Étude sur l’abondance saisonnière, la prévalence et la diversité des espèces de poux du poisson sur les espèces de poissons marins autres que les salmonidés de la baie d’Espoir, à Terre-Neuve-et-Labrador, en se concentrant particulièrement sur les zones avoisinant les sites d’élevage du saumon atlantique en cage

N-13-01-001

Description

On sait que le pou du poisson (Lepeophtheirus salmonis et Caligus elongatus) a un impact significatif sur les salmonidés d’élevage dans le monde entier. Il est à craindre que les populations de poux du poisson puissent être amplifiées davantage et transmises par la présence d’hôtes intermédiaires à proximité des cages. On soupçonne que des espèces autres que les salmonidés pourraient agir comme des réservoirs pour les populations de poux du poisson, ouvrant ainsi la porte à de futures infections, et constituant potentielle ment des indices de prévision des taux d’infection chez les poissons sauvages et les poissons d’élevage dans les prochaines années. La culture du saumon atlantique dans la région de Coast of Bays à Terre-Neuve-et-Labrador a connu une expansion rapide, mais les connaissances sont limitées en ce qui concerne l’écologie de base et les cycles saisonniers des poux du poisson dans les baies. Cependant, on sait que de nombreuses espèces de poissons marins fréquentent les zones autour des sites de cages, ce qui pourrait contribuer à la transmission des infections par les poux du poisson.

Ce projet permettra d’étudier et de déterminer l’importance du rôle joué par les poissons sauvages non-salmonidés en tant qu’hôtes pour les espèces de poux du poisson qui causent des dommages économiques considérables sur la côte sud de l'île de Terre-Neuve. En fonction de la présence d’espèces hôtes, les chercheurs détermineront si des corrélations existent entre les poux du poisson trouvés sur les espèces non salmonidées et ceux présents sur le saumon atlantique d’élevage présent dans la baie d’Espoir. Les résultats de cette étude faciliteront l’amélioration de la gestion de la santé des saumons d’élevage à Terre-Neuve-et-Labrador, en permettant d’améliorer notre compréhension de l’écologie des poux du poisson dans la région. Les connaissances acquises dans le cadre de cette étude permettront de mieux prévoir les épidémies, d’établir la nécessité d’un traitement et de fournir de l’information qui aidera à gérer ces parasites de l’aquaculture. Utimement, cette étude permettra de reforcer la durabilité de l’industrie de l’aquaculture.

Ce projet appuie l’objectif du PCRDA en ce qui concerne la gestion optimale de la santé des poissons, dans la mesure où il correspond à la priorité nationale visant l’amélioration de la gestion et de la lutte contre les parasites et agents pathogènes grâce à l’amélioration de notre compréhension des effets des parasites et des agents pathogènes sur l’environnement et sur les espèces d’élevage et de notre savoir-faire en ce qui a trait à la gestion de leurs impacts.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2013 - 2014

Écorégion

Atlantique : Plateaux de Terre-Neuve et du Labrador

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Harry Murray
Courriel: Harry.Murray@dfo-mpo.gc.ca

Partenaires collaboratifs

Cold Ocean Salmon Inc.