Connectivité entre sites de pisciculture quantifiée à l'aide de dériveurs de surface suivis par GPS et du modèle de suivi des particules fondé sur le FVCOM

16-1-M-03

Description

Des zones de gestion de la baie à des fins aquacoles (ZGBA) ont été créées dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick en 2006 dans le cadre d'un effort visant à gérer les maladies dans les exploitations aquacoles et à réduire les risques de propagation des maladies entre les exploitations et les zones géographiques. Les frontières de ces ZGBA ont été définies de façon à minimiser les échanges estimés d'eau et d'agents pathogènes transmis par l'eau pendant un cycle de marée (~12,5 h). Bien que l'approche de la gestion des maladies axée sur les ZGBA semble porter ses fruits, la structure initiale de ces zones a créé des limitations opérationnelles qui ont des conséquences opérationnelles et socio-économiques. La division de certaines ZGBA augmentera le nombre total de ZGBA dans le sud-ouest du Nouveau-Brunswick et offrira une plus grande flexibilité opérationnelle à l'industrie. Cette approche pourrait également accroître la stabilité socio-économique des résidents de la zone en leur fournissant des emplois plus réguliers et stables. Elle s'avère particulièrement pertinente pour l'île du Grand Manan, à l'embouchure de la baie de Fundy, où les employés doivent parfois prendre un traversier pour aller travailler sur l'île et en revenir en raison de l'absence d'une troisième ZGBA. Toutefois, malgré ces avantages socio-économiques, l'industrie et le gouvernement provincial souhaiteraient mieux comprendre les échanges d'eaux potentiels entre les exploitations dans les ZGBA existantes et les conséquences de la division des ZGBA sur le risque de propagation des maladies du poisson d'une exploitation à l'autre. Il faut effectuer ces travaux avant de définir les divisions possibles et prendre des décisions. Un modèle de circulation des eaux plus avancé, le Modèle de volume fini dynamique des eaux côtières, de nouveaux modèles de suivi des particules et de nouvelles données recueillies par les courantomètres dans la zone extracôtière à l'est de Grand Manan seront bientôt disponibles. Lorsque ces données seront combinées avec les nouvelles données des bouées dérivantes recueillies dans le cadre de ce projet, il sera possible d'examiner plus en détail les échanges d'eaux possibles entre les exploitations aquacoles dans les ZGBA.

Nom du programme

Programme coopératif de recherche et développement en aquaculture (PCRDA)

Année

Projet de trois ans

Chercheur principal

Fred Page
Chercheur, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes
Courriel: Fred.Page@dfo-mpo.gc.ca

Membres de l'équipe

  • Susan Haigh, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes
  • Sean Corrigan, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes
  • Sarah Scouten, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes
  • Mike Beattie, ministère de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick
  • Bruce Thorpe, ministère de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick
  • Pat Mowatt, ministère de l'Agriculture, de l'Aquaculture et des Pêches du Nouveau-Brunswick
  • Frederick (Jack) Fife, Pêches et Océans Canada, Station biologique de St. Andrews, Région des Maritimes

Collaborateurs

  • Sue Farquharson, Atlantic Canada Fish Farmers Association