Effets des mollusques d'élevage sur la productivité de la zostère dans les estuaires du Nouveau-Brunswick et de l'Île du Prince Édouard

PRRA-2014-G-10

Description

Dans les milieux naturels, les mollusques et les crustacés ont une incidence sur l'abondance du plancton présent dans la colonne d'eau et peuvent, par conséquent, avoir un impact sur la diversité, la productivité et la structure des communautés de la chaîne alimentaire (Avis scientifique du Secrétariat canadien de consultation scientifique – SCCS-AS 2006/005). Comme les stocks d'élevage et sauvage d'huîtres américaines et de moules bleues cohabitent, il est difficile de différencier les effets que les types de stocks ont sur l'écosystème. La complexité du cycle des éléments nutritifs et des interactions entre les stocks sauvage et d'élevage dans la zone côtière fait en sorte qu'il est encore plus difficile de connaître les effets nets de la conchyliculture. Les effets environnementaux que la conchyliculture de l'est du pays a sur la zostère et ses fonctions en tant qu'habitat du poisson sont liés à la sédimentation, à la turbidité ou à l'ombrage, aux éléments nutritifs, aux régimes d'écoulement ainsi qu'aux dommages ou aux retraits physiques. L'ombrage causé par les engins utilisés en ostréiculture a entraîné une diminution de la productivité de la zostère à l'échelle locale. Toutefois, on manque de connaissances sur l'effet potentiellement antagoniste de la biomasse des mollusques d'élevage sur l'amélioration de la productivité globale de la zostère par l'influence exercée sur les profils de turbidité à l'échelle de la baie.

Cette étude consistera à examiner les effets que les mollusques d'élevage ont sur la productivité de la zostère à l'échelle de la baie. Pour ce faire, on mènera des études sur le terrain au cours desquelles on décrira le paysage terrestre et marin de quatre baies faisant l'objet d'une conchyliculture, en se concentrant sur les populations de mollusques et crustacés (sauvages et d'élevage) et sur les gisements de zostère. Une étude en laboratoire permettra d'évaluer le rythme auquel les moules et les huîtres filtrent l'eau et les effets qui en résultent sur la turbidité (limpidité de l'eau), le seston (particules qui flottent dans l'eau) et l'atténuation de la lumière. On apportera des modifications aux modèles hydrodynamiques actuels (Avis scientifique du Secrétariat canadien de consultation scientifique – SCCS-AS 2015/003) de manière à inclure la turbidité, la sédimentation et la remise en suspension, et en y intégrant les résultats des taux de clairance par les moules et les huîtres dérivés d'observations en laboratoire de sorte que l'on puisse améliorer les estimations des effets des concessions conchylicoles actuelles (ou proposées) à l'échelle de la baie.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2014 - 2017

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Marc Ouellette
biologiste en sciences aquatiques, Centre des pêches du Golfe, Direction des sciences
343, avenue de l'Université, Moncton (Nouveau-Brunswick)
Courriel: Marc.Ouellette@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Monique Niles

Thomas Guyondet

Thomas Landry

Partenaires collaboratifs

Tim Webster, AGRG-NSCC

Kate Collins, AGRG-NSCC