Effet de la mytiliculture sur la capturabilité des crabes communs et des homards

PRRA-2017-Q-03

Description

Les interactions entre l’aquaculture des moules et la communauté benthique sont complexes. Les sites de culture en suspension de moules d’élevage peuvent attirer toute une diversité d’espèces prédatrices et détritivores, en raison du nombre de moules qui tombent des structures de culture ou des structures d’élevage elles-mêmes. Peu d’études scientifiques ont porté sur la manière dont ces changements peuvent avoir des effets ascendants qui ont une incidence sur les espèces concernées par les pêches commerciales. Les répercussions peuvent inclure non seulement les effets écologiques, mais également les répercussions sur les pêches d’espèces sauvages en raison de la modification de la productivité, de l’aire de répartition et de la capturabilité des espèces ciblées. En fait, quantité de pêcheurs signalent que les homards et les crabes se rassemblent dans les sites d’aquaculture et deviennent plus difficiles à pêcher puisqu’ils se nourrissent des moules abondantes et sont moins attirés par les casiers appâtés. Ce projet examinera la capturabilité des homards et des crabes dans et autour des sites de mytiliculture afin de déterminer leur disponibilité pour la pêche, de recueillir des données scientifiques visant à informer les gestionnaires des effets des sites de culture des moules sur la distribution des homards et des crabes et leur capturabilité, données qui serviront à évaluer les demandes de nouveaux sites de mytiliculture.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Années

2017-2020

Chercheurs principaux

David Drolet
Chercheur scientifique, Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli (Québec)
Courriel : David.Drolet@dfo-mpo.gc.ca

Chris McKindsey
Chercheur scientifique, Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli (Québec)
Courriel : Chris.Mckindsey@dfo-mpo.gc.ca