Atelier : besoins en recherche et en surveillance pour optimiser la production conchylicole au N.-B.

MG-03-11-001

Description

Au Canada, la récolte récréative et commerciale de mollusques est gérée par le Programme canadien de salubrité des mollusques (PCSM) appliqué conjointement par le Ministère des pêches et des océans, Environnement Canada et l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Son objectif principal est de protéger le publique contre la consommation de mollusques contaminés. Cependant, au courant de la dernière décennie, les intervenants de l'industrie conchylicole ont identifié les lacunes du PCSM en ce qui concerne la production de certaines espèces conchylicoles. Au Canada atlantique, l'apparition de phytoplancton toxique a réitéré cette affirmation. Au printemps de 2002, la présence d'acide domoïque dans le sud-est du Golfe St. Laurent a résulté en des taux inacceptables d'acide domoïque toxique dans les moules. Le suivi continu de cette espèce sentinelle fut la base pour une longue et entière fermeture de la cueillette de tous les mollusques. Par contre, les indications d'acide domoïque dans les huîtres sont demeurées nulles. Les producteurs ont donc questionné l'interdiction de récolter les huîtres non contaminées.

Les pays d'Europe, caractérisés par un long historique en conchyliculture ont fait face à ces enjeux par le passé. Plus particulièrement la France a développé plusieurs réseaux de monitoring afin de résoudre les enjeux et optimiser la production tout en assurant la sécurité du publique. Également, certaines approches de monitoring sont fondamentalement différentes de celles retrouvées au Canada (i.e. le monitoring des comptes bactériologiques dans les chairs plutôt que dans les eaux). Les réseaux de monitoring en France incluent :

  • Réseau de Surveillance Microbiologique (REMI)
  • Réseau de Surveillance du Phytoplancton et des Phycotoxines (REPHY)
  • Réseau sur la Pathologie des Mollusques (REPAMO)
  • Réseau Mollusques des Rendements Aquacoles (REMORA)
  • Réseau National d'Observation (RNO)

En tenant compte des informations précédentes, l'Association des conchyliculteurs professionnels du N.-B. considère qu'il est temps de réviser certains éléments spécifiques du PCSM. Nous avons établis trois catégories :

  1. algues toxiques [gestion par espèce],
  2. contamination bactériologique [analyse des chairs vs. analyse des eaux], et
  3. productivité des fermes/baies [capacité de support].

L'atelier proposé regroupera des experts nationaux et internationaux qui, nous l'espérons, permettront d'identifier les besoins en recherche pour

  1. optimiser le programme de monitoring au Canada et
  2. développer de nouveaux réseaux de monitori

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2003 - 2004

Écorégion

Échelle nationale

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Denise Méthé
Courriel: Denise.Methe@dfo-mpo.gc.ca