Enquête sur la relation entre les paramètres environnementaux, les zones d'influence océanographiques et la prévalence des copépodes parasitaires (pou du poisson) sur l'épinoche à trois épines dans la baie d'Espoir, à Terre-Neuve-et-Labrador, particulièrement dans les sites de salmoniculture

N-14-02-001

Description

La salmoniculture à Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.) a connu une expansion rapide au cours de la dernière décennie. En même temps, l'occurrence des infestations de poux du poisson chez le saumon d'élevage est à la hausse dans certaines baies (baie d'Espoir et baie de Fortune). On soupçonne que des espèces autres que les salmonidés pourraient agir comme des « réservoirs de poux du poisson », ouvrant ainsi la porte à de futures infections, ou pourraient s'avérer des indices de prévision des taux d'infection chez les poissons sauvages et les poissons d'élevage dans les prochaines années. Malgré tout, on dispose de très peu de données sur le lien entre les poissons sauvages autres que les salmonidés aux sites aquacoles et les épidémies de poux du poisson à ces sites. D'après les résultats d'une étude pilote menée en 2013 (N-13-01-001) dans la baie d'Espoir, à T.-N.-L., l'épinoche à trois épines était l'espèce de poisson sauvage prédominante aux alentours des sites aquacoles, et le pou du poisson était l'espèce de pou la plus souvent observée. Le pou du poisson semble capable d'accomplir tout son cycle vital sur l'épinoche à trois épines; toutefois, la portée de son impact sur les salmonidés d'élevage à T.-N.-L. n'a pas encore été caractérisée.

Ce projet étudiera la corrélation potentielle entre la répartition du pou du poisson et d'autres parasites sur l'épinoche à trois épines et les salmonidés d'élevage dans la région de la baie d'Espoir. Les résultats de cette recherche aideront à fournir de l'information sur la possibilité que des espèces de poissons sauvages autres que les salmonidés servent de « réservoirs de poux du poisson » (et la possibilité d'infecter de nouveau les poissons d'élevage), ainsi qu'à fournir un facteur prédictif potentiel des niveaux d'infestation dans les zones de gestion des baies.

Ce projet appuie l'objectif du Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) en ce qui concerne la gestion optimale de la santé des poissons et correspond à la priorité nationale du PCRDA pour 2014-2015 visant à étudier l'interaction entre les saumons sauvages et d'élevage en améliorant la compréhension de l'interaction entre les espèces de poissons sauvages et d'élevage.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2014 - 2016

Écorégion

Atlantique : Plateaux de Terre-Neuve et du Labrador

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Harry Murray
Courriel: Harry.Murray@dfo-mpo.gc.ca

Partenaires collaboratifs

Cold Ocean Salmon Inc.