Dépistage de la pathogénie et typage de Tenacibaculum maritimum, agent causal de la pourriture de la bouche

P-09-01-002R

Description

Les résultats de ce projet nous permettront de mieux comprendre la pathologie et l'épizootiologie de la pourriture de la bouche chez le saumon atlantique en Colombie-Britannique. La pourriture de la bouche est une maladie du saumon atlantique (Salmo salar) d'élevage. L'agent causal de cette maladie est la bactérie filamenteuse Tenacibaculum maritimum (autrefois Flexibacter maritumus). Les réservoirs naturels de cet agent causal sont inconnus. Aux sites de survenue de la maladie, T. maritimum peut être isolé des sédiments et de l'eau.

Les poissons présentant des symptômes cliniques de la maladie portent des plaques jaunes au palais et sur les dents, y compris le vomer. Les lésions vont de points simples à des ulcères multiples sur les mâchoires supérieure et inférieure. Le développement de lésions macroscopiques et la mortalité due à cette maladie se produisent typiquement dans les deux à trois semaines suivant l'entrée des smolts en mer. Toutefois, une fois établie, cette maladie peut survenir à nouveau chez une population pendant une période de plusieurs mois. Le traitement thérapeutique au sulfamide s'est révélé utile dans la lutte contre cette maladie; toutefois, des traitements multiples sont souvent requis avant que la maladie disparaisse.

Les coûts associés à cette maladie incluent la mortalité directe, qui peut atteindre un niveau de jusqu'à 30 % chez les sujets atteints, ainsi que les coûts de traitement et les pertes de production résultant du fait que les poissons atteints sont incapables de bien se nourrir. Dans les programmes de surveillance et de contrôle de la santé du poisson exécutés en C. B., la pourriture de la bouche (signalée comme des infections myxobactériennes) est la maladie le plus souvent signalée.

Dans les élevages de saumon atlantique, la pourriture de la bouche est une maladie chronique et grave pour laquelle il n'existe pas de vaccin et les options de traitement sont limitées. Les renseignements recueillis dans le cadre de ce projet aideront l'industrie de la salmoniculture à élaborer de meilleures stratégies et techniques de gestion de la pourriture de la bouche.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2009 - 2010

Écorégion

Pacifique : Côte Ouest de l'île de Vancouver

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Stewart Johnson
Courriel: Stewart.Johnson@dfo-mpo.gc.ca