Mise au point de vaccins recombinants nouveaux contre le virus de l'anémie infectieuse du saumon (vAIS)

MG-07-04-003

Description

Le virus de l'anémie infectieuse du saumon (vAIS) frappe les salmonidés, chez qui il cause des mortalités massives. Il demeure un problème récurrent dans l'Est du Canada et au Maine depuis les premières épizooties en 1996. Un vaccin antiviral inactivé par la chaleur est disponible sur le marché, mais comme les mesures de gestion en vigueur à l'heure actuelle exigent que les stocks frappés par le vAIS soient détruits dès l'apparition des premiers signes de la maladie, la pratique de la vaccination peut ne pas devenir généralisée tant qu'elle ne fournit pas une protection totale contre la maladie.

Les vaccins d'ADN recombinant reposent sur l'expression de protéines codantes de gènes hybrides extraites d'agents pathogènes viraux spécifiques. Ils sont constitués de sous unités protéiques ou glycoprotéiques synthétisées en laboratoire à l'aide de la technique de l'ADN recombinant. Les protéines de choc thermique (hsp) abondent dans les cellules normales, où elles contribuent à la conformation, au chaperonnage, au réarrangement, etc., des protéines. Lorsqu'une cellule est soumise à un stress, des hsp sont produites. Lorsque la cellule éclate, comme cela est le cas durant une infection virale, des complexes hsp-peptides sont libérés. Certains de ces complexes peuvent être décelés par des cellules spécialisées qui portent le peptide antigénique à leur surface, ce qui active la réponse des cellules T cytotoxiques, signe d'une réponse immunitaire efficace.

Cette étude prend une approche innovatrice. Nous allons utiliser des sous unités de protéines recombinantes du vAIS combinées in vivo à des hsp de poisson. Diverses études ont démontré que les peptides recombinants antigéniques sont plus efficaces lorsque combinés à des hsp. Nous allons donc transfecter des lignées cellulaires de poisson avec des vecteurs d'expression recombinants. Lorsque des protéines recombinantes du vAIS seront produites dans ces cellules, nous provoquerons leur nécrose. Les conditions de nécrose seront choisies de sorte à obtenir le niveau le plus élevé de production de hsp avant que les cellules éclatent et la libération des protéines recombinantes du vAIS associées aux hsp.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2007 - 2009

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Nellie Gagné
Courriel: Nellie.Gagne@dfo-mpo.gc.ca