Interactions entre l’aquaculture et l’environnement : transfert d’énergie de l’aquaculture marine à l’écosystème

PRRA-2016-Q-16

Description

Les effets de la pisciculture et de la conchyliculture sur l’environnement comprennent la libération d’éléments nutritifs (déchets et organismes d’élevage) qui peuvent modifier les écosystèmes benthiques et pélagiques. Les éléments nutritifs libérés par les sites d’élevage peuvent être assimilés par les producteurs primaires tandis que les matières organiques peuvent être assimilées par les consommateurs au haut de la chaîne alimentaire. Cela dit, ces effets ont rarement été étudiés. Les interactions entre les installations d’élevage de bivalves et l’environnement entraînent généralement des changements relatifs aux eaux libres (écosystèmes pélagiques) et aux fonds marins (écosystèmes benthiques). Les interactions entre l’aquaculture des poissons à nageoires et l’environnement entraînent généralement des changements liés aux organismes benthiques et aux poissons sauvages. On ne connaît pas bien la façon dont l’énergie est transférée des systèmes aquacoles à l’écosystème général. Prenant appui sur un ensemble d’études en cours, ce projet permettra d’évaluer le transfert d’énergie des systèmes aquacoles aux espèces importantes sur le plan de la pêche par le réseau trophique benthique. Dans le cadre du projet PRRA 2016-Q-16, on utilisera des expériences de laboratoire, des expériences sur le terrain fondées sur l’observation et la manipulation ainsi que des approches de modélisation pour mieux comprendre comment les ressources halieutiques sont touchées par les exploitations conchylicoles et piscicoles tant dans l’Est canadien qu’en France.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l’aquaculture (PRRA)

Années

2016–2019

Chercheur principal

Chris McKindsey
Chercheur scientifique, Institut Maurice-Lamontagne, Mont-Joli (Québec)

Courriel : Chris.McKindsey@dfo-mpo.gc.ca