Validation d'un protocole de contention préventive pour le naissain de pétoncles

Q-09-01-002

Description

Le développement des entreprises pectinicoles québécoises dépend de leur capacité à transférer des pétoncles d'âges divers d'une région à une autre grâce à l'obtention d'un permis de transfert. Le transfert de naissain peut représenter un risque écologique pour le site récepteur via le transfert involontaire d'espèces indésirables depuis le site d'approvisionnement. La présence de plusieurs espèces phytoplanctoniques potentiellement toxiques ou nuisibles répertoriées aux Îles-de-la-Madeleine nécessite une mise en quarantaine des pétoncles avant leur transfert vers une région où ces algues sont absentes. Cette quarantaine est une méthode préconisée comme moyen de mitigation par le Comité d'introduction et transfert afin de réduire le risque écologique via le transfert involontaire de ces algues toxiques avec le naissain à un niveau acceptable. La quarantaine de 48 h préconisée par le MPO pour minimiser le risque de transfert d'algues toxiques lors d'un transfert de bivalves s'appuie sur des études réalisées avec des bivalves juvéniles et adultes. La réduction du temps de contention à moins de 48 h permettrait de minimiser la période de jeûne et de maximiser la vitalité du naissain de petite taille au terme de l'ensemble de son traitement tout en réduisant les coûts de fonctionnement de l'entreprise.

Quatre objectifs ont été identifiés pour ce projet. Ces objectifs sont :

  1. Déterminer la capacité de rétention de cellules phytoplanctoniques (dont les algues toxiques) et d'organismes de petite taille (larves) au terme des opérations de manutention pour un transfert;
  2. Développer un protocole de contention préventive en entreprise pour du naissain de pétoncles de très petite taille (6-10 mm) ;
  3. Déterminer la capacité de rétention de kystes d'algues toxiques par du naissain de pétoncles et valider le protocole de contention pour assurer leur élimination et
  4. Documenter les tolérances thermiques des algues toxiques rencontrées exclusivement aux Îles-de-la-Madeleine.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2009 - 2010

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Michael Scarratt
Courriel: Michael.Scarratt@dfo-mpo.gc.ca