Surveillance des effets benthiques sur les sites aquacoles de C.-B.

Qu’est-ce que la surveillance du milieu benthique

Les déchets organiques des exploitations aquacoles, incluant les excréments et le surplus alimentaire, se déposent sur le fond marin des sites aquacoles et aux alentours. En petite quantité, cela permet de nourrir les espèces vivant sous ces sites, mais en quantité trop importante, les organismes peuvent être étouffés ou le fond marin modifié. Avec le temps, les fonds marins se rétabliront.

En C.-B., le cadre de surveillance, de vérification et de réglementation complet de Pêches et Océans Canada (MPO) limite les effets des exploitations aquacoles sur le milieu environnant.

« Benthique » signifie « appartenant au fond d’un plan d’eau; relatif au fond d’un plan d’eau; ou se produisant au fond d’un plan d’eau ».

Comment les exploitations sont-elles contrôlées

En vertu du Règlement sur les activités d’aquaculture, les exploitants de l’aquaculture marine de la C.-B. doivent assurer une surveillance de leurs exploitations et présenter des rapports réguliers au MPO relatifs aux effets benthiques de leurs exploitations. Les résultats sont publiés à la page Gestion des déchets organiques.

Les exploitations sont surveillées lorsqu’elles atteignent le pic de leur cycle de production, quand le stock est à son maximum et que le poisson est devenu adulte. C’est à ce moment précis que les effets les plus importants risquent de survenir.

Fond dur ou fond mou

Les activités de surveillance du milieu benthique dépendent de la nature du fond marin situé sous l’exploitation. En C.-B., le fond marin est généralement décrit comme mou ou dur.

Voici les procédures de surveillance du milieu benthique que l’industrie doit respecter. Les biologistes du MPO suivent les mêmes procédures pendant leurs vérifications du milieu benthique.

Exploitations à fond mou

Exploitations à fond dur

Si les seuils sont dépassés, l’exploitation ne peut pas être repeuplée tant que les données de surveillance n’indiquent pas un rétablissement adéquat de la zone.

La réglementation et la surveillance de l’aquaculture par le MPO en C.-B. appuient une industrie durable sur le plan environnemental, permettant d’éliminer la pression des stocks de poisson sauvage.