Réglementation et surveillance des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique 2018

Réglementation et surveillance des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique 2018
(PDF, 3.92 MB)

Table des matières

  1. Pisciculture marine en Colombie-Britannique (C.-B.)
  2. Exigences en matière de rapports
  3. Surveillance et vérifications
  4. À l'avenir - 2019 et au-delà
  5. Liens web importants

Pisciculture marine en Colombie-Britannique (C.-B.)

Emplacements des installations de pisciculture marine

Les installations de pisciculture marine se trouvent principalement au nord et à l’ouest de l’île de Vancouver. Il y a des concentrations de sites à plusieurs endroits, par exemple : la baie Clayoquot, la zone de Port Hardy, l’archipel Broughton et les îles Discovery. Toutes les installations de pisciculture marine possédant un permis valide en date du 31 décembre 2018 sont indiquées dans la carte figurant sur la page suivante.

Espèces de poisson de mer élevées en C.-B.

La majorité des permis de pisciculture marine est délivrée pour le saumon, le saumon de l’Atlantique (Salmo salar) et le saumon quinnat (Oncorhynchus tshawytscha) étant les poissons d’élevage les plus courants en Colombie Britannique. Certaines autres espèces, comme la morue charbonnière (Anoplopoma fimbria), sont également élevées à plus petite échelle. Le saumon de l’Atlantique est l’espèce de poisson de mer d’eau froide préférée pour l’élevage à l’échelle mondiale, parce que ces poissons s’alimentent bien avec des granulés, transforment efficacement la nourriture en masse corporelle, grandissent rapidement et sont bien adaptés aux limites d’un parc en filet.

Part de la biomass de production par espèce

Réglementation de la pisciculture au Canada"

La pisciculture est gérée conjointement par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux. La façon dont elle est gérée varie d’une province et d’un territoire à l’autre. Partout au Canada, la pisciculture est gérée de façon durable en vertu de la Loi sur les pêches. Les partenaires fédéraux travaillent ensemble pour s’assurer que le poisson est sain et propre à la consommation.

C.-B. Î. P. É. Reste du Canada
Approbation des sites Partagé Partagé Provincial
Gestion des terres Provincial Fédéral Provincial
Activités quotidiennes et surveillance Fédéral Fédéral Provincial
Introductions et transferts Partagé Partagé Partagé
Approbation des médicaments et des pesticides Partagé Partagé Partagé
Salubrité des aliments Fédéral Fédéral Fédéral

Sites d'aquaculture actifs et inactifs en Colombie-Britannique en 2018

Sites d'aquaculture actifs et inactifs en Colombie-Britannique en 2018

Version textuelle

Pisciculture marine en Colombie-Britannique en 2018

1:800,000
Système de coordonnees : NAD 1983 BC Environment Albers.
Produit par la Division de la gestion de l’aquaculture du MPO.
Données : installations a utorisées du MPO au 31 décembre 2018, les actifs et inactifs.
Dernière mise à jour : le 12 mars 2019.
Cette carte est fournie aux fins d’information seulement et ne doit pas être utilisée pour la navigation. Pour obtenir la liste des détenteurs depermis actuels, veuillez consulter Octroi de permis pour l'aquaculture en Colombie-Britannique.

Numéro du permis Nom du titulaire du permis Nom courant de l'installation Latitude (Degrés Décimaux) Longitude (Degrés Décimaux) Zone de surveillance de la santé des poissons État de la production en 2018
1698 Grieg Seafood BC Ahlstrom 49.7793 -124.15395 3,1 Actif
7714 MOWI Canada West Alexander 52.67648 -128.57494 3,5 Actif
1300 MOWI Canada West Althorpe 50.47531 -125.80975 3,2 Actif
466 MOWI Canada West Arrow Pass 50.70973 -126.662 3,3 Mise en jachère
1738 Grieg Seafood BC Atrevida 49.65603 -126.45404 2,4 Actif
1537 Cermaq Canada Bare Bluff 49.32702 -125.79902 2,3 Actif
169 Cermaq Canada Barkley 48.9431 -124.98704 2,3 Mise en jachère
871 Grieg Seafood BC Barnes Bay 50.32437 -125.26039 3,2 Actif
227 Cermaq Canada Bawden 49.30798 -126.00721 2,3 Actif
776 Creative Salmon Company Baxter Islets 49.13299 -125.78289 2,3 Actif
520 Cermaq Canada Bedwell 49.26548 -125.81247 2,3 Actif
892 MOWI Canada West Bell Island 50.83242 -127.52057 3,4 Actif
377 MOWI Canada West Bickley Bay 50.45308 -125.39642 3,2 Mise en jachère
1148 Cermaq Canada Binns Island 49.34182 -125.95328 2,3 Mise en jachère
1401 Cermaq Canada Brent Island 50.28613 -125.34917 3,2 Actif
388 MOWI Canada West Brougham Point 50.37192 -125.3799 3,2 Mise en jachère
1144 Cermaq Canada Burdwood 50.7969 -126.49581 3,3 Actif
819 Cermaq Canada Cecil Island 50.85123 -126.71498 3,3 Mise en jachère
112 Golden Eagle Sable Fish Centre Cove 50.01736 -127.19165 2,4 Actif
790 MOWI Canada West Chancellor Channel 50.41723 -125.66284 3,2 Actif
1554 Golden Eagle Sable Fish Charlie's Place 50.04149 -127.17617 2,4 Actif
1376 MOWI Canada West Cleagh Creek 50.48224 -127.73243 2,4 Mise en jachère
136 Cermaq Canada Cliff Bay 50.83433 -126.499 3,3 Mise en jachère
1789 Grieg Seafood BC Concepcion 49.65923 -126.47587 2,4 Actif
753 Mainstream Canada Cormorant 49.25719 -125.9244 2,3 Mise en jachère
7713 MOWI Canada West Cougar 52.71993 -128.57432 3,5 Mise en jachère
1697 Grieg Seafood BC Culloden 49.79595 -124.10162 3,1 Actif
458 Cermaq Canada Cypress Harbour 50.83772 -126.66313 3,3 Actif
733 MOWI Canada West Cyrus Rock 50.25682 -125.2103 3,2 Mise en jachère
1596 Creative Salmon Company Dawley Pass 49.16641 -125.7686 2,3 Actif
234 Cermaq Canada Dixon Bay 49.40478 -126.15072 2,3 Actif
456 Saltstream Engineering Doctor Bay 50.2521 -124.81957 3,2 Actif
1586 MOWI Canada West Doctor Islets 50.65373 -126.28925 3,3 Actif
1288 MOWI Canada West Doyle Island 50.81456 -127.48698 3,4 Actif
1293 MOWI Canada West Duncan Island 50.8195 -127.55568 3,4 Actif
138 MOWI Canada West Dunsterville 50.14512 -125.15171 3,2 Mise en jachère
244 Creative Salmon Company Eagle Bay 49.12945 -125.71093 2,3 Mise en jachère
1167 MOWI Canada West Egerton Creek 50.48351 -125.25508 3,2 Mise en jachère
1863 Grieg Seafood BC Esperanza 49.87814 -126.76145 2,4 Actif
1164 MOWI Canada West Far Side 50.48576 -125.27429 3,2 Mise en jachère
540 Cermaq Canada Fortune Channel 49.23503 -125.75174 2,3 Actif
7053 MOWI Canada West Ghi ya 50.90078 -127.93638 3,4 Actif
303 MOWI Canada West Glacial Creek 50.01008 -123.90241 3,1 Actif
821 MOWI Canada West Glacier Falls 50.84785 -126.31921 3,3 Actif
1702 MOWI Canada West Goat Cove 52.78726 -128.4199 3,5 Actif
1762 Grieg Seafood BC Gore 49.6466 -126.43167 2,4 Actif
1581 MOWI Canada West Hardwicke 50.41339 -125.76974 3,2 Actif
706 MOWI Canada West Hardy Bay 50.73446 -127.44641 3,4 Mise en jachère
1862 Grieg Seafood BC Hecate 49.86799 -126.7573 2,4 Actif
1158 MOWI Canada West Hohoae Island 50.0335 -127.21019 2,4 Mise en jachère
1618 MOWI Canada West Humphrey Rock 50.69682 -126.25532 3,3 Actif
233 Creative Salmon Company Indian Bay 49.11916 -125.72549 2,3 Actif
270 Omega Pacific Jane Bay 49.00306 -125.15692 2,3 Mise en jachère
1691 MOWI Canada West Kid Bay 52.80048 -128.40111 3,5 Actif
144 MOWI Canada West Koskimo 50.45861 -127.88988 2,4 Actif
408 Grieg Seafood BC Kunechin 49.6339 -123.78337 3,1 Mise en jachère
143 MOWI Canada West Larsen Island 50.60175 -126.63284 3,3 Actif
100 MOWI Canada West Lees Bay 50.41063 -125.70029 3,2 Actif
1896 MOWI Canada West Lime Point 52.78538 -128.33133 3,5 Mise en jachère
1338 MOWI Canada West Mahatta East 50.4746 -127.78758 2,4 Actif
1238 MOWI Canada West Mahatta West 50.469 -127.83538 2,4 Actif
1351 MOWI Canada West Marsh Bay 50.90567 -127.34239 3,4 Actif
869 Cermaq Canada Maude Island 50.85271 -126.75743 3,3 Actif
1419 Creative Salmon Company McCall Islets 49.14146 -125.73122 2,3 Mise en jachère
1291 Cermaq Canada McIntyre Lake 49.30557 -125.81583 2,3 Mise en jachère
467 MOWI Canada West Midsummer 50.65784 -126.66298 3,3 Actif
1507 Cermaq Canada Millar Channel 49.37622 -126.09003 2,3 Actif
1237 MOWI Canada West Monday Rocks 50.48588 -127.87584 2,4 Actif
1849 Grieg Seafood BC Muchalat North 49.64394 -126.33953 2,4 Actif
1700 Grieg Seafood BC Muchalat South 49.64012 -126.32735 2,4 Actif
543 Cermaq Canada Mussel Rock 49.25925 -125.86762 2,3 Actif
572 Grieg Seafood BC Newcomb 49.64006 -123.65836 3,1 Mise en jachère
1825 Grieg Seafood BC Noo-la 50.60799 -126.36301 3,3 Actif
211 MOWI Canada West Okisollo 50.30946 -125.31618 3,2 Actif
78 MOWI Canada West Phillips Arm 50.48825 -125.35658 3,2 Actif
6668 Cermaq Canada Plover Point 49.21433 -125.76693 2,3 Actif
141 MOWI Canada West Port Elizabeth 50.67099 -126.47653 3,3 Actif
1145 MOWI Canada West Potts Bay 50.6492 -126.6182 3,3 Actif
526 Cermaq Canada Rant Point 49.2567 -125.84153 2,3 Actif
1198 MOWI Canada West Raynor 50.89253 -127.25359 3,4 Mise en jachère
304 Cermaq Canada Raza Island 50.32159 -125.00882 3,2 Actif
547 MOWI Canada West Read Island 50.15363 -125.14656 3,2 Mise en jachère
1382 MOWI Canada West Robertson 50.93155 -127.42258 3,4 Actif
314 Cermaq Canada Ross Pass 49.32437 -126.04849 2,3 Actif
332 Grieg Seafood BC Salten 49.61535 -123.83407 3,1 Actif
224 Cermaq Canada San Mateo 48.93938 -124.99239 2,3 Mise en jachère
527 Cermaq Canada Saranac Island 49.24803 -125.90671 2,3 Actif
1059 MOWI Canada West Sargeaunt Pass 50.67346 -126.18595 3,3 Actif
1136 MOWI Canada West Shaw Point 50.48527 -125.88981 3,2 Actif
1895 MOWI Canada West Sheep Passage 52.79609 -128.31093 3,5 Mise en jachère
1350 MOWI Canada West Shelter Bay 50.96555 -127.45345 3,4 Actif
831 MOWI Canada West Shelter Pass 50.88414 -127.5004 3,4 Actif
1336 Cermaq Canada Simmonds Point 50.87791 -126.90153 3,4 Mise en jachère
728 Cermaq Canada Sir Edmund Bay 50.83096 -126.59684 3,3 Actif
746 Grieg Seafood BC Site 13 49.6291 -123.84265 3,1 Actif
412 Grieg Seafood BC Site 9 49.64612 -123.72455 3,1 Mise en jachère
380 MOWI Canada West Sonora Point 50.42362 -125.30517 3,2 Actif
247 Totem Sea Farm Inc. St. Vincent Bay 49.83487 -124.05292 3,1 Mise en jachère
1079 Grieg Seafood BC Steamer 49.8868 -126.7911 2,4 Actif
1872 Kyuquot Seafoods Surprise Island 50.04707 -127.29662 2,4 Actif
465 MOWI Canada West Swanson 50.61871 -126.70473 3,3 Actif
1299 MOWI Canada West Thorpe Point 50.57888 -127.6087 2,4 Mise en jachère
378 MOWI Canada West Thurlow 50.40808 -125.34088 3,2 Mise en jachère
7273 Grieg Seafood BC Tsa-ya 50.61225 -126.33212 3,3 Actif
739 MOWI Canada West Upper Retreat 50.72183 -126.5681 3,3 Mise en jachère
221 Grieg Seafood BC Vantage 49.67226 -123.86019 3,1 Actif
306 Cermaq Canada Venture Point 50.30241 -125.33778 3,2 Actif
1839 Grieg Seafood BC Wa-kwa 50.60106 -126.34741 3,3 Actif
7054 MOWI Canada West Wanx talis 50.89322 -127.89568 3,4 Actif
1899 Creative Salmon Company Warne Island 49.12815 -125.74923 2,3 Actif
1335 Cermaq Canada Wehlis Bay 50.8641 -126.92374 3,4 Mise en jachère
1472 Cermaq Canada West Side 49.27928 -125.83065 2,3 Mise en jachère
820 MOWI Canada West Wicklow Point 50.78659 -126.69153 3,3 Actif
1705 Grieg Seafood BC Williamson 49.65623 -126.42849 2,4 Actif
7114 Cermaq Canada Yaakswiis 49.35577 -126.07951 2,3 Mise en jachère
216 Yellow Island Aquaculture Yellow Island 50.13274 -125.33268 3,2 Actif
769 MOWI Canada West Young Pass 50.35014 -125.34217 3,2 Mise en jachère

Exigences en matière de rapports

En vertu du Règlement du Pacifique sur l’aquaculture, les titulaires de permis doivent soumettre au MPO des rapports qui se répartissent en deux grandes catégories : les rapports programmés et les déclarations d’événements. Le MPO examine tous les rapports afin d’en valider le contenu, de vérifier qu’ils contiennent tous les éléments imposés par les conditions de permis et de déterminer s’ils ont été présentés à temps. S’il n’y a que des omissions ou des erreurs administratives mineures dans le rapport, et que le titulaire de permis les corrige rapidement, le MPO peut considérer que le rapport est complet et qu’il a été remis à temps.

Rapports programmés présentés au MPO – 2018

Rapports programmés présentés au MPO – 2018

Version textuelle
Rapport À temps et achevé Avancé
RSAA 115 1
Plans d’inventaire 77 19
Mortalité par catégorie 26 2
Charges de poux du poisson 35 1
Transferts de stocks 34 8
Mortalité des poissons sauvages 18 1

Déclarations d’événements présentées au MPO – 2018

Déclarations d’événements présentées au MPO – 2018

Version textuelle
Rapport À temps et achevé Avancé
Rapports sur le milieu benthique 46 0
Plan des structures de confinement 8 4
Évasions 4 0
Santé des poissons événements 37 7
Captures accidentelles 33 7
Mammifères marins 3 0
Épisodes de mortalité 64 12
Biomasse maximale 29 7
Niveaux de pou du poisson supérieurs au seuil 3 6

Surveillance et vérifications

Que se passe-t-il au cours d’une vérification de la santé des poissons

Pêches et Océans Canada (MPO) exige que les exploitants des fermes salmonicoles en milieu marin suivent des mesures strictes pour préserver la santé des poissons et inspectent les lieux de façon courante et aléatoires pour en assurer la conformité.

En C.-B., les exploitants aquacoles doivent suivre un Plan de gestion de la santé (PGS) des poissons approuvé par le MPO. Ce plan décrit la façon dont l’exploitation aquacole doit gérer la biosécurité, la qualité de l’eau, la pharmacothérapie et d’autres mesures pour optimiser le bien-être des poissons. L’industrie doit surveiller la santé des poissons et présenter ses constatations au MPO.

  1. Échantillonnage et observation : Une équipe de deux ou trois biologistes du MPO passe environ quatre heures à chaque site. Les vérificateurs observent les poissons de chaque enclos, notant tous les comportements ou signes qui indiqueraient un mauvais état de santé, comme le fait de nager lentement ou des anomalies visibles. Ils sélectionnent ensuite jusqu’à 10 poissons morts récemment (appelés « argentés ») aux fins d’échantillonnage.
  2. Collecte de tissus : Des échantillons de tissu sont prélevés sur le site, puis envoyés à un laboratoire agréé par le Conseil canadien des normes et par l’American Association of Veterinary Laboratory Diagnosticians.
  3. Analyses de laboratoire : Le laboratoire analyse les échantillons pour détecter les maladies préoccupantes, y compris le virus de l’anémie infectieuse du saumon (AIS) et le virus de la nécrose hématopoïétique infectieuse (VNHI), ainsi que de possibles maladies nouvelles ou émergentes.
  4. Examen et publication des résultats : Les résultats sont analysés par les vétérinaires du MPO et publiés sur son site web.

Certaines maladies infectieuses graves, comme l’AIS et le VNHI, sont inscrites en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Si on décèle une de ces maladies, on doit le signaler immédiatement à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, qui mènera une enquête et élaborera un plan pour empêcher sa propagation.

La façon dont le MPO inspecte la santé des poissons aux sites aquacoles de la C.-B.

Les vérificateurs utilisent une liste de contrôle de 60 critères afin de s’assurer que l’exploitation aquacole mène ses activités conformément à sa licence et qu’elle se conforme à son PGS. Toute défectuosité est notée et examinée avec l’aquaculteur afin d’apporter les améliorations nécessaires. De plus, les résultats sont publiés sur le site Web du MPO.

Les résultats sont analysés par les vétérinaires du MPO et publiés sur son site web.

Inspections du plan de gestion de la santé des poissons du MPO - 2018

Cette figure résume les 35 irrégularités observées au cours des inspections menées par le MPO en 2018 dans le cadre du plan de gestion de la santé des poissons. Au total, 120 inspections en vertu du plan de gestion de la santé des poissons ont été menées.

Inspections du plan de gestion de la santé des poissons du MPO - 2018

Version textuelle
Aucune lacune 98.9%
Irrégularités 1.1%

Incidents signalés par l'industrie

Incidents de mortalité de 2018

Cette figure résume les incidents de mortalité signalés par l’industrie pour les installations en activité en 2018.

Un incident de mortalité se produit si la quantité de poissons morts dans une installation de pisciculture marine dépasse les seuils indiqués dans les conditions du permis.

Incidents de mortalité de 2018

Version textuelle
Environnemental 50
Mécanique 14
Maladie 11

Événements liés à la santé des poissons – 2018

Cette figure résume les événements liés à la santé des poissons signalés par l’industrie pour les installations en activité.

Un événement lié à la santé des poissons est une maladie soupçonnée ou déclarée qui survient dans une installation aquacole et qui nécessite l’intervention d’un vétérinaire et justifie l’adoption de mesures d’atténuation.

Événements liés à la santé des poissons – 2018

Version textuelle
Bactériens 32
Parasitaires 4
Non infectieux Environnemental 1
Autre/Non diagnostiqué 1

Santé des poissons

Pou du Poisson

La réduction au minimum des niveaux de concentration de poux du poisson dans les fermes grâce à la surveillance, à l’atténuation, au traitement et à la production de rapports obligatoires, ainsi que les vérifications et inspections du MPO pour assurer la conformité sont des éléments essentiels de la gestion durable de l’aquaculture. Le MPO évalue l’abondance du pou du poisson dans le saumon d’élevage et vérifie l’exactitude des données soumises par l’industrie. Cela permet au MPO d’obtenir en temps opportun de l’information sur le rendement opérationnel et la conformité des installations aquacoles.

Les titulaires de permis doivent dénombrer les poux du poisson dans les installations d’élevage de saumon de l’Atlantique en activité tout au long de l’année. L’échantillonnage du pou du poisson a lieu tous les mois de juillet à février, et toutes les deux semaines du 1er mars au 30 juin pendant la dévalaison des saumoneaux sauvages. Si le nombre moyen de Lepeophtheirus salmonis motiles (une espèce de pou du poisson) est supérieur à trois poux par poisson pendant la période de dévalaison du saumon sauvage, le titulaire de permis doit signaler ce résultat au MPO dans un délai de sept jours.

Les dépassements de l’abondance du pou du poisson par rapport au seuil actuel sont relativement rares depuis 2011; toutefois, dans le cadre d’une approche de gestion adaptative, le MPO examine ses conditions de permis actuelles relatives au pou du poisson en vue de les modifier d’ici 2020 de façon que cela coïncide avec la prochaine période de migration du saumon sauvage. Un certain nombre d’améliorations proposées aux conditions de permis actuelles sont à l’étude afin de les harmoniser avec la nouvelle approche en matière d’aquaculture et d’appuyer la gestion par zone, en consultation avec les Premières Nations, l’industrie et les organisations non gouvernementales de l’environnement.

Niveaux de pou du poisson supérieurs au seuil par région – 2018

Niveaux de pou du poisson supérieurs au seuil par région – 2018
Version textuelle
Localisation Mois Au-dessus du seuil Sous le seuil Pas de relevé
Clayoquot Mars 4 0 0
Avril 4 6 1
Mai 0 10 0
Juin 0 7 2
Île de Vancouver (Côte nord­ouest) Mars 7 3 0
Avril 7 1 2
Mai 6 1 2
Juin 5 0 3
Sunshine Coast Mars 5 0 1
Avril 5 0 1
Mai 5 0 1
Juin 5 0 1
Discovery Mars 6 0 0
Avril 6 0 0
Mai 7 0 1
Juin 9 0 0
Broughton Mars 8 0 3
Avril 11 0 3
Mai 15 0 0
Juin 15 0 0
Port Hardy Mars 6 0 0
Avril 7 0 0
Mai 7 0 0
Juin 6 0 1
Côte centrale Mars 3 0 0
Avril 3 0 0
Mai 3 0 0
Juin 2 0 1

Gestion du pou du poisson aux fermes salmonicoles de C.-B.

Infographie : Gestion du pou du poisson aux fermes salmonicoles de C.-B.

Infographie : Gestion du pou du poisson aux fermes salmonicoles de C.-B.
Long text version
Qu’est que le pou du poisson

Le pou du poisson est un parasite qui vit dans les eaux côtières de la C.-B. depuis des milliers d’années. Les poissons d’élevage sont exempts de poux du poisson quand ils intègrent l’océan, mais ils peuvent les attraper dans le milieu marin.

L’espèce de pou du poisson qui touche le plus le saumon sauvage et d’élevage est nommée L. salmonis.

En général, le pou du poisson ne nuit pas au poisson adulte, mais il peut nuire au petit saumon juvénile.

Grâce aux exigences de Pêches et Océans Canada (MPO), le nombre de poux est le plus faible pendant la période de dévalaison, lorsque le saumon juvénile sauvage est les plus à risque.

Toute l’année

Les exploitants aquacoles doivent régulièrement dénombrer les poux du poisson sur leurs poissons et communiquer ces chiffres mensuellement au MPO.

L’abondance du pou du poisson varie d’une année à l’autre et est influencée par les conditions environnementales comme le taux de salinité et la température de l’océan.

Du 1er mars au 30 juin
Période de dévalaison des juvéniles sauvages

C’est le moment où le jeune saumon sauvage entreprend son voyage du lieu de naissance en eau douce vers l’océan.

Si le dénombrement des poissons d’élevage révèle une moyenne de plus de trois L. salmonis motiles par poisson, les exploitants aquacoles doivent agir pour réduire les niveaux de poux. Un « motile » est un pou à l’étape mobile de son cycle de vie.

On surveille le pou du poisson dans toutes les fermes actives et le MPO vérifie 50 % des fermes pendant la période de dévalaison.

La plupart des années, dans plus de 90 % des sites, le taux de ce parasite est inférieur aux seuils réglementaires pendant cette période critique.

De juillet à décembre

Le MPO effectue des vérifications des poux du poisson pour assurer l’exactitude des rapports de l’industrie.

En 2018, le MPO a échantillonné 2 880 saumons de l’Atlantique au cours de 49 vérifications liées au pou du poisson.

À la fin de l’été, le saumon sauvage commence le retour à sa frayère. Ce poisson sauvage est naturellement porteur de poux du poisson, qu’il peut transmettre au saumon d’élevage. C’est pourquoi les niveaux de poux dans les fermes commencent à augmenter à la fin de l’été et atteignent leur maximum au début de l’hiver.

Dans les piscicultures, le pou du poisson peut proliférer en raison de la forte densité de population de poissons.

Les piscicultures doivent accroître la surveillance et mettre en œuvre un plan de gestion du pou du poisson si les niveaux dépassent trois poux par poisson; toutefois, aucun traitement n’est requis pour le moment (ce qui réduit au minimum le rejet de produits chimiques dans l’environnement)

Janvier et février

Les piscicultures commencent à prendre des mesures pour réduire les niveaux de poux, au besoin. Cela peut comprendre la pêche ou l’utilisation d’un traitement administré dans l’alimentation ou dans un bain et approuvé par Santé Canada.

Gestion intégrée des déprédateurs

SLICE® (benzoated’émamectine) est un agent chimiothérapeutique sous permis couramment utilisé pour la gestion du pou du poisson chez les salmonidés d’élevage. En Colombie Britannique, la résistance à SLICE® est apparue dans certaines populations de saumon de l’Atlantique d’élevage, nécessitant la mise au point de traitements de rechange pour assurer la gestion des poux et prévenir la résistance à grande échelle. Le fait d’avoir d’autres options thérapeutiques est une caractéristique clé de la gestion intégrée des déprédateurs. Cela implique l’utilisation de nombreuses méthodes de contrôle et de réduction du pou du poisson afin de réduire la dépendance aux agents chimiothérapeutiques et de prévenir le développement de la résistance. Quelques exemples : l’utilisation de SLICE® par rotation avec d’autres traitements comme des bains de peroxyde d’hydrogène et/ou l’élimination mécanique des poux de mer (par exemple, en utilisant un bateau Hydrolicer).

Vérifications de la présence du pou du poisson réalisées par le MPO aux installations d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique, de 2011 à 2018

Le MPO vérifie les installations aquacoles pour s’assurer de l’exactitude des procédures et des rapports de l’industrie. Le jour de la vérification du pou du poisson, le MPO et l’industrie procèdent au dénombrement du pou du poisson sur un nombre égal de poissons. Les résultats des dénombrements du MPO et de l’industrie sont comparés pour déterminer la concordance statistique. Le MPO évalue également les procédures de dénombrement de l’industrie, et dans les cas où le MPO et l’industrie ne sont pas d’accord, la différence peut être attribuée à la sélection de l’échantillon et non à la méthodologie. Dans ces cas, aucune mesure de suivi n’est nécessaire. Si les niveaux de poux sont très bas, la comparaison statistique n’est pas possible.

Vérifications de la présence du pou du poisson réalisées par le MPO aux installations d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique, de 2011 à 2018

Version textuelle
Année Concordance statistique Comparaison statistique impossible Différence statistique, la méthodologie répond aux besoins Différence statistique, mesures de suivi prises
2011 34 1 0 0
2012 40 1 0 0
2013 37 0 0 1
2014 30 2 3 0
2015 33 1 7 5
2016 36 0 4 1
2017 39 1 1 5
2018 41 5 1 0

Plus de détails sur le contrôle et le processus de vérification

Apprenez-en davantage à www.pac.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/index-fra.html

Environnemental

Qu’est-ce que la surveillance du milieu benthique (fond marin)

« Benthique » signifie « appartenant au fond d’un plan d’eau, relatif au fond d’un plan d’eau ou se produisant au fond d’un plan d’eau ». En Colombie-Britannique, le cadre de surveillance, de vérification et de réglementation complet de Pêches et Océans Canada (MPO) limite les effets des exploitations aquacoles sur le milieu environnant.

Les déchets organiques des exploitations aquacoles, notamment les excréments et les surplus alimentaires, se déposent sur les fonds marins se trouvant sous les sites aquacoles et autour des sites aquacoles. En petites quantités, cela fournit de la nourriture aux espèces vivant sous ces sites, mais en quantités trop importantes, les organismes présents peuvent être étouffés ou les fonds marins modifiés. Avec le temps, les fonds marins se rétabliront.

Infographie : Comment les exploitations sont-elles contrôlées

Infographie : Comment les exploitations sont-elles contrôlées
Version textuelle

Comment les exploitations sont-elles contrôlées

En vertu du Règlement sur les activités d’aquaculture, les exploitants de l’aquaculture marine de la C.-B. doivent assurer une surveillance de leurs exploitations et présenter des rapports réguliers au MPO relatifs aux effets benthiques de leurs exploitations. Les résultats sont publiés à la page Gestion des déchets organiques.

Les exploitations sont surveillées lorsqu’elles atteignent le pic de leur cycle de production, quand le stock est à son maximum et que le poisson est devenu adulte. C’est à ce moment précis que les effets les plus importants risquent de survenir.

  • La totalité des exploitations à un stade de production maximal (40 à 50 par an) doit effectuer des activités de surveillance du milieu benthique et soumettre ses résultats au MPO.
  • Le MPO vérifie régulièrement les résultats et la méthodologie de l’industrie.
  • 80 à 90 % des sites se situent en deçà des seuils d’impact (continuez la lecture pour en savoir plus).

Fonds mous et durs

Les activités de surveillance benthique dépendent du fond marin se trouvant sous l’exploitation. En Colombie-Britannique, le fond marin est généralement considéré comme un fond mou ou un fond dur.

Voici les procédures de surveillance benthique que l’industrie doit respecter. Les biologistes du MPO suivent les mêmes procédures pendant les vérifications benthiques :

Infographie : Fonds mous et durs

Infographie : Fonds mous et durs
Version textuelle
Exploitations à fond mou
  • Un dispositif d’échantillonnage est utilisé pour ramasser des sédiments de boue, d’argile et de sable.
  • Les échantillons de sédiments sont prélevés à 30 et 125 mètres, aux deux extrémités du bord des cages.
  • Les échantillons sont remontés à la surface et analysés afin de saisir la quantité de sulfures libres. Un fond marin sain riche en oxygène contiendra de faibles taux de sulfures.
  • Pour les stations à 30 m, le seuil de sulfures libres est établi à 1 300 μmol.
  • Pour les stations à 125 m, le seuil de sulfures libres est établi à 700 μmol
Exploitations à fond dur
  • Des caméras sous-marines saisissent des vidéos du gravier, des grosses pierres ou de la couche rocheuse du fond marin.
  • Les vidéos servent à déceler la présence de Beggiatoa et de complexes de polychètes opportunistes.
  • Beggiatoa est une bactérie formant des tapis blancs visibles. Les complexes de polychètes opportunistes sont des organismes ressemblant à des tapis orange épais.
  • Ces espèces peuvent survivre là où d’autres ne le peuvent pas et permettent d’éliminer les déchets accumulés. Leur présence indique aussi des taux élevés de sulfures.
  • La vidéo sert à examiner les effets dans la zone entre 100 et 124 mètres du bord des cages.
  • Cette zone est divisée en six segments. Si plus de quatre segments sont couverts de Beggiatoa ou de complexes de polychètes opportunistes à plus de 10 %, le seuil est dépassé.

Si les seuils sont dépassés, l’exploitation ne peut pas être repeuplée tant que les données de surveillance n’indiquent pas un rétablissement adéquat de la zone.

Incidents signalés par l'industrie et liés à la surveillance du milieu benthique

Données de surveillance benthique

Voici un résumé des rapports d’échantillonnage des fonds marins soumis en 2018. Le MPO a réalisé 14 vérifications de sites, et celles ci ont révélé que la totalité des résultats concordait avec les rapports soumis par l’industrie.

Installations sous le seuil dans toutes stations Installations dépassant le seuil dans une ou plusieurs stations
Dur 8 1
Mixte 3 1
Mou 30 2

Rapports environnementaux

Captures accidentelles

On entend par capture accidentelle tout poisson sauvage capturé ou trouvé mort dans une installation à la suite d’activités aquacoles telles que la récolte ou le transfert de poissons. Des efforts doivent être faits pour relâcher les poissons vivants avec le moins de dommages possible. Toutes les captures accidentelles doivent être enregistrées et déclarées au MPO à la fin de chaque cycle de production.

Comparativement à un pourcentage du total autorisé des captures (TAC) dans la pêche commerciale, la quantité de captures accidentelles liées à l’aquaculture en Colombie-Britannique est négligeable. Par exemple, les captures accidentelles de hareng de 2017 représentent l’équivalent estimatif de 0,05 % du TAC commercial pour la pêche au hareng rogué dans le détroit de Géorgie.

2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018
Hareng 7 833 11 264 23 374 26 128 29 075 45 023 75 106 13 836
Morue du Pacifique 288 2 104 2 004 851 13 511 2 158 13 379 131
Espèces de sébastes 1 753 38 2 46 25 1 453 10 095 3 348
Espèces de perches 1,306 182 129 545 351 751 832 400
Saumon du Pacifique 58 89 43 20 58 25 5 10
Autre 195 351 266 26 150 3 430 5 898 2 356
Total 11 443 14 028 25 818 27 616 43 170 52 840 105 315 20 081
Évasions – 2018

Toutes les mesures raisonnables doivent être prises pour empêcher les poissons d’élevage de s’échapper. En cas d’échappée de poissons, les titulaires de permis doivent prendre des mesures immédiates pour arrêter d’autres échappées de poissons, corriger le problème et signaler l’événement. Le personnel du MPO effectue des inspections régulières pour s’assurer du respect des conditions de permis.

Interactions avec des mammifères marins – 2018

Toutes les mesures raisonnables doivent être prises pour empêcher les mammifères marins d’entrer en conflit avec l’infrastructure des installations et les poissons d’élevage. Les interactions qui entraînent la mort ou la libération d’un mammifère marin doivent être signalées dans les 24 heures suivant leur découverte. Le personnel du MPO effectue des inspections régulières pour s’assurer du respect des conditions de permis.

À l'avenir - 2019 et au-­delà

Gestion par zone

Pêches et Océans Canada propose que les autorités fédérales, provinciales et autochtones collaborent avec l’industrie de l’aquaculture afin d’adopter une approche de planification et de gestion plus concertée et davantage axée sur les zones. La gestion de l’aquaculture par zone fait en sorte que la planification et la gestion s’effectuent à une échelle géographique optimale, en partenariat avec les groupes autochtones, les gouvernements et l’industrie de l’aquaculture.

L’objectif sera de tester d’abord cette approche dans le cadre d’un projet pilote en C.-B., puis dans d’autres régions du Canada en cas de réussite.

Étude sur l'état des technologies de salmoniculture

Le gouvernement du Canada s’est engagé à promouvoir l’innovation en aquaculture afin de soutenir la croissance durable du secteur. Le gouvernement entreprend une étude qui examinera la faisabilité économique de différentes technologies de production de l’aquaculture, ainsi que leur impact environnemental. L’Étude sur l’état des technologies de salmoniculture permettra un examen complet des technologies de rechange pour la salmoniculture afin de permettre la croissance économique durable du secteur.

Réforme réglementaire de l'aquaculture

Dans le cadre de l’engagement du gouvernement du Canada à moderniser les cadres réglementaires, le MPO propose d’élaborer un ensemble complet de règlements propres à l’aquaculture, qui simplifierait et rationaliserait les exigences réglementaires actuelles en aquaculture au Canada en regroupant tous les règlements fédéraux sur l’aquaculture en un seul.

Le règlement proposé comprendrait la modification des dispositions réglementaires existantes, ainsi que d’autres améliorations visant à améliorer davantage la surveillance et la transparence réglementaires. À la suite de cette initiative, le Ministère prévoit travailler avec ses partenaires provinciaux à l’élaboration d’un ensemble de normes nationales en aquaculture.

Approche de précaution

Le gouvernement du Canada s’est engagé à suivre une approche de précaution qui reconnaît que l’absence de certitude scientifique absolue ne doit pas justifier le report de décisions lorsqu’il existe un risque de dommage grave ou irréversible.

Le Ministère a élaboré une politique provisoire intitulée Cadre de gestion des risques liés à l’aquaculture (CGRA) afin de fournir un processus uniforme et prévisible pour la gestion des risques liés à l’aquaculture qui assure que les poissons sauvages et leurs habitats sont protégés. Ce cadre de gestion des risques explique également comment mettre en œuvre une approche de précaution pour la prise de décisions en aquaculture.

Un Cadre provisoire sur le transfert des poissons vivants a également été élaboré et fournit des directives sur l’autorisation du mouvement du transfert des poissons dans les milieux marins et sur les mesures d’atténuation supplémentaires qui s’imposent, le cas échéant, pour protéger les stocks sauvages. Le cadre provisoire établit un processus d’évaluation des répercussions des transferts sur les poissons sauvages et permet de déterminer s’il y a lieu de procéder à des tests de dépistage des agents pathogènes.

Les deux documents sont actuellement ouverts à la consultation publique jusqu’au 2 août 2019. De plus amples détails sont disponibles en ligne aux adresses ci dessous :

Liens web importants

Liens vers les rapports publics sur l'aquaculture du MPO

  1. Données nationales sur l’information publique en aquaculture
  2. Taux de mortalité mensuel moyen du saumon d’élevage aux sites d’aquaculture de la Colombie-Britannique
  3. Classification des carcasses de saumons d’élevage aux sites d’aquaculture de la Colombie-Britannique et par installation
  4. Classification des carcasses de saumons d’élevage aux sites d’aquaculture de la Colombie-Britannique et par zone de santé des poissons
  5. Activités de surveillance du MPO de santé du poisson aux sites d’aquaculture de la Colombie-Britannique
  6. Résultats des inspections de la santé des poissons effectuées par le MPO sur les sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique
  7. Activités de vérification menées par le MPO concernant la pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  8. Événements liés à la santé du poisson signalés sur des sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  9. Épisodes de mortalité dans des sites de piscicultures marine de la Colombie-Britannique
  10. Résultats des vérifications de la santé du poisson effectuées par le MPO pour chaque installation des sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique
  11. Dénombrement des poux du poisson par l’industrie aux sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique
  12. Vérifications concernant les poux du poisson effectuées par le MPO aux sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique
  13. Nombre moyen de poux par poisson dans les fermes salmonicoles de Colombie-Britannique
  14. Utilisation des agents antibactériens contre production de saumon de l’Atlantique en Colombie-Britannique
  15. Utilisation d’agents thérapeutiques antipoux ajoutés aux aliments en Colombie-Britannique
  16. Résultats des vérifications de la surveillance des organismes benthiques effectuées par le MPO aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  17. Résultats de la surveillance des organismes benthiques effectuée par l’industrie aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  18. Performance du milieu benthique dans les installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  19. Captures fortuites aux sites d’aquaculture marins de la Colombie-Britannique
  20. Décès de mammifères marins dans des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique
  21. Interactions avec des mammifères marins aux sites d’aquaculture de poissons marins de la Colombie-Britannique
  22. Utilisation d’éclairage aux sites de pisciculture marine de la Colombie-Britannique (abandonné)
  23. Évasions de poissons de mer d’élevage des sites d’aquaculture de la C.-­B.
  24. Surveillance des échappées de saumons de l’Atlantique (dans le cadre du Programme de surveillance du saumon atlantique)
  25. Gestion des transferts du saumon et maintien de sa santé dans les fermes salmonicoles de la Colombie-Britannique
  26. Réglementation et surveillance des installations de pisciculture marine de la Colombie-Britannique: