Effets des exploitations piscicoles dans l'est du Canada sur l'aire de répartition et l'état des homards

PRRA-2016-Q-04

Description

Les déchets organiques provenant des exploitations aquacoles côtières en parcs en filet peuvent se fixer au fond marin près des exploitations, et devenir une nouvelle source de nourriture attrayante pour les stocks sauvages. De plus, les structures physiques associées aux parcs en filet peuvent servir de récifs artificiels et attirer diverses espèces prédatrices et nécrophages mobiles. Peu de travaux ont porté sur la manière dont ces changements peuvent avoir des effets ascendants qui ont une incidence sur les espèces concernées par les pêches commerciales. Les répercussions peuvent ne pas se limiter au regroupement des animaux à proximité des sites aquacoles, mais peuvent également inclure les répercussions sur les pêches d'espèces sauvages en raison de la modification de la productivité, de l'aire de répartition et de la capturabilité des espèces ciblées. En effet, certains pêcheurs croient que les homards se rassemblent dans les sites aquacoles et, par conséquent, déploient leurs casiers immédiatement à l'extérieur des sites d'élevage, tandis que d'autres évitent les zones des exploitations et ne considèrent pas ces zones comme des lieux de pêche de grande qualité. Le homard est l'une des espèces les plus largement et les plus intensivement pêchées dans l'est du Canada, et les débarquements sont à des niveaux historiquement élevés. En même temps, le nombre d'exploitations aquacoles et la production ont également augmenté. Des préoccupations au sujet de l'influence des sites d'aquaculture de poissons à nageoires sur la répartition et la santé des homards pourraient créer des difficultés pour les gestionnaires, surtout si la pêche du homard fait face à des difficultés comme la maladie de la carapace ou la diminution des débarquements dans les années à venir, puisque les renseignements scientifiques sur le sujet font largement défaut. Ce projet permettra d'examiner la répartition spatiale et le déplacement des homards à l'intérieur et autour des sites d'aquaculture de poissons à nageoires, afin d'évaluer leur association avec les zones des exploitations aquacoles. Nous évaluerons également la façon dont les effets ascendants induits par la charge organique liée aux exploitations influent sur l'état des homards.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Multimédia

Homard et aquaculture : Étude des interactions sur la côte est du Canada

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2016 - 2019

Chercheur principal

Chris McKindsey
Chercheur, Institut Maurice Lamontagne
Courriel: Chris.McKindsey@dfo-mpo.gc.ca