R et D en aquaculture au Canada de 2009

Divers

BioCage pour contrôler les poissons évadés des piscicultures grâce à un besoin alimentaire génétiquement modifié

Une étude unique (BioCage) se déroulant à l’Université Laval (Québec) examine une nouvelle façon pour empêcher la survie à long terme des poissons d’élevage évadés. Cette méthode empêcherait de manière efficace les interactions avec les populations sauvages de la même espèce ou d’une espèce alliée et permettrait l’établissement de populations sauvages dans des endroits où ces espèces sont étrangères. Bien qu’on ait décelé relativement peu de problèmes à ce jour concernant les saumons évadés, des préoccupations grandiront inévitablement au fur et à mesure que plus d’espèces étrangères seront ajoutées à la liste des espèces cultivées. Il est également probable que le réchauffement climatique augmentera les chances de survie et de reproduction non contrôlées des poissons d’eaux chaudes dans les régions nordiques où les poissons n’auraient pas survécu auparavant.

Une équipe de l’Université Laval, dirigée par le Dr Grant Vandenberg, cherche à créer une lignée de saumon de l’Atlantique transgénique ayant un besoin accru pour un élément nutritif particulier non présent dans les aliments trouvés dans le milieu naturel, mais pouvant être intégré aux formulations d’aliments des poissons. Les poissons de bassin d’élevage resteraient en santé, mais sans les éléments nutritifs supplémentaires ajoutés à leurs aliments préparés, les poissons évadés ne seraient pas en mesure de se reproduire et mourraient rapidement en raison du manque des éléments nutritifs.

Plus particulièrement, le projet est une étude de trois ans conçue pour : 1) évaluer plusieurs constructions génétiques ayant pour effet d’augmenter le besoin particulier pour un élément nutritif particulier, 2) utiliser un modèle pour vérifier l’expression appropriée des gènes modifiés ou ajoutés, 3) valider la capacité de formulations d’aliments spéciales de maintenir une bonne croissance et une bonne santé chez les poissons modifiés.

Financé par des subventions accordées par le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG), la Fédération du saumon de l’Atlantique, FQRNT-RAQ et l’Université Laval, le programme BioCage en est maintenant à sa deuxième année.

Durée: novembre 2007 – octobre 2010
Financement: CNSNG Cofinancement: Fédération du saumon Atlantique, FQRNT, RAQ, U Laval
Équipe du projet: Grant Vandenberg (U Laval), Mark Ekker (U Ottawa), Garth Fletcher (MUN), Lyne Létourneau (U Laval), François Pothier (U Laval), Rodrigue Yossa-Nouaga (U Laval), Pallab-Kumer Sarker (U Laval)
Information: Grant Vandenberg ( Grant.Vandenberg@fsaa.ulaval.ca)

Un laboratoire de Moncton valide le dosage pour la détection d'anémie infectieuse du saumon (AIS) et de MSX

Jeannette Arseneault, technicienne en biologie moléculaire au Centre des pêches du Golfe, MPO, effectuant une extraction d'ADN à partir de tissu d'huître. (Photo : A. Veniot)

Le Programme national sur la santé des animaux aquatiques (PNSAA) de Pêches et Océans Canada (MPO) comprend un réseau de laboratoires dans lequel les maladies des poissons, des mollusques et des crustacés sont diagnostiquées. Bon nombre de dosages sont mis au point à l'interne. Les laboratoires mettent en œuvre à l'heure actuelle la norme ISO 17025, et valident des dosages à l'intérieur de leur portée.

Deux dosages sont validés sans la norme or et sans les modèles à classes latentes dans la Section de la santé des animaux aquatiques de Moncton : la détection du virus de l’anémie infectieuse du saumon (VAIS), qui est un pathogène présent principalement chez les salmonidés, et du Haplosporidium nelsoni (MSX), un pathogène touchant les huîtres au Canada. Les dosages pour le VAIS et le MSX incluent un dosage RT-PCR régulier et un dosage RT-PCR en temps réel. Dans le cas du MSX, la détection histopathologique est validée, et dans le cas du VAIS, un dosage viral fait partie de la validation.

Les caractéristiques de dosage telles que la répétabilité (en laboratoire) et la reproductibilité (d'un laboratoire à un autre), la spécificité et la sensibilité sont déterminées à la suite du traitement de centaines d'échantillons soigneusement sélectionnés qui sont archivés ou recueillis à cette fin, et une analyse statistique est exécutée par des épidémiologistes au Collège vétérinaire de l'Atlantique de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard. Les dosages sont utilisés pour la surveillance, les enquêtes, le commerce, les diagnostics, la recherche, etc. La validation conformément à la norme ISO 17025 fournit un niveau d'assurance reconnu à l'échelle internationale.

Durée: septembre 2007 – septembre 2009
Financement: MPO
Équipe du projet: Nellie Gagné (MPO), Anne Veniot (MPO), Charles Caraguel (UPEI), Carol McClure (UPEI), Mélanie Robichaud-Haché (MPO), Michèle Maillet (MPO), Crystal Collette (MPO)
Information: Nellie Gagné ( Nellie.gagne@dfo-mpo.gc.ca)

Un projet du MPO visant à cartographier le fond marin du sud du Golfe du Saint-Laurent

Une bonne compréhension des caractéristiques physiques, chimiques et biologiques du fond marin constitue un élément clé dans la caractérisation d'habitat nécessaire pour évaluer le développement d'aquiculture en mer. L’évaluation de cet assemblage benthique sur une grande échelle s'est avérée un défi.

Cependant, certains outils disponibles à l'heure actuelle permettront la collecte de renseignements de base. Un sonar à faisceaux multiples Wide Angle Sonar Seabed Profiler (WASSP) et un système OLEX sont en cours d'installation à bord du navire de recherche « Opilio » de la région du Golfe pour recueillir de l'information sur le fond marin au cours de chaque mission de recherche. Olex AS est le concepteur et le producteur des systèmes de cartes électroniques OLEX.

Le profileur de fond marin en 3D en temps réel peut fournir une cartographie de la courbe de niveau bathymétrique en 2D. Les données obtenues au large de la côte à bord de l'« Opilio » provenant de ce système seront combinées aux données côtières déjà obtenues par le groupe du homard de la région du Golfe pour achever les cartes exhaustives du fond marin.

Durée: septembre 2008 – mars 2009
Financement:PARR-MPO
Équipe du projet: Leslie-Anne Davidson (MPO), Monique Niles (MPO), Michel Comeau (MPO), Gilles Paulin (MPO), Marc Ouellette (MPO), Mark Newcombe (CMC Electronics), Darryl Landry (MPO-GC), Joanne Kane (MPO-GC), Nigel Hawksworth (MPO-GC)
Information: Leslie-Anne Davidson ( Leslie-Anne.Davidson@dfo-mpo.gc.ca)

Nouveaux outils en cours de développement pour aborder la remise en suspension et le transport de déchets d'aquiculture

Dessin du slo-corer miniature (Photo : G. Morton)
(cliquez sur l'image pour l'élargie)

L'équipe de projet met au point de nouveaux outils pour créer des paramètres d'érodibilité de déchets d'aquiculture et de leurs contaminants connexes aux fins d'utilisation dans des modèles de prévision et à titre d'indicateurs de champ lointain.

Un nouveau « slo-corer » miniature capable de conserver l'interface sédiment-eau au cours de l'échantillonnage est en cours de conception, de construction et d'essai. Les carottes de sédiments inférieures prélevées avec ce « corer » sont utilisées de pair avec un dispositif de mesure d'érosion pour quantifier la dynamique de remise en suspension (p. ex., masse érodée, taille des grains, concentrations de carbone organique et concentrations de métal-trace en tant que fonction de contrainte de cisaillement).

Les programmes de modélisation tels que DEPOMOD concernent principalement le dépôt initial de déchets d'aquiculture, mais ne réussissent pas à prévoir leur remise en suspension et leur dispersion subséquentes en raison d'une incapacité à créer des paramètres de contrainte de cisaillement d'érosion et de taille de grains de la matière érodée.

L'élaboration de modèles de prévision pour le transport de déchets d'aquiculture qui pourraient servir à évaluer le potentiel d'incidences de champ lointain exige tant la concentration que la taille de la matière remise en suspension, ce qui est abordé par ce projet.

Durée: septembre 2008 – mars 2009
Financement:PARR-MPO
Équipe du projet: Brent Law (MPO), Tim Milligan (MPO), Gary Bugden (MPO), Glen Morton (MPO), Fred Page (MPO), Randy Losier (MPO)
Information: Brent Law ( Brent.Law@dfo-mpo.gc.ca)

Des données sur l'habitat pour les évaluations de sites d'aquiculture mises à jour grâce à un projet du Nouveau-Brunswick

Entre le début des années 1990 et le début des années 2000, une série de projets régionaux ont été entrepris, cherchant à déterminer et à cartographier les zones de pêche sensibles dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick par rapport au développement de l'aquiculture.

Bon nombre de résultats existent sous la forme de rapports de projet et de documents consultatifs particuliers. À partir du milieu et de la fin des années 1990, des méthodes exhaustives de cartographie des habitats marins ont vu le jour à l'échelle mondiale, principalement utilisées jusqu’à maintenant aux fins d'applications d'échelle régionale.

Ce projet sert à examiner les rapports régionaux existants et à achever deux rapports techniques provisoires sur les méthodes de surveillance de sites d'aquiculture par rapport au caractère convenable et à la sensibilité de l'habitat pour les ressources d'invertébrés halieutiques. Tous les rapports déterminent des approches techniques prometteuses de la théorie et de la pratique de cartographie des habitats marins qui peuvent être appliquées dans l'élaboration de nouvelles évaluations intégrées de l'aquiculture.

Durée: septembre 2008 – mars 2009
Financement:PARR-MPO
Équipe du projet: Peter Lawton (MPO), Fred Page (MPO), Blythe Chang (MPO)
Information: Peter Lawton ( Peter.Lawton@dfo-mpo.gc.ca)

Un projet de la Colombie-Britannique visant à renforcer la capacité de science aquatique dans les communautés autochtones

La Première nation K’ómoks souhaite la bienvenue aux participants à l'atelier pour les jeunes Autochtones et le perfectionnement professionnel dans le domaine des sciences. (Photo : BC CAHS)

Trois institutions modèles collaborent dans le cadre d'un projet intitulé : « Towards Building Aquatic Science Capacity in Aboriginal Communities » financé par le Ministry of Advanced Education de la Colombie-Britannique.

Le 27 septembre 2007, le BC Centre for Aquatic Health Sciences (BC CAHS) du North Island College (NIC) et le National Institute of Water and Atmospheric Research (NIWA) de la Nouvelle-Zélande ont signé un protocole d'entente afin d'établir et de promouvoir des possibilités d'échanges universitaires, de renforcement de capacités et de coopération dans le domaine de la science aquatique.

Le projet collaboratif a pour but de créer des fondements institutionnels pour la coopération et les échanges universitaires et pour permettre l'échange d'étudiants chaque année. De plus, le projet fournit des occasions de transfert de modèles d'éducation autochtones/maori. Il appuie l'échange de méthodologies de science aquatique et facilite le transfert d'expertise dans le domaine de l'industrie aquatique. Le projet est conçu pour être durable au-delà de la période de financement initiale.

Le partenariat se prépare à se fonder sur le modèle à succès du « cercle d'apprentissage » du NIC en formant un groupe de jeunes scientifiques autochtones qui feront une tournée de communautés côtières des Premières nations de la Colombie-Britannique, agissant à titre de modèles personnifiant la réussite dans le domaine des mathématiques et des sciences.

Durée: septembre 2008 – aujourd'hui 
Financement: ministère d’éducation avancée de la Colombie-Britannique
Information: Linda Sams ( Linda.Sams@cahs-bc.ca)
Site Web: http://www.cahs-bc.ca/

Une initiative sur l'information de Terre-Neuve aide à gérer la menace d'espèces envahissantes

L'introduction d'espèces exotiques envahissantes dans les eaux de Terre-Neuve et Labrador représente une menace éventuelle importante pour l'industrie de l'aquiculture de mollusques et de crustacés de Terre-Neuve. Bien que des espèces envahissantes nuisibles à l'économie n'aient pas été trouvées sur un quelconque site d'aquiculture dans la province, le fait de trouver des espèces envahissantes de tuniqués et de crabes dans les eaux de Terre-Neuve illustre le fait que la menace à notre industrie est réelle.

L'initiative actuelle de la Newfoundland Aquaculture Industry Association (NAIA), financée par le Programme de partenariat sur les espèces exotiques envahissantes (PPEEE) du gouvernement du Canada, s'est avérée très précieuse en fournissant un niveau de protection supplémentaire pour l'industrie en traitant les espèces exotiques envahissantes de façon proactive avant qu'elles ne deviennent un problème.

L'élément moteur de cette initiative de la NAIA est la continuation du comité consultatif de Terre-Neuve sur les espèces aquatiques envahissantes (EAE), coprésidé par le MPO, région de Terre-Neuve. Le comité s'est avéré un canal de communication essentiel entre les divers groupes de Terre-Neuve qui s'intéressent aux enjeux concernant l'établissement et la propagation d'EAE.

Une autre partie importante et extrêmement productive du projet a consisté en l'organisation d'ateliers sur les espèces envahissantes en 2007 et en 2008. Ces ateliers ont réussi à engager des personnes d'un vaste éventail de domaines et d'intérêts, et ont servi à examiner les incidences des EAE et des approches de gestion actuelles utilisées ici à Terre-Neuve et ailleurs.

Durée: avril 2008 – mars 2010
Financement: PPEEE Cofinancement: MPO, MPA TNL, MI, MUN-OSC, EC, ACIA
Équipe du projet: Darrell Green (NAIA), Cynthia McKenzie (MPO), Derek Mouland (MPA TNL)
Information: Darrell Green ( dgreen@naia.ca)

Un projet atlantique sert à élaborer des modèles de filtres à tambour et de réservoirs à grand diamètre

Ce projet est la continuation de récents travaux sur l'élimination de solides dans les systèmes d'aquaculture en circuit recirculé. Il servira à trouver une méthode de réduction des coûts de production des systèmes d'aquiculture terrestres en mettant l'accent sur l'élaboration de méthodologies de conception améliorées pour les filtres rotatifs à tambour et l'agrandissement à l'échelle des réservoirs à triple drain au-delà de la taille maximale actuelle de 11 m.

Les filtres rotatifs à tambour sont grandement utilisés pour éliminer les solides en suspension dans les systèmes en circuit recirculé, mais leur conception a été effectuée jusqu'à maintenant au moyen de règles empiriques. Ce projet sert à améliorer le modèle mathématique élaboré au cours des derniers travaux afin qu'il puisse être utilisé pour dimensionner de façon exacte les filtres à tambour de diverses applications. La masse de matières solides par unité de la couverture de l'écran qui entre dans le filtre à tambour, un paramètre d'entrée clé du modèle, est utilisée sur le terrain au moyen d'une technique d'analyse d'image qui sera élaborée à cette fin.

L'équipe élabore également un modèle de dynamique numérique des fluides pour le comportement hydraulique de grands réservoirs à poissons à triple drain. À mesure que l'industrie de l'aquiculture cherche à réduire les coûts, il y a une tendance croissante vers des réservoirs à poissons à grand diamètre, mais aucune information n'est disponible sur l'incidence de l'augmentation de la taille du réservoir sur l'hydraulique et l'autocurage.

Le modèle de dynamique numérique des fluides comble cet écart en orientant le développement et l'agrandissement à l'échelle de réservoirs à triple drain à grand diamètre. Les modèles de filtre à tambour et de dynamique numérique des fluides sont validés en comparant leurs prévisions aux données sur le rendement de l'équipement exploité dans l'élevage de saumon et de tacon.

Durée: 2008 – aujourd'hui
Financement: CCIP
Équipe du projet: Michel Couturier (UNB), Adrian Desbarats (Atlantech), Jake Elliott (Cooke Aquaculture Ltd.), Charlane Hatt (MAANB), Andy Chapman (CCIP)
Information: Marc Keilley ( marc.kielley@mi.mun.ca)

Un groupe de la Colombie-Britannique relie la gestion de la santé des poissons aux objectifs d'aquiculture durable

Dr. Preeni Abeynayke au Sri Lanka

Le Centre for Coastal Health (CCH), situé à l'Université de l'Île de Vancouver, dirige trois projets sur les politiques et les pratiques liées à la santé des poissons et à l'aquiculture durable.

Dans le premier projet, l'équipe a examiné les attitudes et les politiques dans la salmoniculture en Colombie-Britannique. Elle a trouvé quatre principaux obstacles à la gestion de la santé axée sur la durabilité.

En premier lieu, la salmoniculture est confrontée aux mêmes défis que les autres industries lorsqu’elle tente d'établir une définition ad hoc de la durabilité qui comprend les intérêts des intervenants. En deuxième lieu, aucun programme n'est responsable de l'intégration exhaustive des règlements et des efforts de surveillance pour élaborer une perspective globale sur la durabilité. En troisième lieu, il n'y a pas de recherches et de consensus social convenables sur les critères à utiliser pour assurer le suivi de la santé aux fins de durabilité. En quatrième lieu, le paradigme réglementaire et de gestion a mis l'accent sur les maladies et les pathogènes, au lieu d’adopter un modèle de promotion de la santé plus inclusif. Un document sera publié dans le journal Ecohealth qui comprendra des recommandations sur les étapes à entreprendre.

Les deux autres projets sont en cours et ont lieu au Sri Lanka. Le premier examine le cadre stratégique de développement durable de l'industrie de la culture de poissons d'ornement, alors que le deuxième examine les besoins et les possibilités de mettre en œuvre des pratiques de gestion exemplaires dans la culture de poissons d'ornement et de crevettes en ce qui a trait à l'évitement de résistance aux antimicrobiens.

Durée: avril 2007 – décembre 2009
Financement: TCGHF Cofinancement: ASPC
Équipe du projet: Craig Stephen (CCH), Jennifer Dawson Coates (CCH), Nalaka Munasinghe (U Peradeniya, Sri Lanka), Preeni Abeynayake (U Peradeniya, Sri Lanka)
Information: Craig Stephen ( cch@viu.ca)
Site Web: www.centreforcoastalhealth.ca

Triage de poissons d'ornement d'eau douce au Sri Lanka

Enrichissement des microalgues en acide gras

Contré d'algue vivante (gauche) vs. culture d'algue fraîche (droite) (Photo : Diadié Diouf)

Les microalgues sont largement utilisées comme nourriture en aquaculture. Elles constituent l’aliment essentiel pour la culture des mollusques et sont utilisées pour l’alimentation du zooplancton (rotifères, artémies et copépodes) qui permet de nourrir à son tour les larves de poissons et de crustacés.

Plusieurs études ont démontré l’importance de la qualité nutritionnelle dans le succès de l’élevage de larves de mollusques et particulièrement de la teneur en acides gras polyinsaturés (PUFA) dits essentiels des microalgues. L’objectif général de cette étude consiste à déterminer les conditions optimales de production et de stabilisation des concentrés de microalgues vivantes enrichies en PUFA.

L’évaluation de la composition lipidique a été effectuée sur des concentrés de microalgues (Nannochloropsis, Isochrysis galbana et Pavlova lutherii) ainsi que sur un mélange de ces trois espèces. Les concentrés ont gardé sensiblement les mêmes propriétés nutritionnelles au bout de huit semaines de stockage à 4°C. Dans l’ensemble, tous les acides gras ont été conservés à plus de 80 % pour toutes les espèces.

D’autre part l’enrichissement des microalgues en acide gras a été mené sur des cultures de diatomées (Chaetoceros gracilis et Thalassiosira pseudonana) dont la teneur en PUFA (EPA, DHA et AA) a respectivement quadruplé, doublé et triplé.

Durée: 2007 – 2008
Financement: CRSNG Cofinancement: RAQ
Équipe du projet: Réjean Tremblay (ISMER-UQAR), Diadié Diouf (ISMER-UQAR), Réal Fournier (ISMER-UQAR), Fabrice Pernet (IFREMER)
Information: Réjean Tremblay ( Rejean_tremblay@uqar.qc.ca)

Les bactéries marines pourraient être une source de traitement d'agents antisalissures marins

Partie de filet expérimental suspendue dans l'eau pour capturer diverses formes d'organismes salissants.

Une équipe du Nouveau-Brunswick explore la mise au point potentielle d’un traitement aux agents antisalissures obtenu des bactéries marines locales pour utilisation dans l'aquiculture en tant que solution de rechange aux traitements antisalissures actuels. L'approche est fondée sur la détermination de bactéries marines qui empêchent la colonisation précoce de surfaces par les bactéries qui favorisent ou permettent le dépôt d'organismes salissants macroscopiques.

Le projet a quatre objectifs. Le premier consiste en l'isolation, en l'identification et en la culture de colonisateurs bactériens précoces provenant de surfaces marines sélectionnées. Le deuxième consiste à appliquer des épreuves de dépistage de grande capacité in vitro pour la sélection de bactéries d'une bibliothèque de bactéries marines qui produisent des substances empêchant de façon active le développement des colonisateurs précoces relevés dans l'objectif 1. Le troisième consiste à formuler des extraits de souches d'agents antisalissures relevées à l'objectif 2 dans des revêtements expérimentaux aux fins d’essais. Le quatrième consiste à tester les revêtements expérimentaux sur les surfaces sélectionnées in vivo et à les comparer aux produits normalisés dans l'industrie.

Des panneaux de filet ont été déployés au cours du début de l'automne et ont par la suite été récupérés. Les colonies bactériennes sont maintenant isolées et identifiées à partir de ces surfaces au Conseil de la recherche et de la productivité à Fredericton.

Durée: juillet 2008 – mars 2010
Financement:PCRDA-MPO Cofinancement: NBSGA
Équipe du projet: Shawn Robinson (MPO), Ben Forward (RPC), Caroline Graham (NBSGA)
Clarence Blanchard (Future Nets and Supplies Limited)
Information: Shawn Robinson ( Shawn.Robinson@dfo-mpo.gc.ca)

AquaPort crée le site « First Look » pour un portail Web futur

L'effort pour développer une plateforme de consolidation de connaissances sur le Web pour l'aquiculture au Canada a fait un pas vers l'avant avec le développement d'un site intitulé : « First Look ». Un groupe d'étudiants talentueux de l'Université de l'Île de Vancouver ont contribué à son développement. Quatre composantes ont été créées dans cette étape préliminaire de développement - recherche, taxonomie, alertes Web au moyen de marquage et de RSS, et base de données de R et D.

Le portail de recherche d'AquaPort a été développé au moyen de recherches personnalisées « Google » et déploie une technologie de recherche par texte intégral/mot clé pour offrir un accès à plus de 7 000 ressources en texte intégral portant sur l’aquiculture qui ont été obtenues par des étudiants travaillant sur la partie antérieure du projet financée par AquaNet. L'index de recherche qui a été créé pour AquaPort consiste en des « tendances url » exclusives aux ressources d'aquiculture et est donc idéal pour créer un moteur de recherche « vertical » qui se spécialise dans un seul secteur.

L'équipe a également élaboré une taxonomie sur mesure (à ce stade, une simple hiérarchie ou taxonomie « énumérative ») pour utilisation au cours de l'étape 1 du portail de recherche. La taxonomie d'AquaPort constitue une hiérarchie de sujets axée sur l'aquiculture, ce qui signifie que tous les sujets d'aquiculture peuvent y être placés et qu'on peut y avoir accès, par furetage, à partir d'un endroit.

AquaPort voulait démontrer le potentiel du marquage, des alertes RSS et de la consolidation RSS pour faciliter le transfert d'information et la mobilisation du savoir rapides et ciblés pour le secteur de l'aquiculture au Canada. L'équipe a créé une démonstration de la façon dont le marquage et les flux RSS pourraient être mis en œuvre dans une région ou un programme particulier d'intérêt à l'aquiculture canadienne. La santé des animaux aquatiques a été choisie en tant que domaine de sujets.

Le contenu de l'Aquaculture R&D Review de 2007 a été réparti dans ses parties constituantes (texte et images), et, de pair avec les métadonnées pertinentes, a été stocké dans une base de données MySQL créée sur mesure. Un accès axé sur les cartes a également été développé en « mélangeant » les données sur la situation de la base de données avec l'interface de programmation d'applications (API) de Google Map. Les utilisateurs seront donc en mesure de repérer des projets par situation géographique, et de faire un gros plan sur l'emplacement pour voir l'ensemble de l'information sur le projet.

Durée: janvier 2008 – avril 2008
Financement:PCRDA-MPO Cofinancement: BCARDC
Équipe du projet: Tim DeJager (co3), Barbara Thomas (VIU), Linda Hiemstra (Mel Mor Science),
Étudiants de la VIU: Omar Beltran, Ye Zhou, SiJie Guo, Jas Randhawa, Laura Braden
Information: Tim DeJager ( dejagert@co3.ca)

Une initiative de renforcement de capacités de l'aquiculture et de l'environnement de la Colombie-Britannique poursuit sa croissance

En 2006, quatre scientifiques en aquiculture de la Colombie-Britannique ont été sélectionnés pour recevoir les prix des « BC Aquaculture & Environment Innovation Awards ». L'objectif de ces prix consiste à catalyser la formation de recherche collaborative à long terme qui mènera à des solutions de durabilité environnementale pour l'aquiculture en Colombie-Britannique. Ces attributions de financement quinquennal permettent aux quatre chercheurs et à leur institution de créer des programmes de recherche d’une nécessité absolue en gérant le financement pour de nombreux projets de recherche.

Ces programmes sont élaborés dans quatre centres qui deviennent d'importants créneaux de recherche. La Dre Helen Gurney-Smith, du Centre for Shellfish Research de l'Université de l'Île de Vancouver, met l'accent sur la santé et la culture de mollusques et de crustacés. Parmi ses nombreux projets, on compte un projet de génomique visant la mise au point d'un outil d'évaluation de la santé pour la mytiliculture.

Le Dr Stephen Cross, de l'Université de Victoria, dirige les recherches nécessaires pour le développement de l'aquiculture multitrophique en Colombie-Britannique. Il dirige une équipe dans l'élaboration du système d'aquiculture écologique durable sur un site à la baie Kyuquot.

La Dre Shannon Balfry, du Centre MPO/UBC de recherche sur l’aquaculture et l’environnement, se spécialise en interactions entre hôtes et pathogènes et dirige des projets ciblant diverses espèces de poissons sauvages et en culture.

Le BC Centre for Aquatic Health Sciences est prêt à accueillir le Dr Luis Afonso pour poursuivre le programme de recherche qui était en cours d'élaboration par la Dre Val Funk pour aborder les questions de santé des poissons au moyen d'une compréhension améliorée des interactions entre hôtes et pathogènes et des mécanismes immunitaires des hôtes responsables de la prévention des maladies.

Durée: avril 2006 – mars 2011
Financement: BCARDC-AE
Équipe du projet: Helen Gurney Smith (VIU-CSR), Stephen Cross (UVic), Shannon Balfry (UBC-CRAE), Luis Afonso (BC-CAHS)
information: Tim DeJager ( dejagert@co3.ca)
Sites Web: CSR - http://www.viu.ca/csr/ Pacific SEA Lab: http://www.pacificsea-lab.com/ BC-CAHS - http://www.cahs-bc.ca/