Méta-analyse des données provinciales de surveillance de la qualité de l'eau dans le cadre de l'aquaculture en eau douce

PRRA-2014-CA-09

Description

Les hausses récentes au chapitre de la production de poisson en Ontario, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique ont incité les organismes de réglementation à examiner les stratégies pour la gestion de l'aquaculture en eau douce, notamment celles qui tiennent compte de la capacité de charge de l'écosystème, laquelle est étroitement liée aux rejets de phosphore dans les déchets aquacoles (Secrétariat canadien de consultation scientifique – SCCS 2014). Depuis 2000, en Ontario, la délivrance d'un permis d'aquaculture doit s'accompagner d'un programme de surveillance de la qualité de l'eau, pour faire en sorte que les rejets de phosphore provenant des exploitations de pisciculture ne dépassent pas les seuils réglementaires. L'une des principales préoccupations environnementales limitant l'expansion de l'industrie de l'élevage en cage des poissons à nageoires d'eau douce est la capacité de l'environnement à assimiler les déchets, notamment le phosphore. En eau douce, le phosphore a des effets sur la biomasse des producteurs primaires, y compris les algues et le phytoplancton. Le rejet de quantités excessives de phosphore dans les écosystèmes d'eau douce peut donner lieu à une prolifération d'algues et présenter un risque d'eutrophisation, en entraînant des baisses des concentrations d'oxygène en eau profonde qui peuvent engendrer des changements sur le plan des habitats benthiques et de la structure de la communauté.

Le but de ce projet est d'effectuer une méta-analyse des données de surveillance des eaux recueillies depuis 2000 dans le cadre du Ontario Water Quality Monitoring program. Les questions sous-jacentes consistent à savoir s'il y a des preuves que l'industrie de l'aquaculture en cage de l'Ontario contribue à la hausse des concentrations totales de phosphore dans les eaux réceptrices et s'il y a eu une augmentation du phosphore total au fil du temps qui laisse présager des effets cumulatifs. Étant donné le lien entre l'assimilation de phosphore (provenant des déchets de l'aquaculture) et la capacité de charge, les résultats de ce projet procureront de l'information supplémentaire sur la relation entre la capacité de charge de l'écosystème d'eau douce et le développement durable de l'aquaculture en eau douce. De plus, ils aideront à orienter la gestion durable de l'industrie de l'aquaculture en cage en eau douce.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2014 - 2015

Écorégion

Centre du Canada : Fleuve Mackenzie et son delta

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Cheryl Podemski
chercheuse scientifique, Division des sciences de l'environnement, Institut des eaux douces
501, University Crescent, Winnipeg (Manitoba)
Courriel: Cheryl.Podemski@dfo-mpo.gc.ca