Aperçu de l’outil de modélisation de la séquence des effets en aquaculture pour évaluer les impacts de l’aquaculture

Télécharger version PDF [855 Ko]

Introduction

Un modèle de la séquence des effets (SE) est un outil qui représente des interactions complexes entre les activités humaines, le type des relations de cause à effet dont l’existence est connue et les mécanismes par lesquels les agents de stress finissent par provoquer des effets dans le milieu aquatique. Le modèle considère qu’un seul agent de stress environnemental peut trouver sa source dans de multiples activités et causer un ou plusieurs effets environnementaux. Il reconnaît également qu’un seul effet environnemental peut être influencé par un ou plusieurs agents de stress ou activités. Lorsqu’on envisage une activité donnée, il est important d’intégrer les attributs propres au site et les changements écosystémiques prévus (en plus des agents de stress propres à l’aquaculture), comme les changements climatiques, dans l’évaluation des effets et de l’efficacité des mesures d’atténuation potentielles.

Le Programme de protection des pêches (PPP) de Pêches et Océans Canada (MPO) utilise des modèles de séquences des effets pour évaluer les projets. Conformément à cette approche, l’évaluation de l’impact des nouveaux sites aquacoles sur les poissons et leur habitat réalisée par le MPO tient compte de l’éventail des activités, des agents de stress connexes et de leurs effets sur différentes composantes de l’écosystème.

Dans la prise de décisions concernant les activités aquacoles, conformément au Cadre de gestion des risques liés à l’aquaculture (CGRA), les séquences des effets de l’aquaculture servent à cerner les questions nécessitant une évaluation et un avis scientifiques et à appuyer les étapes de gestion des risques en déterminant les options d’atténuation, en choisissant les stratégies de gestion des risques et en déterminant le risque résiduel après application des mesures d’atténuation. Voir le Cadre de gestion des risques liés à l’aquaculture pour obtenir davantage de précisions.

Séquences des effets en aquaculture

Le modèle des séquences des effets en aquaculture (figure1) a été élaboré en collaboration avec les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux. Un processus du Secrétariat canadien de consultation scientifique (SCCS) a confirmé le fondement scientifique des liens entre les principales catégories d’agents de stress qui sont associées aux activités aquacoles, les agents de stress qui peuvent en résulter et les effets potentiels de ces agents sur différents écosystèmes et composantesNote de bas de page 1 environnementales. Au fur et à mesure que des données supplémentaires tirées de la surveillance des sites aquacoles et de nouveaux résultats de recherche scientifique seront disponibles, il faudra revoir la caractérisation de la durée, de l’échelle et de l’intensité des relations entre les agents de stress et les effets et la mettre à jour afin de refléter cette nouvelle information.

Flowchart
Figure 1: Séquences des effets pour la pisciculture et la conchyliculture
Description longue

Séquences des effets pour la pisciculture et la conchyliculture

Les activités comprennent l’installation et le retrait de l’infrastructure, l’utilisation d’équipement industriel et la gestion des sites et des stocks.

Les agents de stress comprennent la modification physique de l’habitat, la modification de la lumière, le bruit, le rejet de produits chimiques et de débris, le rejet ou l’élimination de nutriments, le rejet ou le retrait de poissons et le rejet d’agents pathogènes.

Les effets comprennent la modification des concentrations de sédiments en suspension, le changement du débit d’eau, la modification des concentrations de contaminants, la modification de la structure de l’habitat, du couvert et de la végétation, la modification de la productivité primaire, la modification de la concentration en oxygène, la modification des voies migratoires ou de l’accès à l’habitat, la modification de la composition du substrat et de la géochimie, la modification de la disponibilité de nourriture et des réserves d’aliments, les changements dans les populations et les communautés de poissons sauvages et la modification de la santé des poissons d’élevage.

Au moment d’évaluer une demande précise en aquaculture, les liens entre chacun des agents de stress et les effets pertinents décrits dans l’outil de modélisation des séquences des effets en aquaculture sont pris en compte. L’environnement et l’activité précis détermineront les liens qui existent entre l’agent de stress et l’effet, ainsi que les mesures d’atténuation à prendre pour éliminer ou affaiblir ces liens de manière efficace et durable. Les risques résiduels pour chacune des composantes environnementales découlant des activités aquacoles après que les mesures d’atténuation ont été appliquées sont ensuite pris en compte dans la Stratégie de gestion du risque.

Descriptions des agents de stress

Des renseignements et des exemples de la façon dont l’outil de modélisation des séquences des effets en aquaculture peut être utilisé pour appuyer les décisions en aquaculture dans le Cadre de gestion des risques en aquaculture se trouvent dans le document connexe intitulé Cadre de gestion des risques en aquaculture: Application des séquences des effets en aquaculture dans les décisions relatives aux activités aquacoles.

Date de modification: