Structure et densité des stocks de moules dans la culture en suspension

PRRA-2015-G-06

Description

Comme on a proposé d'augmenter la production de moules dans la baie Malpeque (Î.-P.-É.), on a besoin de déterminer le volume de production aquacole que le milieu aquatique peut supporter sans entraîner de changements permanents aux espèces, aux communautés et aux habitats de l'écosystème, et des fonctions de ce dernier. Cette propriété est également appelée « capacité de charge écologique » (CCE). La CCE est habituellement mesurée à l'aide de modèles mathématiques qui combinent et décrivent les interactions complexes entre la conchyliculture, le milieu et les populations naturelles de mollusques et crustacés (p. ex., courants, échange d'eau, dynamiques des éléments nutritifs). Par exemple, la taille et la densité des moules d'élevage permettent de déterminer le volume de phytoplancton qui est retiré de la colonne d'eau qui, de son côté, a des effets sur la capacité générale de l'écosystème à subvenir aux besoins des populations, tant naturelles que d'élevage. À l'Î.-P.-É., les titulaires de concessions fournissent chaque année au Ministère de l'information sur les stocks, qui est utile pour savoir si les concessions sont utilisées, mais donne peu de renseignements sur l'estimation de la CCE. Afin de combler cette lacune, on effectuera un examen de la filière d'élevage des moules bleues (Mytilus edulis) de l'Î.-P.-É., de manière à obtenir de l'information sur l'utilisation des concessions de mytiliculture. Plus précisément, l'examen portera sur les tendances saisonnières au chapitre de la composition et des densités des stocks, et sur le degré de salissure des tuniciers envahissants. De plus, certaines caractéristiques comme la taille et le poids seront consignées et serviront à calculer les taux de filtration et les taux de production de déchets (la biodéposition). Ces nouveaux renseignements aideront à améliorer le degré de précision des simulations et des prévisions modélisées de la capacité globale d'une zone à supporter les changements au chapitre de la production de la conchyliculture.

Constatations

Des larves de moules prélevées en milieu naturel se sont développées en des individus de taille commerciale (c.-à-d. coquille d’une longueur supérieure à 55 mm) en une période de 25 mois. Les stocks étaient composés de deux classes de taille (c.-à-d. deux classes d’âge), d’octobre à mai. Le taux de clairance (c.-à-d. le volume d’eau filtré par unité de temps pour en éliminer les particules en suspension) a été modélisé en fonction de la longueur de la coquille des moules et de leur abondance sur des collecteurs ou des boudins de polyéthylène. Sur les collecteurs, le taux d’élimination a rapidement augmenté pour atteindre un sommet à une longueur de coquille de 23,3 mm. Le taux a ensuite diminué alors que les processus d’autoréduction (c.-à-d. moules tombant des collecteurs) ont dépassé le taux de croissance individuelle des moules. Un taux de clairance comparable a été observé avec les boudins, mais le taux a culminé à une longueur de coquille de 60,5 mm. Quelques échantillons de moules (≤ 11,9 %) ont été colonisés par des tuniciers envahissants. Durant le cycle de production, la demande de particules alimentaires en suspension (p. ex. phytoplancton) par les moules a diminué considérablement en septembre par rapport à d’autres périodes de l’année. Ces données permettront d’étayer les modèles sur la capacité de charge écologique pour la mytiliculture en suspension.

Publications

Comeau, L., R. Filgueira, J.D.P. Davidson, A. Nadeau, T. Guyondet, R. Sonier, A. Ramsay, and J. Davidson. 2017. Population structure and grazing capacity of cultivated mussels in Prince Edward Island, Canada. Rapport technique canadien des sciences halieutiques et aquatiques. Vol. 3228. Pêches et Océans Canada, Moncton (Nouveau-Brunswick) 138.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2015 - 2017

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Luc Comeau
chercheur scientifique, Aquaculture et écosystèmes côtiers, Centre des pêches du Golfe
343, avenue de l'Université, Moncton (Nouveau-Brunswick)
Courriel: Luc.Comeau@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Peter Warris

André Nadeau

John Davidson

Jonathan Hill

Jeffrey Davidson, Santé aquatique et de l'écosystème, Université de l'Île-du-Prince-Édouard, Î.-P.-E.