Mortalité saisonnière chez les huîtres creuses du Pacifique dans le détroit de Baynes : effets des variables environnementales, de la reproduction et des agents pathogènes

17-P-05

Description

L'huître creuse du Pacifique (Crassostrea gigas) est cultivée en Colombie-Britannique depuis plus d'un siècle et est la principale espèce de mollusque d'élevage dans la province. Ces dernières décennies, l'huître creuse du Pacifique dans le détroit de Baynes comme dans l'ensemble de la province a connu des épisodes de mortalité massive pendant les mois d'été. L'été 2016 a été une année particulièrement mauvaise pour la survie des huîtres adultes, avec des pertes allant de 50 à 90 % pour les exploitations intertidales et de 25 à 100 % pour les sites d'élevage en suspension. Toutefois, chez les huîtres juvéniles, le taux de mortalité était négligeable dans le détroit de Baynes ou aux sites d'élevage de Mac’s Oysters Ltd. sur la partie continentale du détroit de Georgie. Cela suggère que les conditions de reproduction des adultes jouent peut-être un rôle dans les épisodes de mortalité, comme cela a été signalé ailleurs dans le monde. Les températures élevées, les faibles salinités, la prolifération d'algues nuisibles, le pH bas et les agents pathogènes sont également des facteurs associés à la mortalité estivale des mollusques dans d'autres pays. Toutefois, jusqu'à présent, aucune étude n'a été menée sur l'ensemble des facteurs qui pourraient contribuer à la mortalité des mollusques à court terme (p. ex., chaque semaine). Cela constitue le principal objectif du présent projet.

Ce projet permettra de surveiller les paramètres environnementaux (température, salinité, diverses variables de l'acidification des océans, phytoplancton et zooplancton), l'état reproducteur de l'huître, la charge bactérienne et le taux de survie hebdomadaire des huîtres à de multiples sites d'élevage en eaux profondes et intertidales (de mai à septembre) dans le détroit, et il évaluera statistiquement l'importance de chacun de ces facteurs comme cause des épisodes de mortalité.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Années

Projet de trois ans

Chercheur principal

Chris Pearce, chercheur, Pêches et Océans Canada, Station biologique du Pacifique, Région du Pacifique
Courriel : Chris.Pearce@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Terri Sutherland, chercheuse, Pêches et Océans Canada, Laboratoire de Vancouver Ouest, Région du Pacifique
Malcolm Cowan, Université de Victoria
Terrie Finston, Université de Victoria
Paul de la Bastide, Université de Victoria
Will Hintz, Université de Victoria

Collaborateurs

Robert Marshall, gestionnaire, aquaculture et recherche, Mac’s Oysters Ltd.