Détection de l'hybridation chez le saumon atlantique sauvage et d'élevage échappé dans le sud de Terre-Neuve : collectes sur le terrain

GITT-2014-NL-02

Description

Les poissons qui s'échappent des exploitations aquacoles représentent une menace constante pour l'intégrité génétique des populations sauvages. En outre, ces poissons se reproduisent avec des poissons sauvages, ce qui peut entraîner une diminution des capacités d'adaptation locale. Dans le sud de Terre-Neuve, les populations de saumons atlantiques sauvages demeurent à un niveau historiquement bas, et le COSEPAC considère l'espèce comme étant « menacée ». On ne peut pas exclure les impacts possibles liés au développement de l'industrie aquacole comme facteur contribuant à la survie des poissons sauvages. En 2013, la région sud de Terre-Neuve-et-Labrador a été le théâtre d'une évasion majeure (impliquant plus de 20 000 individus) où l'on a signalé des cas de saumons adultes échappés dans les rivières locales. Compte tenu de l'ampleur de l'évasion, on a conçu une étude visant à déterminer s'il y a eu croisement (hybridation) et si les échantillons de jeunes saumons atlantiques de l'année contiennent des individus sauvages et hybrides. L'examen génomique futur de ces échantillons servira à quantifier les taux d'hybridation réussie et à évaluer l'impact génétique potentiel des saumons échappés des sites aquacoles sur les populations sauvages de Terre-Neuve-et-Labrador.

Constatations

La présente étude visait à recueillir des saumons atlantiques de l’année après une grande échappée (> 20 000 individus) en 2013 dans le sud de Terre-Neuve-et-Labrador. Cette évasion était égale ou supérieure en importance à la population estimée du saumon sauvage dans la région. Au total, 2 000 saumons atlantiques juvéniles ont été recueillis, ont eu la nageoire sectionnée et ont été conservés dans de l’éthanol. Des échantillons ont été prélevés à 16 endroits dans le sud-est de Terre‑Neuve-et-Labrador. L’examen génomique futur de ces échantillons servira à quantifier les taux d’hybridation et à évaluer l’impact génétique potentiel des saumons échappés des exploitations aquacoles sur les populations sauvages de la région.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2014 - 2016

Écorégion

Atlantique : Plateaux de Terre-Neuve et du Labrador

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Ian Bradbury
chercheur scientifique, Section des salmonidés, Direction des sciences, Centre des pêches de l'Atlantique Nord-Ouest
80, East White Hills Road, St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador)
Courriel: Ian.Bradbury@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Lorraine Hamilton

Patrick O'Reilly

Geoff Perry