Développement de la composante benthique de l'aquaculture multitrophique intégrée en vue de la réduction des répercussions des nutriments organiques issus d'exploitations aquacoles, et progrès en matière de procédures opérationnelles normalisées

M-14-01-002

Description

Oursins vert (Strongylocentrotus droebachiensis)
Photo: S. Robinson (MPO)

L'aquaculture multitrophique intégrée (AMTI) est une technique de génie écologique avancée qui a été développée sur les côtes Est et Ouest du Canada il y a plus d'une dizaine d'années. L'AMTI imite un écosystème naturel en combinant l'élevage de diverses espèces complémentaires appartenant à différents maillons de la chaîne alimentaire d'une manière qui permet aux résidus d'aliments, aux déchets, aux nutriments et aux sous-produits d'une espèce d'être récupérés et convertis en engrais, en aliments et en énergie pour la croissance des autres espèces.

Il serait tout de même souhaitable et nécessaire que les sites aquacoles contrôlent la charge organique provenant des exploitations aquacoles commerciales, et l'AMTI constitue une solution réaliste pour bon nombre des exploitations aquacoles. Cependant, pour mettre en place la composante benthique de l'AMTI, des recherches ciblées doivent être réalisées pour déterminer les espèces et les structures que l'industrie doit utiliser pour réduire de façon durable son empreinte écologique. L'objectif de ce projet est d'établir le troisième niveau d'extraction de la chaîne alimentaire de l'AMTI (espèces benthiques) pour les sites aquacoles en eaux libres et en milieux marins utilisant cette technique. Plus précisément, ce projet vise à évaluer l'efficacité de l'absorption de particules organiques, à détecter la présence d'agents pathogènes et à étudier les interactions possibles entre les espèces sauvages et les espèces d'élevage suivantes : l'holothurie du nord (Cucumaria frondosa), l'oursin vert (Strongylocentrotus droebachiensis) et le pétoncle géant (Placopecten magellanicus).

Les résultats de ce projet fourniront les renseignements dont l'industrie aquacole a besoin pour créer des procédures opérationnelles normalisées efficaces et faire l'élevage de ces espèces d'une manière qui permettra de réduire l'impact écologique du site.

Ce projet appuie les objectifs du Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) en ce qui concerne le rendement environnemental et la gestion optimale de la santé des poissons et correspond aux priorités nationales suivantes du PCRDA pour 2014-2015 : étudier les effets de l'aquaculture sur l'environnement en approfondissant nos connaissances et notre compréhension des effets des activités piscicoles sur l'environnement, et en mettant au point des moyens de gérer, d'atténuer et de contrôler ces effets;approfondir nos connaissances et notre compréhension, et mettre au point de meilleures méthodes de gestion en lien avec les répercussions des maladies pour les espèces de poissons d'élevage.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2014 - 2016

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Shawn Robinson
Courriel: Shawn.Robinson@dfo-mpo.gc.ca

Partenaires collaboratifs

Kelly Cove Salmon Ltd.

Des liens

Vidéo : Recherche sur l'aquaculture : Aquaculture multitrophique intégrée (AMTI) - Organismes limivores

Aquaculture multitrophique intégrée