Détermination de la base génomique de l’âge à la maturité du saumon de l’Atlantique au Canada atlantique : applications pour la gestion des pêches et de l’aquaculture

PRRA-2019-NL-05

Description

Le saumon de l’Atlantique peut avoir des âges différents à la maturité, et c’est une caractéristique clé du cycle biologique. Historiquement, les individus unibermarins et pluribermarins occupent différentes régions de l’Atlantique Nord (Reddin 1988). Ces différentes populations ont été exploitées par des pêches nécessitant des stratégies de gestion différentes et indépendantes. En raison du déclin important du nombre de pluribermarins au cours des dernières décennies, la pêche récréative de grands saumons pluribermarins a été considérablement restreinte, même si l’exploitation se poursuit au Groenland, au Labrador et à Saint-Pierre et Miquelon. Pour l’élevage du saumon de l’Atlantique, la domestication favorise une croissance plus rapide et une taille plus grande. Le croisement entre les saumons d’élevage évadés et les saumons sauvages peut influencer l’âge à la maturité des populations sauvages (Bolstad et al. 2017, Wringe et al. 2018). Dans la gestion des pêches et de l’aquaculture, la capacité à identifier génétiquement les individus destinés à arriver à maturité tôt ou tard et à suivre le changement de l’âge à la maturité des populations sauvages améliorerait considérablement les décisions de gestion et, en fin de compte, les efforts d’évaluation, de gestion et de conservation des stocks de saumon. Dans l’Atlantique Nord-Est, la base génomique de l’âge à la maturité chez le saumon a été établie et elle est associée à une région du chromosome 25 (c.-à-d. impliquant le gène 3 d’un membre vestigial de la famille, VGll3; Ayllon et al. 2015, Barson et al. 2015). La région a été utilisée pour suivre les changements dus à la pêche dans les populations sauvages (c.-à-d. l’évolution due à la pêche) et explique la plupart (>70 %) des variations de l’âge à la maturité observées dans les populations sauvages. Il est intéressant de noter que ce gène ne semble pas intervenir dans la détermination de l’âge à la maturité des populations de saumon d’Amérique du Nord (Boulding 2018, Kusche et al. 2017). L’objectif global du PRRA-2019-NL-05 est d’identifier les gènes ou les régions de gènes associés à l’âge à la maturité chez le saumon atlantique dans l’Atlantique Nord-Ouest et d’utiliser le génotypage ciblé pour éclairer la gestion des pêches et de l’aquaculture au Canada Atlantique.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Années

2019-2022

Chercheur principal

Ian Bradbury
Chercheur scientifique, Centre des pêches de l’Atlantique Nord-Ouest, St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Courriel : Ian.Bradbury@dfo-mpo.gc.ca