Étude de la nutrition d'un stock reproducteur de morue

N-08-01-001

Description

Les connaissances sur la nutrition des reproducteurs de morue franche sont grandement limitées car la capacité de mener ce type d'études est restreinte du fait qu'il est difficile d'obtenir de bons stocks de reproducteurs et d'avoir accès à des bassins assez grands. Des travaux de recherche portant sur des reproducteurs de morue franche faisant appel à un régime alimentaire composé de poisson-appât (hareng, maquereau, calmar) et de suppléments vitaminiques ont déjà été menés avec succès au Canada atlantique. Par contre, un régime alimentaire composé de poisson-appât sauvage a de nombreux désavantages, comme l'approvisionnement irrégulier et la qualité inégale des produits, ainsi que l'introduction potentielle de maladies. Des études préliminaires menées à Terre-Neuve en 2004, pour lesquelles des aliments composés expérimentaux ont été utilisés, n'ont pas donné de bons résultats. Toutefois, à mesure que le développement de stocks reproducteurs s'éloigne de l'utilisation de poissons capturés dans le milieu naturel et passe à l'utilisation de reproducteurs de la génération F1 en captivité, il devient primordial d'utiliser un aliment composé industriel car les reproducteurs de la génération F1 ne sont jamais nourris de poisson-appât, mais plutôt d'aliments composés du moment du sevrage. La poursuite du nourrissage, avec des aliments composés, des reproducteurs déjà habitués à des aliments granulés réduit le besoin de sevrer les sujets sauvages et de les amener à prendre des aliments composés, un processus souvent très difficile car les poissons sauvages résistent à la prise d'aliments granulés ou tout au moins y sont réticents.

Des producteurs de provendes de divers coins du monde ont récemment mis au point des aliments pour gadidés reproducteurs. La Fiskeriforskning, entreprise de la Norvège, nourrit actuellement ses reproducteurs de la génération F1 de ce type d'aliments. Mais aucune comparaison exhaustive entre les pratiques de nourrissage classiques et les nouveaux aliments n'a encore été faite. Le présent projet a pour objet d'étudier l'effet de ces aliments sur la condition des poissons, la qualité des gamètes, la fertilisation des oeufs, la performance des larves, la condition après la ponte et la capacité de revitalisation des poissons. Comme nous disposons actuellement des reproducteurs de la génération F1 requis et des bassins appropriés pour mener des essais d'alimentation en parallèle, le projet nous permettra d'obtenir l'information indispensable pour améliorer le régime alimentaire des reproducteurs et renouveler l'appui à l'industrie de la morue.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2008 - 2011

Écorégion

Atlantique : Plateaux de Terre-Neuve et du Labrador

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Dounia Hamoutene
Courriel: Dounia.Hamoutene@dfo-mpo.gc.ca