistait à accroître le taux de survie du saumon et ses retours subséquents dans les rivières Campbell et Quinsam (à l'Écloserie de la rivière Quinsam, la survie du saumon coho amélioré est passée de taux élevés de l'ordre de 8 à 10 % dans années 1980 à moins de 1 %). Les connaissances acquises au cours de ce projet peuvent être appliquées à d'autres installations d'écloserie, d'autres réseaux hydrographiques et être adaptées aux besoins propres d'autres salmonidés du Pacifique.

Il est possible de consulter les rapports annuels des premières années d'exploitation du projet sur le site Web du CAHS C.-B.

Jan. 2010 – Déc. 2010 • Financement : Fondation du saumon de la rivière Campbell (CRSF), Société des Pêches autochtones, Sensibilisation positive de l'aquaculture (PAA), Marine Harvest Canada (MHC), ville de Campbell River, Association des guides de pêche de la rivière Cambell et de la région
Équipe du projet : Sonja Saksida (CAHS C.-B.), Elan Downey (CAHS C.-B.), Alexandra Eaves (CAHS C.-B.) ; Shannon Anderson (MPO), Dave Ewart (Écloserie de la rivière Quinsam), Kim Duncan (A-tlegay Fisheries Society).
Information: Sonja Saksida ( sonja.saksida@cahs-bc.ca) • http://www.cahs-bc.ca

Préparation en vue du ramassage du plancton

Qualité de la chair du saumon d'élevage et du saumon sauvage de la Colombie-Britannique

Une étude hautement publicisée publiée en janvier 2004 a révélé que des saumons atlantiques d'élevage prélevés dans des supermarchés de partout dans le monde contenaient des niveaux plus élevés de composés organiques halogénés lipophiles (p. ex. des biphényles polychlorés (BPC) et des dibenzodioxines polychlorées/furanes (PCDD/F)) que le saumon sauvage. Bien que les niveaux de contaminants dans la chair de ces saumons d'élevage ne constituaient pas un danger pour la santé humaine selon diverses lignes directrices nationales sur la salubrité des aliments, les exportations de saumon atlantique d'élevage vers les États-Unis ont diminué de 20 % au cours du premier trimestre de 2004 en raison des préoccupations que soulevaient chez le public les effets indésirables de ces contaminants. La demande globale pour les produits d'élevage a diminué malgré le fait que de nombreuses études aient révélé les effets positifs de la consommation fréquente de poisson sur le développement cognitif et la réduction du risque de développement de certains types de cancer ainsi que de maladies inflammatoires et de coronaropathie. La consommation de poissons gras tel que le saumon qui renferme des teneurs élevées d'acides gras oméga-3 polyinsaturés à longue chaîne (AGPLC n-3), comme l'acide eicosapentanoïque (EPA) et l'acide docosahexanoïque (DHA), augmente ces effets. Toutefois, la présence de résidus de contaminants comme les BPC et les PCDD/F, de pesticides, de produits ignifuges, de mercure, de plomb, de cadmium ainsi que d'autres métaux à l'état de trace peuvent compromettre les bienfaits pour la santé d'un régime alimentaire à base de poissons gras. Notre étude a porté sur la détermination de la présence de contaminants environnementaux (BPC, PCDD/F, pesticides, PBDE, mercure et tous les éléments à l'état de traces) dans la chair de trois espèces de saumon mis en élevage et de cinq espèces de saumon sauvage des eaux côtières de la Colombie-Britannique. Elle visait à recueillir de l'information sur les niveaux de contaminant actuels dans la chair du saumon d'élevage et du saumon sauvage en Colombie-Britannique et à cerner les risques que posent les contaminants aux bienfaits de la consommation de saumon renfermant des teneurs élevées en DHA et en EPA. Nos résultats indiquent que les concentrations actuelles des principaux contaminants dans la chair du saumon, notamment de métaux à l'état de trace comme le mercure, l'arsenic et le cadmium, ainsi que de composés organiques halogénés (BPC, PCDD/F), chez le saumon d'élevage et le saumon sauvage provenant de la Colombie-Britannique sont inférieures aux niveaux actuellement établis comme présentant un risque pour la santé humaine. Par conséquent, la consommation hebdomadaire de produits du saumon provenant d'aquacultures et du milieu sauvage de la province est un moyen excellent et sécuritaire d'obtenir l'apport alimentaire adéquat d'AGPLC n-3, qui est une source de bienfaits pour la santé, notamment celle du coeur.

2003 – 2011 • Financement : MPO Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA), AquaNet, Association des salmoniculteurs de la Colombie-Britannique (BCSFA), Conseil des sciences de la Colombie-Britannique, ancien Bureau fédéral du commissaire au développement de l'aquaculture
Équipe du projet : Michael G. Ikonomou (MPO – ISM), David A. Higgs (MPO – CRAE), Keng Pee Ang (Cooke Aquaculture Inc.), Shannon Balfry (MPO/UBC), Cory Dubetz (MPO – ISM)
Information:Michael G. Ikonomou ( Michael.Ikonomou@mpo-dfo.gc.ca) /aquaculture/acrdp-pcrda/index-fra.htm

Saumon sauvage

Réduction impressionnante des concentrations de POP dans la chair du saumon d'élevage nourri à partir de nouveaux aliments

La teneur élevée (≤ 40 %) en lipides des aliments pour le saumon d'élevage, provenant traditionnellement et principalement de l'huile de poisson marin (HPM), amplifie le dépôt de lipides et de polluants organiques persistants (POP) lipophiles présents dans l'HPM par rapport au dépôt chez le saumon du Pacifique sauvage. Néanmoins, les niveaux de POP (p. ex. le biphényle polychloré (BPC) et les dibenzodioxines polychlorées/furanes (PCDD/F)) dans la chair du saumon d'élevage ne constituent pas un danger pour la santé humaine selon les lignes directrices de la « Food and Drug Administration » des États-Unis et de Santé Canada. Plusieurs études faisant état des dangers que pose la consommation de poissons contenant des niveaux élevés de contaminants, de POP et de métaux lourds ont été publiées au cours des dernières années. Notre étude porte sur l'utilisation d'aliments nouveaux à base de lipides d'origine terrestre (LOT), dérivés d'une variété de plantes (p. ex. des oléagineux comme le soja et le canola) et de produits d'origine animale (graisse de volaille) en remplacement de l'HPM utilisé dans les aliments industriels pour saumon. Ces aliments de rechange contenaient jusqu'à 65 % de moins de ∑ PCB (somme de toutes les configurations de biphényle polychloré analysées) en comparaison des aliments usuels contenant de l'HPM. L'utilisation de ces aliments a entraîné des réductions impressionnantes des concentrations de POP dans la chair du saumon d'élevage. Par exemple, la chair de saumons atlantiques et de saumons quinnats d'élevage se nourrissant d'aliments de rechange à base de lipides (c.-à-d. graisse de volaille à 50 % ou huile de canola à 35 %) présentait des concentrations de BPC et PCDD/F qui étaient de 48 à 60 % moins élevées que la chair de poissons se nourrissant d'aliments usuels. De plus, la CTE (la concentration d'équivalents toxiques relative à la 2,3,7,8-TCDD) dans la chair des saumons d'élevage se nourrissant des aliments de rechange à base de LOT était égale ou inférieure à celle trouvée chez le saumon du Pacifique sauvage. Les niveaux des acides gras DHA et EPA oméga-3 dans la chair des saumons atlantiques d'élevage nourris d'aliments à base de LOT étaient jusqu'à 50 % moins élevés que ceux observés dans la chair de leurs congénères se nourrissant d'aliments usuels, bien qu'ils étaient encore plus élevés que ceux trouvés chez le saumon du Pacifique sauvage. Cette étude a révélé également que la consommation de deux portions de 100 g de saumon atlantique d'élevage par semaine permet d'atteindre la dose recommandée de 250 mg par jour d'EPA et de DHA. Par contre, l'atteinte de cette même dose quotidienne d'EPA et de DHA nécessiterait la consommation soit de portions plus grosses de saumon du Pacifique sauvage ou la consommation plus fréquente de ce type de saumon chaque semaine.

2005 – 2011 • Financement :MPO Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA), Association des salmoniculteurs de la C.-B. (BCSFA), Conseil des sciences de la Colombie-Britannique, ancien Bureau fédéral du commissaire au développement de l'aquaculture
Équipe du projet :Michael G. Ikonomou (MPO – ISM), Erin N. Friesen (UBC), David A. Higgs (MPO – CRAE), Keng Pee Ang (Cooke Aquaculture Inc.), Cory Dubetz (MPO – ISM)
Information :Michael G. Ikonomou ( Michael.Ikonomou@dfo-mpo.gc.ca) • /aquaculture/acrdp-pcrda/index-fra.htm

Jeune saumon rose

Tolérance à la salinité des juvéniles du saumon rose d'écloserie et d'origine sauvage

Nous avons évalué la tolérance à la salinité de juvéniles du saumon rose (Oncorhynchus gorbuscha) d'origine sauvage (Glendale) et d'écloserie (Quinsam), de masse corporelle moyenne de 0,2 g, en mesurant les concentrations de [Na+] et de [Cl-] dans le corps entier après une exposition à l'eau douce de 24 ou 72 h et une exposition à l'eau de mer à 33, 66 ou 100 %. L'activité de la Na+/K+-ATPase (NKA) dans les branchies a été mesurée après exposition des juvéniles à l'eau douce et à l'eau de mer à 100 %. Celle-ci a augmenté significativement chez les deux groupes après une exposition de 24 h à l'eau de mer à 100 %. Les concentrations de [Na+] et de [Cl-] dans le corps entier ont augmenté significativement chez les deux groupes après une exposition de 24 h à l'eau de mer à 33, 66 et 100 %, alors que la concentration de [Cl-] dans le corps entier était significativement différente entre les deux groupes. La prolongation de l'exposition à l'eau de mer jusqu'à 72 h n'a pas résulté en une augmentation additionnelle dans les concentrations de [Na+] et de [Cl-] dans le corps entier à n'importe quelle concentration de la salinité, mais la variabilité des réponses des deux groupes étaient plus marquée. Le pourcentage de la teneur en eau du corps entier (environ 81 %) s'est maintenu dans les deux groupes indépendamment de l'exposition à la salinité ou du groupe, ce qui indique que l'augmentation dans les concentrations d'ions dans le corps entier peut être liée au maintien de l'équilibre hydrique étant donné qu'aucune mortalité n'a été observée au cours de l'étude. Les juvéniles du saumon rose d'écloserie et d'origine sauvage ont ainsi toléré des variations brusques de la salinité, ce qui a déclenché une augmentation dans l'activité de la Na+/K+-ATPase dans les branchies dans les 24 h suivantes. Les résultats sont également examinés afin de déterminer l'état de préparation des juvéniles atteignant le stade marin de leur cycle de vie.

Fév. 2007 – Mars 2011 • Financement : Forum du saumon du Pacifique de la C.-B. (FSP), Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
Équipe du projet : A. M. Grant (UBC), M. Gardner (UBC), L. M. Hanson (UBC), A. P. Farrell (UBC), C. J. Brauner (UBC)
Information: A. Grant ( amelia@zoology.ubc.ca) http://people.landfood.ubc.ca/anthony.farrell/

Croissance des juvéniles sauvages et d'élevage du saumon rose et ontogenèse de l'ionorégulation

Les juvéniles du saumon rose (Oncorhynchus gorbuscha) entrent en eau de mer peu après l'éclosion. Peu de détails sont connus par rapport à leur croissance et à leur développement durant ce stade de leur cycle de vie. Ainsi, lors de cette période du développement, la sensibilité à l'exposition au pou du poisson pourrait être élevée, et cela constitue un sujet de préoccupation actuelle en Colombie-Britannique. Nous avons testé l'hypothèse selon laquelle la croissance et le développement de l'ionorégulation sont semblables chez des jeunes saumons roses d'écloserie (Quinsam) et d'origine sauvage (Glendale et One's Point) (sur une période d'étude de 22 semaines) suivant leur entrée en eau de mer. Leur masse corporelle a augmenté de 0,20 ± 0,01 à 6,47 ± 0,37 g, à des taux de croissance spécifiques moyens chez les trois groupes de 2,74 à 3,05 % de masse corporelle·jour–1. Dans les trois groupes, l'activité de la Na+/K+-ATPase (NKA) dans les branchies a atteint un sommet de 12 µmol ADP·mg protéines–1·h–1 huit semaines après leur transfert en eau de mer. Les concentrations de Na+ et de Cl dans le corps entier, qui n'étaient pas différentes non plus entre les groupes, ont atteint leur maximun au moment de l'exposition initiale à l'eau de mer (environ 70 mmol·kg masse humide–1) et ont diminué au fil du temps à mesure que l'activité de la NKA dans les branchies a augmenté. Cela indique que la capacité d'hypo-osmorégulation n'était pas complètement développée après l'écolosion et au moment de l'entrée en eau de mer. Ainsi, en accord avec notre hypothèse, nous avons observé peu de différence entre les jeunes saumons roses d'écloserie et les saumons d'origine sauvage élevés dans des conditions expérimentales. Ces données de base peuvent s'avérer importantes pour des études futures visant à établir les effets du pou du poisson sur les jeunes saumons roses d'origine sauvage.

Sept. 2009 – Avr. 2012 • Financement : Forum du saumon du Pacifique de la C.-B. (FSP), Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
Équipe du projet : A. M. Grant (UBC), M. Gardner (UBC), L. Nendick (UBC), M. Sackville (UBC), A. P. Farrell (UBC), C. J. Brauner (UBC)
Information: A. Grant ( amelia@zoology.ubc.ca) • http://people.landfood.ubc.ca/anthony.farrell/

Performance natatoire des juvéniles du saumon rose et perturbation de l'équilibre ionique

Nous avons évalué la performance natatoire de juvéniles du saumon rose (Oncorhynchus gorbuscha) de masse corporelle de moins de 5,0 g selon cinq protocoles différents : quatre tests d'accélération constante à des vitesses différentes (0,005, 0,011, 0,021 et 0,053 cm s-1) et un test répété d'accroissement graduel de la vitesse de nage critique. Indépendamment du protocole de nage, les vitesses finales de nage, qui allaient de 4,54 à 5,20 longueurs du corps s-1, n'étaient pas significativement différentes (P < 0,05) entre les tests. Ce résultat appuie l'hypothèse selon laquelle O. gorbuscha se fatigue, au début de son cycle de vie, aux mêmes vitesses de nage indépendamment du test appliqué. Les concentrations de [Na+] et de [Cl-] dans le corps entier et le plasma, mesurées à la fin des tests, étaient significativement élevées en comparaison des valeurs témoins (P < 0,05). Ces concentrations élevées semblent principalement liées à la déshydratation plutôt qu'au gain net d'ions. Ce résultat pour un petit salmonidé signifie que la performance natatoire peut être mesurée précisément à l'aide de tests d'accélération de moins de 10 minutes, ce qui permet un traitement plus rapide qu'avec un test de vitesse de nage critique plus long.

Fév. 2007 – Mars 2011 • Financement : Forum du saumon du Pacifique de la C.-B. (FSP), Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)
Équipe du projet : L. Nendick (UBC), A. Grant (UBC), M. Gardner (UBC), M. Sackville (UBC), A. P. Farrell (UBC), C. J. Brauner (UBC)
Information: L.Nendick ( laura.nendick@gmail.com) • http://people.landfood.ubc.ca/anthony.farrell/

Sélection génomique et cartographie par association des populations du saumon atlantique

Tout le saumon atlantique consommé par les Canadiens et un pourcentage considérable des stocks destinés à l'exportation sont désormais produits par des activités d'élevage en aquaculture. Les maladies qui affectent les stocks d'élevage marin ont toutefois une incidence majeure sur la durabilité et la profitabilité de cette industrie. Les maladies ont des répercussions directes sur les revenus des cultures puisqu'elles entraînent des pertes de production, qu'elles sont associées à des coûts pour le traitement et qu'elles influencent indirectement la demande des consommateurs. Heureusement, le taux d'amélioration génétique visant des caractéristiques complexes telles que la résistance aux maladies pourrait s'accroître de manière considérable grâce à la sélection génomique ; une nouvelle méthode d'élevage des animaux. Ainsi, 5 000 marqueurs génétiques « SNP » sont utilisés pour déterminer, chez la descendance d'une famille résistante aux maladies, les individus ayant hérité des allèles résistants aux maladies. La sélection génomique est étudiée dans le contexte de cette étude afin de vérifier si elle est plus efficace sur les plans de l'amélioration de la vitesse de croissance en eau salée, de l'adaptation rapide à l'eau de mer, de la résistance aux maladies et du retardement de la maturité sexuelle comparativement au programme d'élevage conventionnel actuellement utilisé par la société Cooke Aquaculture Inc. du Nouveau-Brunswick. Ces activités se dérouleront sur trois ans et reposeront sur des échantillons d'ADN et des valeurs de sélection estimées pour les géniteurs des quatre années précédentes ainsi que celle des membres de leur famille. Le rendement de leurs frères et soeurs cultivés dans des cages d'élevage d'eau salée sera également évalué. Il sera alors possible de prédire si la sélection génomique permettrait de produire des modifications génétiques plus importantes en ce qui concerne l'incidence des caractéristiques génétiques ciblées.

Oct. 2009 – Sept. 2012 • Financement : Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)- Programme de subventions de projets stratégiques
Équipe du projet : Elizabeth Boulding (U Guelph), Larry R. Schaeffer (U Guelph), Jane Tosh (U Guelph), Patricia T. Schulte (UBC), Keng P. Ang (Cooke Aquaculture Inc.), Alli Burton (Cooke Aquaculture Inc.), Jake Elliott (Cooke Aquaculture Inc.), Brian Glebe (MPO), Steve Leadbeater (MPO), Patrick O'Reilly (MPO), Bill Wolters (USDA, Maine)
Information: Elizabeth Boulding ( boulding@uoguelph.ca) http://www.uoguelph.ca/ib/people/faculty/boulding.shtml

Échantillonage des saumon atlantique
Saumons d'un an

Étude visant à examiner les dimensions historiques et sociales de la science de la salmoniculture

La recherche environnementale accorde beaucoup d'importance à la salmoniculture depuis plus de vingt ans. Ce projet s'appuie sur les outils fournis par l'histoire environnementale ainsi que les études scientifiques et technologiques dans le but de comprendre comment cette branche de la recherche a évolué et quels rôles elle a joués dans les discussions publiques concernant l'industrie. Plusieurs autres objectifs plus spécifiques sont également traités.

Premièrement, un historique environnemental de la science de la salmoniculture est en cours de rédaction. Cet historique explorera les relations entre la recherche scientifique et les dimensions en évolution de l'environnement, de la sociologie et de la politique de l'industrie. Deuxièmement, on examinera comment les diverses institutions qui participent à la recherche environnementale – gouvernements, universités, industrie et organismes d'intérêt public – ont influencé les priorités de recherche, les résultats de recherche et la mise en application de ces résultats. Troisièmement, on se penchera sur la circulation des connaissances scientifiques relatives à la salmoniculture entre les laboratoires de recherche du Canada, de la Norvège, de l'Irlande et de l'Écosse. Quatrièmement, on étudiera la possibilité que des connaissances scientifiques efficaces puissent contribuer à la résolution des controverses entourant cette industrie. Bien que le projet s'attarde à toute la gamme des sciences environnementales touchant la salmoniculture, il accorde une importance particulière aux recherches liées au pou du poisson.

Juin 2007 – Juil. 2011 • Financement : Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, Génome Colombie-Britannique
Équipe du projet : Stephen Bocking (Université de Trent)
Information: Stephen Bocking ( sbocking@trentu.ca)

Image d'un microréseau de juvéniles

Expression des gènes du saumon atlantique nourri avec de nouveaux ingrédients

Les usines de transformation et de traitement des poissons et fruits de mer produisent de grandes quantités de produits commercialisables chaque année ; cependant, une quantité appréciable de sous-produits sont rejetés ou transformés en farine de poisson. Ces sous-produits marins contiennent des quantités précieuses de protéines, de fractions lipidiques, de vitamines ou d'autres molécules bioactives qui ont des propriétés potentiellement bénéfiques et qu'il serait possible de mettre à profit pour la nutrition humaine ou animale.

Dans le cadre d'une grande étude portant sur la mise au point et la commercialisation de sous-produits de la mer destinés à la nutrition animale et humaine ainsi que ses applications pour la prévention des maladies humaines, cette étude particulière vise à évaluer les bienfaits potentiels pour la santé et les effets sur la croissance du saumon atlantique de nouveaux aliments, chacun contenant un supplément d'un sous-produit marin précis. À cette fin, des microréseaux d'ADN seront utilisés pour mesurer la réponse générale d'expression génétique et pour examiner la réponse génétique particulière de diverses voies ciblées comme le stress oxydatif, l'inflammation, l'immunité, le métabolisme des lipides et autres, en vue de tenter de déterminer quels sont les sous-produits marins les plus prometteurs. Les résultats obtenus seront corrélés avec les données sur la digestibilité d'une autre étude parallèle et l'aliment affichant les résultats les plus intéressants sera étudié en profondeur du point de vue physiologique.

Jan. 2010 – Sept. 2011 • Financement : Agence de promotion économique du Canada Atlantique – Fonds d'innovation de l'Atlantique, Institut de recherche sur les zones côtières inc. (IRZC)
Équipe du projet : Sébastien Plante (IRZC), Francis LeBlanc (MPO), Mark Laflamme (MPO), Nellie Gagné (MPO), France Béland (IRZC), Sébastien Plante (UMCS), Jacques Gagnon (IRZC), Nadia Tchoukanova (IRZC)
Information: Sébastien Plante ( sebastien.plante@umcs.ca)