Caractérisation du réovirus pisciaire (RVP), susceptibilité du saumon de l’Atlantique et relevé initial des saumons sauvages et d’élevage au Canada atlantique

16-1-G-01

Description

Le réovirus pisciaire ou RVP est un virus récemment identifié qui a été associé à l’inflammation des muscles squelettiques et cardiaques (IMSC). L’IMSC a été démontrée comme étant une maladie infectieuse; cependant, le rôle du réovirus pisciaire dans l’IMSC continue d’être étudié, car on observe souvent sa présence sans qu’elle ne s’accompagne de symptômes de l’IMSC. Si la gamme d’hôtes de ce virus semble principalement se limiter aux salmonidés, il est arrivé qu’il soit détecté dans quelques espèces autres que des salmonidés.

En 2015, un petit échantillon de saumons de l’Atlantique provenant de différentes sources sur la côte Est a fait l’objet de tests, et la présence du réovirus pisciaire a été détectée pour la première fois. Le séquençage génétique a montré que la souche du virus observée sur la côte Est présentait de fortes similitudes avec la souche du réovirus pisciaire présente sur la côte Ouest. Comme il n’existe pas de rapport sur l’observation de symptômes semblables à ceux de l’HSMI chez les saumons de la côte Est, on ne connaît pas avec certitude le nombre de détections du réovirus pisciaire. L’IMSC a été récemment diagnostiquée pour la première fois sur la côte Pacifique; comme aucun cas d’IMSC n’a été diagnostiqué sur la côte Atlantique, cela donne à penser que le réovirus pisciaire sur la côte Est du Canada pourrait ne pas être dommageable, ou que des facteurs autres que la présence du réovirus pisciaire soient requis pour causer la maladie.

Un relevé et une caractérisation du réovirus pisciaire local sont importants si l’on veut connaître la répartition actuelle du virus sur la côte Est, de même que les risques qu’il représente pour le saumon de l’Atlantique sauvage et d’élevage. Cette recherche s'appuie sur d'autres études sur le réovirus pisciaire, notamment le projet 16-1-P-03.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Années

Trois ans : 2016 à 2019

Chercheur principal

Nellie Gagné, chercheuse, Pêches et Océans Canada, Centre des pêches du Golfe, Région du Golfe
Courriel : Nellie.Gagne@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

Delphine Ditlecadet, Pêches et Océans Canada, Centre des pêches du Golfe, Région du Golfe
Crystal Collette-Belliveau, Pêches et Océans Canada, Centre des pêches du Golfe, Région du Golfe
Jean-René Arseneau, Pêches et Océans Canada, Centre des pêches du Golfe, Région du Golfe
Francis Leblanc, Pêches et Océans Canada, Centre des pêches du Golfe, Région du Golfe
Steven Leadbeater, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes
Philip Byrne, Pêches et Océans Canada, Unité de bioconfinement du Golfe, Région du Golfe

Collaborateurs

Keng Pee Ang, Kelly Cove Salmon Ltd.