Développement durable de la conchyliculture en eaux libres aux îles de la Madeleine : potentiel de production et interactions avec la pêche commerciale

Q-13-01-001

Description

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) cherche à développer l’industrie de la conchyliculture au Québec grâce à la création d’un site d’élevage en eaux libres (15 à 25 m de profondeur) aux îles de la Madeleine. On craint cependant que la conchyliculture proposée puisse entraîner des problèmes au chapitre de la capacité de charge (la taille maximale d’une population pouvant être supportée par l’environnement), par la surconsommation des populations planctoniques qui constituent les ressources alimentaires des bivalves, et par la production de dépôts de matière organique sur le substrat de fond à des niveaux inacceptables. En outre, les interactions entre les sites d’élevage en mer et les espèces revêtant une importance commerciale sont largement inconnues et cela demeure une préoccupation pour les pêcheurs locaux et les autres intervenants de l’industrie.

Ce projet permettra de déterminer la capacité de charge de production (la densité de stockage des bivalves au cours de laquelle les récoltes sont maximisées) et la capacité de charge écologique (la densité de peuplement au-dessus de laquelle les impacts écologiques inacceptables deviennent apparents) des sites de conchyliculture en mer et d’examiner l’influence des installations de conchyliculture sur l’abondance, la condition (taille et croissance) et les mouvements de trois espèces importantes pour la pêche commerciale : le homard, le crabe commun et la plie rouge. Ce projet permettra aussi d’évaluer la pertinence de recourir à certaines mesures géochimiques standard pour le contrôle de la charge organique dans les sites en mer proposés. Les résultats de cette étude aideront à informer les organismes de réglementation fédéraux et provinciaux sur les interactions écologiques entre la conchyliculture et l’environnement et à améliorer les décisions qui entourent le choix des sites d’implantation. Ces informations contribueront également à l’élaboration d’une approche intégrée de la gestion de l’aquaculture, ainsi qu’à assurer la durabilité de cette industrie à l’égard de ses répercussions sur l’environnement.

Ce projet appuie l’objectif du PCRDA en ce qui concerne le rendement environnemental, dans la mesure où il fait écho à la priorité nationale visant l’évaluation des répercussions écologiques de l’aquaculture grâce à l’amélioration de nos connaissances et de notre compréhension des interactions entre les activités de conchyliculture et l’environnement.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2013 - 2016

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Chris McKindsey
Courriel: Chris.Mckindsey@dfo-mpo.gc.ca

Partenaires collaboratifs

Centre d’Innovation de l'Aquaculture et des pêches du Québec (MERINOV)

La société de développement de l’industrie maricole (SODIM)

Université de Québec à Rimouski

Université de Québec à Chicoutimi

Ressources Aquatiques Québec