La palourde américaine (Mercenaria mercenaria) augmente-t-elle le taux de récupération de la zostère marine (Zostera marina) dans les zones contaminées par l'ostréiculture?

G-14-01-004

Description

La zostère marine (Zostera marina)
Photo: S. Pereira (MPO)

Il a été démontré que les phanérogames marines comme la zostère marine (Zostera marina) stabilisent les rives, réduisent la turbidité de la colonne d'eau, et constituent les zones d'alevinage et l'habitat de nombreuses espèces d'invertébrés et de poissons. Malheureusement, les colonies de zostères marines diminuent dans plusieurs régions du monde – une diminution principalement attribuable à l'augmentation de l'apport en nutriments et en sédiments provenant de sources terrestres. Un projet de recherche mené récemment dans le cadre du Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA) [ MG-10-01-001 ] a révélé que l'ombrage créé par les structures d'ostréiculture peut également réduire la répartition, la photosynthèse et la productivité de la zostère. De plus, cet impact s'étend au-delà de la période d'ombrage; il n'y a en effet aucun signe notable de rétablissement de la zostère jusqu'à 794 jours après l'enlèvement des structures aquacoles.

Afin de contrer la diminution de l'habitat de la zostère, des activités de mise en valeur des stocks ont été menées, comme la dissémination manuelle de semence et la transplantation de plantes entières. Cependant, ces activités ont eu très peu d'effets positifs et ont coûté beaucoup d'argent. Il a été découvert que les bivalves stimulent la croissance de la zostère, car ils clarifient la colonne d'eau, de sorte que la quantité de lumière disponible augmente, et les déchets qu'ils produisent (féces, pseudofèces) font augmenter les niveaux d'azote. Ce projet du PCRDA visera à déterminer si l'ensemencement de palourdes américaines (Mercenaria mercenaria) permet d'accroître le rétablissement de la zostère dans les zones contaminées par l'ostréiculture. Diverses quantités de palourdes américaines seront donc introduites dans les zones où les colonies de zostère sont très peu nombreuses ou éparses en raison de l'ombrage créé par le matériel utilisé dans d'anciens sites d'ostréiculture en suspension à des fins commerciales. On surveillera ensuite les caractéristiques des sédiments – comme la porosité (alvéoles entre les particules des sédiments), le contenu organique et les niveaux de carbone et d'azote – de même que la croissance et le rétablissement des zostères sur une période de trois ans. On ensemencera également des palourdes directement sous les lignes de poches à huîtres suspendues dans un site aquacole actif, afin de déterminer si la présence de palourdes stimulera la croissance des populations de zostère dans cette zone particulièrement touchée. Les stratégies mises à l'essai dans le cadre de cette étude pourraient favoriser l'élaboration de pratiques écologiques pour l'industrie aquacole en atténuant les effets négatifs des concessions actives et en éliminant l'impact des sites qui ne sont plus utilisés.

Ce projet appuie l'objectif du PCRDA en ce qui concerne le rendement environnemental et correspond à la priorité nationale du PCRDA pour 2014-2015 visant à étudier les incidences de l'aquaculture sur l'environnement en approfondissant nos connaissances et notre compréhension des effets des entreprises conchylicoles sur l'environnement, et en mettant au point des moyens de gérer, d'atténuer et de contrôler ces effets.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2014 - 2017

Écorégion

Atlantique : Golfe et estuaire du Saint-Laurent

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Monica Boudreau
Courriel: Monica.Boudreau@dfo-mpo.gc.ca

Partenaires collaboratifs

L'Étang Ruisseau Bar Ltd.