Conversion des déchets aquacoles en compost vendable

CA-06-03-001

Description

Les pisciculteurs et les transformateurs ont depuis longtemps reconnu le besoin de trouver un emploi final de rechange des sous-produits de l'aquaculture. L'élimination des poissons morts et des déchets provenant des installations de transformation entraîne des coûts importants pour l'industrie, et ces déchets imposent un lourd fardeau sur les lieux d'enfouissement. En 2004, les neuf fermes d'élevage en cage de la truite arc-en-ciel représentées par la Northern Ontario Aquaculture Association ont produit 3 900 tonnes de truites (K. Tracey, NOAA, comm. pers.). Environ la moitié de cette production se traduit en déchets après le filetage et un faible pourcentage des truites meurent au cours de l'élevage. Quelque 2 000 tonnes finissent dans des lieux d'enfouissement chaque année. Pour régler la question des aspects économiques et environnementaux négatifs de la disposition des déchets aquacoles, nous proposons de les combiner à des déchets de bois d'une scierie locale pour faire du compost. Le compostage de déchets de poisson et de bois pour produire un produit utile aux fins de traitement des sols n'est pas un concept nouveau, bien que la plupart des opérations de compostage se font à l'extérieur (compostage en piles). Le compostage extérieur ne permet toutefois pas une production à longueur d'année au Canada en raison du climat. Ce projet a pour premier objectif d'adapter une bétonnière au mélange des ingrédients et une installation intérieure à la production de compost afin de permettre le compostage des déchets de fermes et d'installations de transformation du poisson à mesure qu'ils sont produits. Le chef de projet a déjà fait les premiers tests d'un système de production. Il s'est servi de la bétonnière seulement pour produire du compost, mais les coûts du carburant très élevés (plus de trois jours par lot, bétonnière fonctionnant en continu) font que ce système n'est pas rentable. Ce projet a pour deuxième objectif d'établir un système de production intérieur à longueur d'année rentable et moins coûteux. La demande locale pour ce produit est déjà en voie de s'établir.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

2006 - 2008

Écorégion

Centre du Canada : Bassin versant des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent (eau douce)

Chercheur principal / Chercheurs principaux / Chercheuse principale / Chercheuses principales

Doug Geiling
Courriel: GeilingD@dfo-mpo.gc.ca