Rapports sur les introductions et les transferts

Le Code national sur l'introduction et le transfert d'organismes aquatiques guide les comités des introductions et des transferts concernant les évaluations des propositions de déplacement d'organismes aquatiques entre des plans d'eau ou des installations d'élevage. Il offre également à toutes les juridictions un processus cohérent pour évaluer les répercussions potentielles des introductions et des transferts délibérés d'organismes aquatiques, c'est-à-dire : les animaux et les plantes aquatiques de toutes les étapes du cycle de vie – de l'œuf ou du naissain jusqu'à l'âge adulte.

Rapports sur les introductions et les transferts

Canada

Canada - 2016

En 2016, les comités des introductions et des transferts ont reçu 924 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques à travers le Canada. Parmi ces demandes, 889 ont été approuvées, ce qui représente près d’un milliard d'organismes aquatiques vivants de plus de 100 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées, environ :

  • 58 % étaient pour des déplacements à l'intérieur d'une province;
  • 26 % étaient pour des déplacements entre des provinces; et
  • 16 % étaient pour des déplacements vers le Canada à partir d'un autre pays.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées, environ :

  • 48 % visaient des opérations aquacoles;
  • 27 % étaient axées sur la recherche;
  • 13 % touchaient la mise en valeur;
  • 3 % concernaient des expositions publiques;
  • 2 % portaient sur la transformation;
  • 2 % relevaient de la sensibilisation; et
  • 5 % visaient d'autres fins.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées, environ :

  • 50 % concernaient des poissons d'eau douce;
  • 28 % concernaient des poissons marins;
  • 22 % concernaient des mollusques et crustacés marins; et
  • <1 % concernaient diverses espèces.

Rapports sur les introductions et les transferts par province ou territoire

Alberta

Alberta - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de l'Alberta a reçu 125 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. Toutes les demandes ont été approuvées, ce qui représente plus de trois millions d'organismes aquatiques vivants de neuf espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Le Comité des introductions et des transferts de l'Alberta n'examine pas les demandes de déplacements d'organismes dans cette province, car les risques associés à ces déplacements sont gérés au moyen des conditions de permis délivrés en vertu de diverses autorisations provinciales. Sur le nombre total de demandes approuvées en Alberta, environ :

  • 73 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers l’Alberta; et
  • 27 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers l’Alberta.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées en Alberta, environ :

  • 68 % étaient axées sur la recherche;
  • 23 % touchaient des opérations aquacoles; et
  • 9 % concernaient la mise en valeur.

Types d'organismes aquatiques

Presque toutes les demandes visant le déplacement d'organismes aquatiques approuvés pour l'Alberta concernaient des poissons d’eau douce à nageoires, à l’exception de huit demandes dont sept pour les poissons marins, et une impliquant des mollusques et crustacés marins.

La plupart des déplacements proposés étaient pour la truite arc-en-ciel.

Colombie-Britannique

Colombie-Britannique - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de la Colombie-Britannique a reçu 297 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. De ce nombre, 294 demandes ont été approuvées, ce qui représente plus de 350 millions d'organismes aquatiques vivants de plus de 55 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées en Colombie-Britannique :

  • 75 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 5 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers la Colombie-Britannique; et
  • 20 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers la Colombie-Britannique.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées en Colombie-Britannique, environ :

  • 46 % concernaient l'aquaculture;
  • 18 % visaient la mise en valeur;
  • 17 % étaient axées sur la recherche;
  • 5 % touchaient des expositions publiques;
  • 1 % relevait de la sensibilisation;
  • 1 % visent la transformation; et
  • 12 % visent d'autres fins.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées en Colombie-Britannique, environ :

  • 38 % concernaient des poissons d'eau douce;
  • 38 % concernaient des poissons marins;
  • 22 % concernaient des mollusques et crustacés marins; et
  • 2 % concernaient diverses espèces marines.

La plupart des déplacements proposés visaient l'huître creuse du Pacifique, le panope, et la truite arc-en-ciel.

Pour plus de renseignements :

Île-du-Prince-Édouard

Île-du-Prince-Édouard - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de l'Île-du-Prince-Édouard a reçu 114 demandes de déplacements délibérées d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. De ce nombre, 112 demandes ont été approuvées, ce qui représente près de 250 millions d'organismes aquatiques vivants de 13 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées à l'Île-du-Prince-Édouard, environ :

  • 64 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 31 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers l'Île-du-Prince-Édouard; et
  • 5 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers l'Île-du-Prince-Édouard.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées à l'Île-du-Prince-Édouard, environ :

  • 63 % touchaient l'aquaculture;
  • 19 % étaient axées sur la recherche;
  • 13 % concernaient la transformation; et
  • 5 % visaient la mise en valeur.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées à l'Île-du-Prince-Édouard, environ :

  • 78 % concernaient des mollusques et crustacés marins;
  • 18 % concernaient des poissons d'eau douce; et
  • 4 % concernaient des poissons marins.

La majorité des déplacements proposés visaient les moules blues et les huîtres américaines.

Manitoba

Manitoba - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts du Manitoba a reçu 40 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. Toutes les demandes ont été approuvées, ce qui représente près de deux millions d'organismes aquatiques vivants de 29 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées au Manitoba, environ :

  • 73 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 12 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers le Manitoba; et
  • 15 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers le Manitoba.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées au Manitoba, environ :

  • 28 % concernaient la mise en valeur;
  • 28 % étaient axées sur la recherche
  • 18 % touchaient l'aquaculture;
  • 13 % relevaient de la sensibilisation;
  • 13 % visaient des expositions publiques; et
  • <1 % visaient d'autres fins.

Types d'organismes aquatiques

Toutes les demandes approuvées par le Comité des introductions et des transferts du Manitoba étaient pour des poissons d'eau douce, sauf une demande pour des poissons marins, et une pour des mollusques et des crustacés marins.

La majorité des déplacements proposés visaient le doré jaune, l'esturgeon jaune, et la truite arc-en-ciel.

Nouveau-Brunswick

Nouveau-Brunswick - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts du Nouveau-Brunswick a reçu 128 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. Parmi ceux-ci, 118 demandes ont été approuvées, ce qui représente plus de 76 millions d'organismes aquatiques vivants de 26 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées au Nouveau-Brunswick, environ :

  • 83 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 16 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers le Nouveau-Brunswick; et
  • 1 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers le Nouveau-Brunswick.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées au Nouveau-Brunswick, environ :

  • 48 % touchaient l'aquaculture;
  • 27 % étaient axées sur la recherche;
  • 17 % concernaient la mise en valeur;
  • 4 % visaient une exposition au public; et
  • 4 % visaient d'autres fins.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées au Nouveau-Brunswick, environ :

  • 60 % concernaient des poissons d'eau douce;
  • 24 % concernaient des poissons de mer; et
  • 16 % concernaient des mollusques et crustacés marins.

La plupart des déplacements proposés visaient le saumon de l'Atlantique.

Nouvelle-Écosse

Nouvelle-Écosse - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de la Nouvelle-Écosse a reçu 90 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. De ce nombre, 84 demandes ont été approuvées, ce qui représente presque de 72 millions d'organismes aquatiques vivants de plus de 14 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées en Nouvelle-Écosse, environ :

  • 43 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 43 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers la Nouvelle-Écosse; et
  • 14 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers la Nouvelle-Écosse.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées en Nouvelle-Écosse, environ :

  • 79 % touchaient l'aquaculture;
  • 12 % étaient axées sur la recherche;
  • 6 % concernaient la mise en valeur.
  • 2 % visaient la transformation; et
  • 1 % relevaient de la sensibilisation.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées en Nouvelle-Écosse, environ :

  • 45 % concernaient des poissons d’eau douce;
  • 41 % concernaient des mollusques et crustacés marins; et
  • 14 % concernaient des poissons marins.

La plupart des déplacements proposés visaient le saumon de l'Atlantique et des huîtres américaines.

Ontario

Ontario - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de l'Ontario a reçu neuf demandes d'importations délibérées d'organismes aquatiques vivants dans des installations de pisciculture ou des eaux où vivent des poissons. De ces demandes, huit ont été approuvées, ce qui représente environ 2 500 organismes aquatiques vivants de sept espèces différentes.

Ce total ne comprend pas près de dix millions de poissons déplacés sous le programme provincial d'ensemencement réalisé par le personnel du ministère des Richesses naturelles et des Forêts de l’Ontario, ou ils sont autorisés par le ministre.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées en Ontario, environ :

  • 62 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 25 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers l’Ontarioa province; et
  • 13 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers la provincel’Ontario.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées en Ontario, environ :

  • 62% étaient axées sur la recherche; et
  • 38 % touchaient l'aquaculture;

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées en Ontario, environ :

  • 50 % concernaient des poissons marins;
  • 25 % concernaient des plantes marins;
  • 13 % concernaient des poissons d'eau douce; et
  • 12 % concernaient des crustacés d’eau douce.

La plupart des mouvements proposés étaient pour la lamproie marine.

Québec

Québec - Rapports sur les introductions et les transferts –

La Région du Québec compte deux comités des introductions et des transferts : un pour les demandes en milieu marin et l'autre pour les demandes en eau douce. Le comité des milieux marins est présidé par Pêches et Océans Canada et le comité des milieux d'eau douce est présidé par le Ministère des Forêts, de la Faune, et des Parcs de la province de Québec.

Introductions et transferts en milieux marins

En 2016, le Comité des introductions et des transferts en milieu marin du Québec a reçu 13 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons et des eaux où vivent des poissons. Toutes ces 13 demandes ont été approuvées, représentant plus de 1, 5 millions d'organismes aquatiques vivants de 11 espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes concernant les milieux marins approuvées au Québec, environ :

  • 38 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 36 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers le Québec; et
  • 24 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers la province.

Objet

Sur le nombre total de demandes concernant les milieux marins approuvées au Québec, environ :

  • 69 % étaient axées sur la recherche; et
  • 31 % touchaient l'aquaculture.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes concernant les milieux marins approuvées au Québec, environ :

  • 92 % concernaient des mollusques; et
  • 8 % concernaient des poissons marins.

La majorité des déplacements proposés visaient l'huître américaine.

Comité des introductions et des transferts en eau douce

En 2016, le Comité des introductions et des transferts en eau douce du Québec a reçu deux demandes des déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons et des eaux où vivent des poissons. De ces demandes, une a été approuvée, représentant environ 60 000 ombles chevaliers vivants.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. La seule demande pour les poissons d'eau douce approuvée était d’un mouvement d'une autre province.

Objet

La seule demande pour les poissons d'eau douce approuvée visait l’aquaculture.

Types d'organismes aquatiques

La seule demande pour les poissons d’eau douce, qui a été approuvée, était pour l’omble chevalier.

Saskatchewan

Saskatchewan - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de la Saskatchewan a reçu 23 demandes d'importations délibérées d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. Toutes les demandes ont été approuvées, ce qui représente plus de 2,2 millions d'organismes aquatiques vivants de sept espèces différentes. Ces totaux ne comprennent pas les poissons qui ont été déplacés dans le cadre du programme d'ensemencement provincial; ces déplacements réguliers sont considérés comme ne présentant qu'un faible risque et ne sont pas examinés par le Comité.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées en Saskatchewan, environ :

  • 43 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers la province; et
  • 57 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers la province.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées en Saskatchewan, environ :

  • 57 % concernaient l'aquaculture; et
  • 43 % étaient axées sur la recherche.

Types d'organismes aquatiques

La plupart des mouvements proposés étaient pour la truite arc-en-ciel.

Terre-Neuve-et-Labrador

Terre-Neuve-et-Labrador - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts de Terre-Neuve-et-Labrador a reçu 91 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. De ce nombre, 90 demandes ont été approuvées, ce qui représente plus de 40 millions d'organismes aquatiques vivants de huit différentes espèces.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Sur le nombre total de demandes approuvées à Terre-Neuve-et-Labrador, environ :

  • 76 % étaient pour des déplacements à l'intérieur de la province;
  • 17 % étaient pour des déplacements à partir d'une autre province vers Terre-Neuve-et-Labrador; et
  • 7 % étaient pour des déplacements à partir d'un autre pays vers Terre-Neuve-et-Labrador.

Objet

Sur le nombre total de demandes approuvées à Terre-Neuve-et-Labrador, environ :

  • 74 % touchaient l'aquaculture;
  • 18 % étaient axées sur la recherche;
  • 6 % relevaient de la sensibilisation; et
  • 1 % concernaient la mise en valeur.

Types d'organismes aquatiques

Sur le nombre total de demandes approuvées à Terre-Neuve-et-Labrador, environ :

  • 42 % concernaient des poissons marins;
  • 37 % concernaient des mollusques et crustacés marins; et
  • 21 % concernaient des poissons d'eau douce.

La plupart des déplacements proposés visaient le saumon de l’Atlantique et la moule bleue.

Yukon

Yukon - Rapports sur les introductions et les transferts

En 2016, le Comité des introductions et des transferts du Yukon a reçu 15 demandes de déplacements délibérés d'organismes aquatiques vivants vers des installations d'élevage de poissons ou des eaux où vivent des poissons. Toutes les demandes ont été approuvées, ce qui représente un peu plus de 280 000 organismes aquatiques vivants de quatre espèces différentes.

Origine

Les introductions et les transferts peuvent avoir lieu dans une province, entre des provinces et des territoires, et vers le Canada en provenance d'un autre pays. Toutes les demandes approuvées étaient pour des mouvements au sein du Yukon.

Objet

Des 11 demandes approuvées dans le Yukon :

  • six relevaient de la sensibilisation;
  • quatre visaient la mise en valeur des stocks;
  • deux visaient l'aquaculture;
  • deux visaient l’exposition au public; et
  • une visait la recherche.

Types d'organismes aquatiques

Toutes les demandes approuvées visaient des poissons, en particulier le saumon quinnat.