Amélioration des modèles écologiques de développement durable de l’aquaculture des bivalves dans les écosystèmes estuariens eutrophes

PRRA-2015-G-11

Description

La capacité de charge des systèmes côtiers pour la culture de bivalves a généralement été étudiée à l’aide de modèles mathématiques limités à une représentation des éléments nutritifs, du phytoplancton, du zooplancton, des détritus et des bivalves de culture. Le projet PRRA-2015-G-11 vise à approfondir la compréhension de la dynamique des éléments nutritifs pour permettre une évaluation exacte de l’incidence des bivalves d’élevage. L’ajout de macroalgues comme la laitue de mer dans un modèle peut permettre de mieux affiner la production primaire, en particulier dans les systèmes eutrophes. L’ajout de modules sur les populations de bivalves sauvages sera également couplé à un modèle existant de la capacité de charge de l’écosystème. L’élaboration du modèle sera appuyée par des travaux expérimentaux et sur le terrain visant à caractériser la répartition, l’abondance et la croissance des macroalgues et des bivalves sauvages. Le modèle sera appliqué à la baie Malpeque (Île du Prince Édouard). Cependant, il sera doté d’une structure générique qui permettra son application future à d’autres échancrures côtières. L’ajout de ces nouveaux modules augmentera la véracité du modèle et nous permettra d’avoir une meilleure idée des interactions entre l’aquaculture et les écosystèmes côtiers, en particulier dans la quantification de l’incidence sur les espèces qui présentent une valeur pour les pêches commerciales, récréatives et autochtones.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Multimédia

Faire la lumière sure les effets de l'ostréiculture

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Années

2015 - 2018

Chercheur principal

Thomas Guyondet
Chercheur scientifique, Centre des pêches du Golfe, Moncton (Nouveau-Brunswick)
Courriel : Thomas.Guyondet@dfo-mpo.gc.ca