Effets des méthodes de lutte contre les biosalissures sur la productivité de l'huître américaine

MG-08-01-003

Description

Au Nouveau-Brunswick, l'huître américaine (Crassostrea virginica) est cultivée principalement en poches flottantes en Vexar® . Cette technique permet un accès facile aux stocks, réduit la prédation et favorise la croissance en maintenant les huîtres dans les eaux de surface relativement chaudes et riches en phytoplancton. Les poches flottantes sont toutefois vulnérables à l'encrassement par des salissures marines. Elles constituent, pour les larves de moule bleue (Mytilus edulis), un bon substrat pour s'y fixer. Elles sont également prédisposées à l'encrassement par d'autres salissures, comme les balanes (Semibalanus balanoides, Balanus balanus, Balanus crenatus), la saxicave arctique (Hiatella arctica) et les huîtres sauvages. Les organismes salissants grossissent rapidement durant l'été, font compétition aux huîtres cultivées pour les mêmes sources de nourriture et finissent par obstruer la circulation de l'eau. À l'heure actuelle, les ostréiculteurs atténuent le problème de l'encrassement biologique en exposant les poches à l'air pendant trois jours. Mais cette approche de dessiccation est assez exigeante en main-d'Sœuvre. Une autre approche d'atténuation du problème a récemment été mise à l'essai : des poches remplies d'huîtres ont été exposées à un choc thermique chaud (~ 85 ℃ pendant 3 sec) dans le but d'éliminer les biosalissures sans causer un stress chronique aux huîtres. Ce projet a pour objectif général d'établir si les méthodes courantes et nouvelles de lutte contre les biosalissures ont une incidence significative sur la productivité de l'huître américaine (C. virginica).

Pour atteindre cet objectif, nous allons mener une expérience qui nous permettra de faire des comparaisons directes entre trois méthodes de lutte contre les biosalissures :

  1. la dessiccation,
  2. un choc thermique chaud suivi de l'immersion immédiate dans de l'eau de mer et
  3. un choc thermique chaud suivi d'une courte période de récupération.

Nous allons également établir l'effet de cinq facteurs explicatifs :

  1. la dessiccation,
  2. la durée d'exposition à la chaleur,
  3. l'absence/la présence d'un choc thermique froid,
  4. la saison et
  5. la classe de taille.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2008 - 2010

Écorégion

Atlantique : Golfe du Maine, plateau néo-écossais

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Luc Comeau
Courriel: Luc.Comeau@dfo-mpo.gc.ca