Élaboration de méthodes de biosurveillance fondées sur l'ADN environnemental (ADNe) pour les espèces aquatiques envahissantes (EAE) associées aux déplacements en conchyliculture

PRRA-2016-P-03

Description

Le déplacement des mollusques et des crustacés en lien avec les activités aquacoles est un vecteur connu de l'introduction et de la propagation des EAE. Par exemple, le transfert de mollusques et de crustacés récoltés a été établi comme un vecteur de propagation du crabe européen, des bryozoaires et des tuniciers envahissants. Même avec des mesures d'atténuation telles que le rinçage sur place, qui est actuellement utilisé pour les zones de pêche au crabe européen, un certain degré de risque de transfert d'espèces envahissantes est inhérent à tous les déplacements de mollusques et de crustacés. À ce titre, la prise de décisions éclairées concernant les déplacements de mollusques et de crustacés représente une importante activité de gestion visant à atténuer le risque de nouvelles invasions dans les zones géographiques de la Colombie-Britannique où les EAE ne figurent pas actuellement, contrairement à d'autres endroits. Le long de la côte de la Colombie-Britannique, la collecte de données spatiales sur les aires de répartition des EAE est remise en question par une grande variabilité dans la répartition géographique des espèces aquatiques envahissantes à des échelles spatiales relativement petites. Ces aires de répartition éparses des EAE posent également des problèmes pour leur gestion, car il n'est pas possible de gérer les déplacements des mollusques et des crustacés en Colombie-Britannique à l'échelle de chacune des espèces aquatiques envahissantes ou des baies.

Des échantillons d'espèces mélangées ou d’ADN environnemental peuvent être analysés à l'aide du métacodage à barres de l'ADN, une technique qui génère simultanément des millions de séquences d'ADN provenant des différentes espèces qui se trouvent dans l'échantillon. En utilisant une bibliothèque de séquences d'ADN de référence, les différents organismes trouvés dans ces échantillons peuvent être identifiés, y compris des espèces rares, ainsi que des taxons cryptiques et petits. Le principal objectif de ce projet est d'optimiser et de valider sur le terrain l'outil de codage à barres fondé sur l'ADNe qui a été élaboré par le Réseau national de recherche sur les espèces aquatiques envahissantes (RNREAE) pour servir d'outil de biosurveillance des EAE en Colombie-Britannique. Cet outil peut ensuite, à son tour, soutenir la prise de décisions, notamment en ce qui concerne les déplacements en conchyliculture en Colombie-Britannique.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2016 - 2019

Chercheur principal

Cathryn Abbott
Chercheuse, Station biologique du Pacifique
Courriel: Cathryn.Abbott@dfo-mpo.gc.ca