Stratégies pour optimiser la croissance de la coquille et la qualité des huîtres près de la taille de commercialisation

MG-07-01-002

Description

Le but de ce projet est l'avancement des connaissances dans la gestion des huîtres près de la taille de commercialisation, cultivées en suspension, afin d'améliorer la productivité nette et la viabilité économique de l'industrie ostréicole. L'objectif global est la documentation de la croissance annuelle de la coquille chez diverses classes de taille d'huîtres près de la taille de commercialisation et l'évaluation de stratégies pour accroître la proportion du produit vendable.

Le premier objectif est la documentation de la croissance annuelle de la coquille chez des huîtres près de la taille de commercialisation cultivées dans la baie de Saint Simon, au Nouveau-Brunswick. Nous allons mesurer et marquer 15 huîtres de quatre classes de longueur (49-51 mm; 54-56 mm; 59-61 mm; 64-66 mm), en trois exemplaires, puis, le 1er mai 2007, nous les mettrons en culture en poche et sur table à deux endroits dans la baie. La longueur, la largeur, l'épaisseur et le poids de chacune seront mesurées avant la mise en culture et à la fin de l'année. L'Épaisseur sera également mesurée chaque deux semaines jusqu'au 1er juillet, puis chaque mois par après, jusqu'au 1er novembre. Nous allons répéter l'expérience en 2008 afin de mieux comprendre le régime de croissance de la coquille chez diverses classes de taille.

Le deuxième objectif est l'évaluation de l'efficacité de l'immersion d'huîtres dans un bain de saumure pour ce qui est d'éliminer diverses salissures, y compris les naissains d'huître, les pouces-pieds et les moules. À l'heure actuelle, la plupart des ostréiculteurs éliminent ces organismes durant les opérations annuelles de triage ou de classement de leur produit près de la taille de commercialisation. D'ordinaire, les moules sont enlevées par voie manuelle ou mécanique durant les opérations de classement, mais les pouces-pieds et les naissains d'huître doivent être enlevés par grattage manuel de chaque huître. En dernier lieu, de nombreux ostréiculteurs immergent maintenant leur produit dans une solution saturée de saumure pour maîtriser l'infestation par l'éponge perforante (Cliona celata). Il se peut que l'immersion des huîtres dans un bain de saumure, si elle est faite au bon moment, permette d'empêcher les naissains d'huître, les moules et les pouces-pieds de s'y fixer.

Le troisième objectif est l'évaluation de diverses stratégies de grossissement commercial pour accroître la production annuelle d'huîtres de taille marchande. À l'heure actuelle, la plupart des ostréiculteurs classent tout leur stock par moyens manuel ou mécanique à un certain point durant la saison de croissance. Bien que le moment où a lieu cette activité peut ne pas être critique pour les sujets de moins de 50 mm, des observations anecdotiques donnent à penser que les sujets de grande taille peuvent nécessiter un protocole de manipulation plus sophistiqué de sorte à maximiser la croissance nette de la coquille. Nous allons comparer le rendement en produit de taille marchande durant une période de grossissement de deux ans en regard de la stratégie actuelle par rapport à deux stratégies de rechange. La stratégie actuelle passe par le classement mécanique, en juin ou juillet, des huîtres de plus de 50 mm et leur transfert dans des poches propres afin d'assurer qu'elles ont facilement accès à de la nourriture. Aucun classement des huîtres de plus de 50 mm n'est effectué au titre de la première stratégie de rechange. Les huîtres ne sont pas retirées des poches; celles-ci sont immergées dans une solution de saumure ou retournées pour éliminer les salissures. Au titre de la deuxième stratégie de rechange, les huîtres de plus de 50 mm sont débarrassées de leurs salissures durant l'été et classées mécaniquement au début septembre.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2007 - 2009

Écorégion

Atlantique : Golfe du Maine, plateau néo-écossais

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Matthew Hardy
Courriel: Matthew.Hardy@dfo-mpo.gc.ca