Évaluation d'oligo-éléments indicateurs d'un enrichissement organique benthique associé à des activités d'aquaculture

PRRA-2012-P-07

Description

Les déchets de l'aquaculture, comme les déjections des poissons ou les résidus d'aliments, peuvent s'accumuler au-dessous et à proximité des sites d'élevage. À proximité des sites, l'accumulation peut être prévue à l'aide d'outils de modélisation des dépôts comme DEPOMOD, et les effets d'enrichissement organique associés à ces dépôts sont bien connus et gérés de manière à assurer la durabilité environnementale. Toutefois, les effets à distance qui peuvent être associés à la dispersion de déchets de l'aquaculture sont encore mal compris, en partie parce qu'il est difficile de prédire avec exactitude où ils seront dispersés. En outre, une fois que les déchets sont éloignés de l'environnement immédiat d'un site d'élevage, il est difficile de faire la distinction entre les dépôts provenant des activités d'élevage et les résidus provenant d'autres sources industrielles ou les matières présentes naturellement à un endroit donné.

Pour surveiller et, au besoin, réguler les effets à distance des déchets de l'aquaculture, il faut pouvoir déterminer où sont transportés les déchets et quelles sont les matières qui proviennent des sites d'élevage. Actuellement, les programmes de surveillance environnementale disposent d'un nombre limité de moyens de détection sensibles (sulfures exempts de sédiments et oligo-éléments géonormalisés) pour effectuer de telles déterminations. La recherche effectuée jusqu'à maintenant, qui a été concentrée sur des évaluations d'oligo-éléments dans divers sites d'aquaculture, a montré que les déchets de l'aquaculture (aliments pour le poisson et déjections) portent une signature d'oligo-éléments qui peut être distinguée de celle des oligo-éléments présents à l'état naturel sur un site. On propose que la géonormalisation des oligo-éléments pourrait permettre de repérer des « points chauds » de dépôts et de retracer le chemin que parcourent les déchets provenant des sites d'élevage. Cette approche pourrait aider à cerner les zones où les déchets s'accumulent à distance et aider les gestionnaires en aquaculture dans la conception spatiale des programmes de surveillance.

Comme premier pas vers la réalisation d'une évaluation robuste de l'impact régional (objectif de recherche à long terme), ce projet du PRRA sera centré sur l'obtention et le formatage d'ensembles de données benthiques archivées qui ont déjà été recueillies antérieurement par le ministère de l'Environnement de la Colombie-Britannique et par Pêches et Océans Canada, ainsi que sur la réalisation d'une analyse préliminaire de ces données. Ces ensembles de données soutiendront une évaluation à l'échelle régionale de la signature d'oligo-éléments dans différents contextes océanographiques, bathymétriques et opérationnels. Cette approche fondée sur la géonormalisation pourrait être adoptée pour évaluer le devenir des déchets de l'aquaculture loin des sites d'élevage et dans divers contextes environnementaux.

Constatations

S.O.

Publications

S.O.

Nom du programme

Programme de recherche sur la réglementation de l'aquaculture (PRRA)

Année

2012 - 2014

Écorégion

Pacifique : Côte Ouest de l'île de Vancouver

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Terri Sutherland
Chercheure scientifique, Pêches et Océans Canada (Comité de l’océanographie des pêches) Centre de recherche sur l'aquaculture et l'environnement (MPO-Université de la Colombie-Britannique)
4160 Marine Drive, West Vancouver (C.-B.) Canada V7V 1N6
Tél.:(604) 666-8537
Téléc:(604) 666-3497
Courriel: Terri.Sutherland@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Bernie Taekema, MPO, région du Pacifique

Kerra Hoyseth, MPO, région du Pacifique

March Klaver, MPO, région du Pacifique